Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

          blank

La colombe de la paix Pablo Picasso

Lieux d’exposition

Le + Récents

Jimmy Richer "Casa" - Carla-Bayle

Jimmy Richer « Casa »

Du 17 septembre au 20 novembre 2022 – Vernissage samedi 17 septembre à 18h

Cette exposition s’inscrit dans le cycle sur le thème du « débordement.s »
Les artistes réunis autour de ce thème expérimentent l’espace pictural, ils sont amenés à quitter le champ limité de la toile, à le déborder pour investir l’espace de la Galerie du Philosophe. Par l’éclatement de la peinture, nous faisons l’expérience de la notion de vide, de la peinture spatialisée qui implique une déambulation du regard. Nous sortons du cadre !

Né en 1989, Jimmy Richer vit et travaille à Montpellier. Il est diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier et est représenté par Galerie Les Chantiers Boîte Noire.

Jimmy Richer a édité le roman graphique « CASA » en juillet 2020 où il aborde la place des humains dans le monde.

« Les oeuvres de Jimmy Richer résultent de recherches en lien avec un territoire, un bâtiment, un objet. Les recherches génèrent des histoires et des images qu’il va, tel un décor de théâtre, déployer dans l’espace d’exposition. Le dessin, son medium de prédilection, n’est pas réduit à une feuille de papier, bien au contraire, il contamine les murs et d’autres supports pour inviter le regardeur à une expérience physique de l’oeuvre. Autant influencé par la bande dessinée que par les livres d’heures, Jimmy Richer hybride les iconographies passées et présentes au profit d’une ligne claire et colorée dont il assume la dimension populaire, ludique et pédagogique. » (Julie Crenn, 2018)

« Jimmy Richer est conteur autant qu’il est artiste mais ses histoires sont particulières : elles n’ont ni début ni fin. Les représentations drolatiques tout droit sorties de l’esprit de l’artiste se composent en archipel. La seule manière de les appréhender est de naviguer de détail en détail. Insaisissables dans leur ensemble, elles impliquent une déambulation du regard à l’instar de la peinture extrême orientale. Évacuant toute rationalisation de l’espace par la perspective, les images se dévoilent peu à peu, comme à travers un rouleau que l’on déroule ; peu importe s’il est impossible de regarder simultanément la partie gauche et la partie droite. « L’imagination est la reine des facultés » disait Baudelaire […] » (Stanislas Colodiet, 2017)

Association Rue des Arts, Galerie du Philosophe 09130 Carla Bayle

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h

error: Le contenu de ce site est protégé !
×