Prix Caritas Photo Sociale 2023 – Toulouse

Prix Caritas Photo Sociale – Lauréate 2023 : Anaïs Oudart « Héroïnes 17 »

Du 22 novembre au 7 janvier 2024 – Vernissage mardi 21 novembre à 18h

Lauréate 2023 : Anaïs Oudart « Héroïnes 17 » – Finalistes : Sarah Leduc « Ailleurs ici » et Mat Jacob «Thierry et la violence du monde »

Pour la quatrième édition du Prix Caritas Photo Sociale, la Galerie Le Château d’Eau accueillera à partir du 22 novembre la lauréate 2023 Anaïs Oudart pour sa série « Héroïnes 17 » qui documente les difficultés des jeunes femmes issues de l’Aide sociale à l’enfance de se construire seules, sans parents ni famille.

Dans le même espace, seront présentées les travaux des deux finalistes : Sarah Leduc pour sa série « Ailleurs ici », un travail sur l’attente des personnes en demande d’asile dans un village d’Occitanie. Mat Jacob pour « Thierry et la violence du monde », une enquête sur les traces d’un sans-abri à la découverte du monde de la rue et de la précarité.

Dans sa volonté de vouloir montrer une pluralité des thématiques photographiques, Le Château d’Eau tient à soutenir et valoriser la photographie documentaire sociale.
La Galerie Le Château d’Eau se réjouit cette année encore de ce partenariat avec le Réseau Caritas France débuté il y a deux ans et qui, sous la forme d’un rendez-vous annuel présente, l’exposition du ou de la Lauréat(e) de ce Prix et de ses deux finalistes.

LAURÉATE ANAÏS OUDART « HÉROÏNES 17 »

La « philosophie » du Prix Caritas Photo Sociale ne privilégie aucun genre, traitement ou procédé photographique. Il peut primer des démarches documentaires, des reportages ou des écritures plus contemporaines, artistiques et conceptuelles.

Les choix du jury de l’édition 2023 illustrent cette diversité de propositions esthétiques pour aborder les situations de pauvreté, de précarité et d’exclusion en France, avec trois regards différents qui, au final, deviennent complémentaires et nous parlent également de l’état de la photographie aujourd’hui et de ses possibilités. Anaïs Oudart, la lauréate de cette année, développe une analyse et une enquête sur une situation nouvelle. Constatant que la crise sanitaire a accentué les crises au sein des familles et que de
nombreux jeunes, y compris mineurs, ont été exclus de leurs foyers, et que 40% des SDF de moins de 25 ans viennent de l’Aide Sociale à l’Enfance elle s’est penchée sur la situation critique de jeunes femmes suite à cette situation.  « J’ai décidé de témoigner de leurs difficultés à l’âge adulte à se construire seules, sans parents ni famille. Nombreuses ont connu ou connaissent une situation de précarité de logement, Certaines ont un parcours d’errance, d’autres ont eu recours à la prostitution comme moyen pour s’en sortir. Toutes continuent d’avancer malgré le manque de soutien et de logement. ».

Alternant portraits formels et images symboliques, Anaïs Oudart, dans des photographies à la couleur très maitrisée, transforme ces jeunes femmes en personnages forts, en « héroïnes » comme elle les nomme. Elle leur redonne, par la photographie, leur dignité.

Christian Caujolle, conseiller artistique

www.chateaudeau.toulouse.fr

Galerie Le Château d’Eau 1, Place Laganne 31300 Toulouse. Tél. 05 34 24 52 35

Du mardi au dimanche de 13h à 19h

error: Le contenu de ce site est protégé !
Aller au contenu principal