Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

Contemporanéités de l'art soutient la jeune photographie

Lieux d’exposition

Le + Récents

Célia Cassaï & Charlotte Gautier van Tour – Écorces, peaux, mondes

Du  9 juillet au 31 août 2023 – Vernissage samedi 8 juillet à 18h

« Écorces, peaux, mondes », est une exposition en duo faisant dialoguer Célia Cassaï et Charlotte Gautier van Tour, dont le travail est en rapport avec le vivant et les matières évolutives, se transformant avec le temps. Leurs œuvres cosmogoniques génèrent des mondes en s’alliant aussi bien à des organismes vivants qu’à des matériaux naturels, principalement issus de la terre pour Célia et composés d’algues et de micro-organismes pour Charlotte.

«Célia Cassaï souligne que l’origine de son travail se trouve dans la marche. Elle collecte des éléments dans la nature et, assurément, elle observe car les éléments qu’elle rapporte ne sont pas seulement des matériaux naturels, ils se transforment, s’inscrivent dans un processus de mutation qui fait naître des formes et qui emprunte aussi à la nature. Elle pratique également la céramique qui repose sur un matériau premier, la terre, transformé par le feu. Les objets qu’elle crée vont d’ailleurs agréger la terre cuite et le vivant, une création humaine à travers un médium ancestral et une création naturelle. »
(Romain Mathieu, critique et commissaire de la biennale Artpress, Hors série Artpress « Biennale jeunes diplômés » )

Célia Cassaï est née en 1993 à Aix-en-Provence et vit et travaille à Marseille, ville où elle a obtenu son DNSEP en 2018. Sa pratique est essentiellement sculpturale et trouve son origine dans la cueillette, la collecte d’éléments durant ses marches et l’observation de ces éléments. Elle aime travailler directement avec le monde du vivant et ses processus d’évolution. 

Les notions de temps, de transformation et de cycle sont alors au cœur de son travail. Elle a un positionnement écologique qui fait partie intégrante de ses concepts et entretient un rapport étroit avec la nature qui l’entoure. Durant ces dernières années, elle a pu participer à plusieurs expositions collectives et résidences comme la résidence tremplin avec Voyons voir au domaine du Défend ou encore la Biennale des jeunes diplômés à la Panacée (MOCO Montpellier) avec la revue Artpress, mais également à l’international avec une invitation pour la Tbilissi Artfair en Géorgie. Elle a également pu créer une sculpture publique avec le ministère de la Culture et « Eiffage construction » pour « un immeuble, une œuvre » avec deux autres artistes, Laurane Farhni et Tony Ceppi. 

C’est ainsi que Célia a aiguisé un œil critique sur le monde de la construction, ce qui lui a permis de développer une série d’œuvres nommées : «BTP : botanique territoire, paysage » , dont l’installation «Bouquets», qui fut sélectionnée pour la 14ème édition des Arts Éphémère au printemps 2022. En 2023, elle intègre l’atelier Madmarx et réalise également sa première exposition personnelle à la galerie Territoires partagés : Cueillir la Terre, où elle s’intéresse particulièrement à l’impact de l’homme sur notre nature avec des questionnements autour de l’anthropocène et également sur la métamorphose des matières.

Charlotte Gautier van Tour est née en 1989. Diplômée et félicitée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2014, elle poursuit en tant qu’étudiante chercheuse dans le programme de recherche Reflective Interaction à l’Ensad Lab jusqu’en 2017. Elle a participé à plusieurs résidences en France et à l’étranger, et vit et travaille actuellement à Marseille.

Association Rue des Arts, Galerie du Philosophe 09130 Carla Bayle

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h

Je partage !

Pour suivre l’actualité du sud de la France tout simplement !

error: Le contenu de ce site est protégé !
×