Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

          blank

La colombe de la paix Pablo Picasso

Lieux d’exposition

Le + Récents

Photo-carton

Nicole Hassler “Twill & Tull »

Du 7 octobre au 12 novembre 2022

Pour sa première exposition à Marseille, la plasticienne franco-suisse Nicole Hassler, connue pour ses peintures monochromes dont le nuancier est emprunté à la cosmétique, expose des œuvres inédites.


L’exposition “twill&tull” réunit des œuvres bi-chromes sur papier, des wallpaintings monochromes éphémères, emblématiques des recherches en peinture engagées par l’artiste depuis plus trente ans ainsi que des peintures au format tondo. À la recherche d’une peinture ne faisant référence qu’à elle-même et à son histoire en tant que médium, Nicole Hassler peint pendant une dizaine d’année des monochromes noirs dont les pigments définissent la couleur. Elle rencontre à ce moment Marcia Hafif à New York en 1992, initiatrice de la radical painting et poursuit avec rigueur un travail de réduction de la peinture en utilisant les pigments que les cosméticiens ont longtemps élaboré.

Nicole Hassler met ainsi en question dans son travail les notions d’apparence dans le sens philosophique, en s’approchant, par là même, au plus près des frontières de la peinture. Dans un nuancier varié issu de l’univers cosmétique, ces peintures sont à l’image de recherche plastique et objective de l’artiste pour qui ces médiums ne doivent être jugés uniquement pour ce qu’ils sont, en leur qualité unique de médium pictural, et sans aucune autre association d’idées. Dans le travail de Nicole Hassler, le regard du spectateur est toujours très sollicité, par ses expériences sur la couleur ou par les effets interactifs de ses peintures dans l’espace architectural.

Pour Marseille, cité phocéenne, la plasticienne a choisi de montrer deux peintures murales dont les recettes sont ancestrales et dans les tons de rose. Le port lui fait penser à l’importation et c’est justement par ce biais que sont arrivés le rose à joue au 16e (longtemps utilisé à la Cour de Versailles) et la poudre de riz, traditionnellement utilisée au Japon par les geishas.

La poudre de riz est un grand classique en cosmétique, utilisée par les geishas pour blanchir leur teint, elle était également prisée fin 19e pour rendre le teint plus mat. L’entreprise française de cosmétiques Bourjois a réédité la « Poudre de riz de Java » créée il y a 150 ans. Nicole Hassler réalise une intervention in-situ par le biais d’un wallpainting interactif, délimite un aplat de 1.20 x 7.00m, peint à l’aide de pigment « cosmétique » auquel le public sera invité à participer le soir du vernissage.

40 rue Sainte, 13001 Marseille . Tél : 06 74 89 02 54

du jeudi au samedi de 15 heures à 19 heures et sur rendez-vous.

error: Le contenu de ce site est protégé !
×