Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

          blank

La colombe de la paix Pablo Picasso

Lieux d’exposition

Le + Récents

Visa pour l’image 2023 33ème Festival international du photojournalisme

www.visapourlimage.com

Du 2 au 17 septembre 2023

La photographie aurait un nouveau fossoyeur : les intelligences artificielles génératives. Dans les fausses images ultra-réalistes qui ont inondé les réseaux sociaux, beaucoup ont voulu voir l’ultime coup de poignard porté à notre profession. Las. Un prompt* va-t-il remplacer Eugene Richards ? Humblement, naïvement, férocement, nous ne le pensons pas. La photographie n’a pas attendu Midjourney et consorts pour être menacée, bouleversée, et surtout trafiquée.

Émergence de la photo numérique et des outils de retouche, mort des agences d’archives au profit de celles de stock par abonnement (elles-mêmes désormais fragilisées par lesdites IA génératives), multiplication des diffuseurs et dilution de la valeur d’une image avec les smartphones… Et pourtant, le photojournalisme est toujours là. Pourquoi ? Parce que ce qui nous rassemble à Perpignan, c’est l’envie de voir le monde. Le vrai. Ce besoin et cette envie de réalité vont désormais rendre les émetteurs d’informations vérifiées et authentiques encore plus indispensables qu’ils ne l’étaient déjà ; et cette prolifération de contenus potentiellement bidon rend leur tâche encore plus importante, et ô combien plus épineuse aussi.

Beaucoup exhortent à freiner le développement de ces IA génératives. Un vœu pieux – et hautement discutable au regard des avancées déterminantes qu’elles pourraient aider à accomplir dans d’autres domaines. Mais ceux qui doivent peut-être enfin ralentir après deux décennies de perpétuelles accélérations, c’est nous : les médias.

L’histoire récente – la fermeture des pure players gratuits et l’envol des abonnements numériques des médias de référence investissant encore des moyens considérables dans la production d’informations de terrain – en fait la démonstration. Et dans ce nouveau paradigme, l’éducation et la sensibilisation aux médias vont devenir plus que jamais indispensables. Une démarche que nous nous efforçons de mener pour le grand public et les scolaires, chaque année et gratuitement depuis trente-cinq ans, grâce aux photojournalistes du monde entier.

Jean-François Leroy

Couvent Des Minimes, 12 Rue Louis Bausil, 66000 Perpignan

Entrée libre, tous les jours de 10h à 20h, du 2 au 17 septembre 2023.

error: Le contenu de ce site est protégé !
×