Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

Contemporanéités de l'art soutient la jeune photographie

Lieux d’exposition

Le + Récents

Marine Foissey – You were not chosen

Du 6 juillet au 8 septembre 2024 – Vernissage vendredi 5 juillet à 18h30

Petite phrase assassine qui sonne la sentence.
L’oiseau de mauvais augure a laissé un message.

Il y a pire, me direz-vous –

Mais elle reste comme cette mélodie que l’on fredonne.
Elle tient à la peau sans tenir chaud.
Nous nous construisons en partie de nos échecs.
Être celui qu’on n’a pas choisi, qu’on prend en dernier, qu’on ne rappelle

pas, dont on oublie le prénom, qu’on n’écoute pas, qui n’est pas sur la liste.
Swipe à gauche.

L’invisible, le refusé.
L’éliminé, l’élu, le choisi, l’exclu.

Une frustration, une douleur aux airs d’infimes traumatismes marquée au fer rouge de nos mémoires.
Place-toi bien au milieu de la cible et attends.
Tout va bien dans le meilleur des mondes, te dis-je.
Rousseau aurait été bien empêtré au XXIe siècle.
L’amour de soi vs l’amour-propre.
Allons-nous réussir à nous respecter nous-mêmes, à nous construire ?

Où allons-nous continuer cette compétition infinie d’être mieux que les autres ?

Résisterons-nous ?
Nous ne sommes pas des numéros sur une liste d’attente.
Nous ne sommes pas ces refus.
Nous sommes.

Peu importe les autres, le monde, les différences et les difficultés.
Le problème n’est pas d’être faible, c’est de croire qu’on l’est.
Je voudrais que ceci soit un hymne à l’amour de soi et à l’honnêteté que nous nous devons.
I choose you.
You choose yourself.

 

L’expérience esthétique
Par Jean-Paul Gavard-Perret, écrivain et critique

Marine Foissey transforme les illusions de l’amour de soi en divers alter-ego.
Par son imaginaire, elle se met à la place de l’autre et l’accueille en elle. Une dimension particulière s’ouvre : sortir des naïvetés contemporaines comme de la dé-civilisation des images.

Dans la mise en exergue de sa propre féminité, elle compose des territoires parfois surprenants, voire hostiles. Son travail renvoie la réalité à une fin de non-recevoir dans une quête d’enfer ou de paradis terrestre. Ces qualités fluidifient une certaine brutalité et pimentent un monde onirique. 

L’artiste propose des insurrections pour reprendre de plus belle le champ esthétique et existentiel. Marine Foissey exerce une puissance prodigieuse d’évasion du monde réel et de ses simples apparences. 

Sa poétique plastique fait bouger tout ce qui est sédimenté et établi. Et ce, pour la naissance de possibles, afin de nous aider à voir et penser dans une manière neuve d’éprouver.

Diplômée de l’École de Photographie de Paris Icart Photo en 2010, l’artiste a depuis participé à de nombreuses expositions, salons et festivals. Ses séries ont été récompensées plusieurs fois à l’international.

Galerie du musée de la photographie Charles Nègre

1 Place Pierre Gautier – 06300 Nice

Je partage !

Pour suivre l’actualité du sud de la France tout simplement !

error: Le contenu de ce site est protégé !
×