.Contemporanéités de l’art - Philippe Cadu | Art Contemporain - Arts Plastiques - Photographie | Grand Sud

…………………………………. OoOoOoOoOoOoOoOoOo °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

__Soutenez le BloG__

_________________ OoOoOoOoOoOoOoOoOo

Centre Photo Lectoure

L’Été photographique de Lectoure 2014

MoussaSarr La CerisaiePilarALBARRACÍN Ancien Tribunal et Salle des illustreswww.centre-photo-lectoure.fr/

19 juillet – 24 août

Week-end d’inauguration : Samedi 19 juillet

19h : Jardin des Marronniers  inauguration officielle, apéritif
21h : buffet et soirée animée par DJ No Breakfast et Déjà vu
Dimanche 20 juillet 10h – 12h : ouverture gratuite des expositions

10h30 – 13h : conversation avec les artistes dans la cour de l’école Bladé

.

Tom WOOD  La HalleUn Matthias BRUGGMANN  La Hallepaysage, plutôt qu’un discours

« …l’harmonie et la géométrie, l’une et l’autre, allant de pair, relèvent encore et toujours d’une logique de la composition, c’est-à-dire de l’intégration des parties en un tout, selon un des plus vieux choix de la pensée européenne. Or, il s’agit ici d’une logique non pas d’intégration mais d’intensification. Or le paysage répond à une exigence, non pas d’ordre, mais d’activation. Il disparaît et s’étiole si l’on y perçoit une logique des figures et des schèmes, modélisations de l’idéal et qu’on le conçoit comme un jardin.»

En 2014, l’Été photographique de Lectoure offre comme toujours une programmation de découvertes avec des œuvres inédites en France d’artistes internationaux (Victor Burgin, Tom Wood), de jeunes artistes (Moussa Sarr, Constance Nouvel, MyriamRICHARD Ancien TribunalConstanceNOUVEL Centre d’art et photographieMarion Brusley, Marie-Johanna Cornut, Samir Ramdani, Kirill Ukolov), des créations (Pilar Albarracín, Mikael Levin). Adolfo Kaminsky, pourtant né en 1925, présentera l’une de ses premières expositions.

Au programme également, Undercover, théâtres d’opérations de Matthias Bruggmann et Les oiseaux de Myriam Richard, dans des démarches très différentes, éclairent le monde actuel en le traitant comme un théâtre.

Pas plus que les précédentes, cette édition ne rassemble des expositions sous le discours unificateur d’un thème unique. Pourtant « Quel est le thème cet été ? » est toujours la question la plus fréquemment posée par qui veut s’enquérir du programme. Ne pas répondre à cette attente de cohérence, d’harmonie, de simplification, c’est prendre le risque de déranger. Or il s’agit justement dAdolfo KAMINSKY Ancien TribunalMikaelLEVIN Centre d’art et photographiee créer du dérangement, en proposant un ensemble d’expositions qui échappe au rangement, à l’assemblage, pour permettre à chacune de se présenter en toute autonomie, dans sa pleine singularité. Créer des écarts, des tensions, des conflits pour faire travailler la pensée, tel est le sens de ce choix, qui est une invitation pour chaque visiteur à tracer son propre parcours.

François Saint Pierre

Centre d’art et photographie de Lectoure , Maison St Louis Maison de Saint-Louis – 8 Cours Gambetta 32700 Lectoure – 05 62 68 83 72
Horaires tout public : du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h. 
Entrée libre.   www.centre-photo-lectoure.fr
Festival

Les Nuits Photographiques de Pierrevert 6ème édition

http://pierrevert-nuitsphotographiques.com/

25 / 26 / 27 juillet 2014

Convivialité maître mot du festival

Vendredi 25 juillet : 18h Inauguration, ouverture officielle du Festival.
19h Vernissage de l’exposition de la Marraine du festival Sacha van Dorssen.
21h Projection en plein air d’une quinzaine de photographes.

Programme complet

Créé en 2008 par une bande de passionnées, le festival des Nuits Photographiques de Pierrevert a pour objectif de provoquer des rencontres entre des photographes de renommée internationale et de jeunes talents prometteurs auxquels le festival souhaite Scrublands, Antoine Bruy, Je voulais photographier l’autosuffisance, pas l’autarcie !apporter confiance et visibilité. Basé sur le double signe convivialité-qualité, il permet d’accéder à une sélection talentueuse tout en offrant une grande proximité entre le public, les artistes et les habitants de Pierrevert.

Chaque année, l’évènement est parrainé par un grand nom de la photographie (Les 4 premières éditions furent ainsi successivement parrainées par Peter Knapp, Oliviero Toscani, Steve Hiett, Hans Feurer et Jean Daniel Lorieux)

Pour l’édition 2014, nous aurons donc le plaisir d’accueillir la photographe Sacha Van Dorssen qui nous fait l’honneur d’être notre marraine.

La programmation complète en image : http://vimeo.com/99975825  : http://vimeo.com/99975826

- Du coté de l'Aude

18ème exposition l’Art dans le ruisseau | Conilhac-Corbières, Aude

http://www.artdansleruisseau.com/

Samedi 19 juillet de 15h à 21h,

vernissage à 18h30, il est offert à tous les visiteurs

Dimanche 20 juillet de 10h à 20h

29  artistes sont présents dans le ruisseau tout le temps de l’exposition pour rencontrer les visiteurs.

BAP, BIGOT, BIGOU, BOUVRY, CASSIUS, CHAMPIEUX, CHAMPIERRE, CHARPENTIER, COSTES, DELMAS, DUCRET, GLACE, GOELLNER, GRAFF, GUIRAUD, ISGRO, JANIN, MAZET, MEYER-HIMHOFF, MOSCOVINO, RENNIE, ROMIEU, SABATIER, SAIREO, Bas ruisseau ZugmaierTRINKS, TROUIS, VALDELIEVRE, VIGNAT, WINTER

L’Art dans le ruisseau est une rencontre avec l’art, entre 29 artistes, peintres, sculpteurs et plus de 2000 visiteurs.

Visiteurs et artistes aiment cette exposition, toutes ces œuvres si bien exposées dans ce lieu intime, secret, sauvage.

Ce n’est pas ordinaire ce qui se passe là, l’osmose se créée entre les œuvres, le ruisseau, les artistes, les visiteurs.

On ira tous dans le ruisseau, un petit ruisseau pour un grand ressourcement.

Le ruisseau est un lieu magnifique, étonnant, brut, fort en lui-même. Ici, on n’accroche pas son travail comme on le ferait ailleurs. Installer ses toiles dans le ruisseau, c’est engager un dialogue avec lui.

Le respect et l’écoute de cet espace par les artistes fait naître un accord, une harmonie, invite à la rencontre.

Contact pour informations : Béatrice IMMEL  Tél. 04.68.27.17.83 ;

La galerie maisons du Ruisseau est ouverte toute l’année sur rendez-vous au 04 68 27 17 83. Au mois d’août du 1er au 31 août de 15h à 20h.

- Du coté de l'Aude

Images Ventenac Saison 5 « ENTREES DANS LA DANSE » Aude

http://www.images.ventenac.net/web/

du 17 juillet au 14 septembre 2014

Vernissage jeudi 17 Juillet à partir de 18 h

Paolo Gioli, Piccolo film decompostoJordi Colomer, Un crimePour sa cinquième édition, Images Ventenac présente des vidéos, dans lesquelles les corps se mettent à danser, entraînés par un contexte urbain, activés par une volonté chorégraphique, un travail de montage, soulevés par la musique ou mus par le désir de créer un espace à soi…
A travers un choix d’oeuvres d’artistes originaires du pourtour de la Méditerranée, cʼest le moment particulier où le mouvement devient danse qui est saisi, avec sa charge d’humour et de poésie.
Paolo GIOLI (*1942 à Rovigo, Italie)
Piccolo film decomposto (1986) revisite les images chronophotographiques du XIXe siècle. Les corps photographiés, blancs et nus, se mettent à danser au rythme d’un montage stroboscopique. Au-delà de leur succession saccadée, c’est le continuum de « l’entreimage » qui apparaît. Il dévoile une danse pleine de tensions entre violence et sexualité.
Fikret Atay, Fast and BestJHakima El Djoudi, Blidaordi COLOMER (*1962 à Barcelone, Espagne)
Un crime (2004) met en scène des personnages en marche, portant chacun une lettre blanche. Le groupe forme un mot et, au rythme saccadé de son avancée et du montage, les mots s’enchaînent pour former des phrases qui racontent l’histoire d’un crime. Ainsi les corps véhiculent littéralement le sens et la forme du récit.
Fikret ATAY (*1976 à Batman, Turquie)
Dans Fast and Best (2002), lʼartiste filme les jambes de danseurs folkloriques kurdes à l’entraînement. Ils portent des jeans et des baskets mais apprennent une danse traditionnelle. Au-delà de la confrontation du local et du global, les images évoquent aussi bien des défilés militaires que des lignes du music-hall, les deux subordonnant lʼindividu au collectif.
Hakima EL DJOUDI (*1977)
Marc Mercier, Corrida urbaineBlida (2010) semble nous dévoiler le secret de la naissance de la danse. Filmée dans la moite intimité d’un hammam d’Istanbul, une femme à la longue chevelure tourne lentement sur elle-même, en silence, seule. La petite lumière trouble qu’elle tient à la main fait apparaître l’espace autour d’elle, dessine l’arabesque d’un mouvement. La danse définit l’espace de sa liberté.
Marc MERCIER (vidéaste et directeur artistique des Instants vidéo, Marseille)
Dans Corrida urbaine (2008), un agent de police palestinien, mi-danseur, mi-matador, règle la circulation dans les rues de Ramallah, une performance étonnante qui devient danse de libération.

Ventenac en Minervois, 11120, route de Saint Nazaire, au niveau du N° 5, en sortant de Ventenac (D124 à 12 km de Narbonne)

 

.