Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

Contemporanéités de l'art soutient la jeune photographie

Lieux d’exposition

Le + Récents

Liliana Porter, le jeu de la réalité & Tabita Rezaire, Fusion élémen.terre

Du 7 avril au 27 août 2023 – Vernissage jeudi 6 avril à partir de 18h

Liliana Porter, le jeu de la réalité

Les Abattoirs présentent la première rétrospective en France de l’artiste Liliana Porter (née en Argentine en 1941, résidant à New-York depuis 1964). À travers une centaine d’œuvres, l’exposition est conçue comme une traversée de son art. Mêlant œuvres historiques et travaux récents, elle met en évidence une nouvelle généalogie d’artistes femmes qui ont redéfini les limites de l’art conceptuel et ont transformé la poésie de l’installation.

Liliana Porter explore différents médiums, gravure, peinture, sculpture, photographie, vidéo dans lesquels s’inscrit une recherche au long cours sur la perception de la réalité et les notions de temps et d’espace.

Sa pratique de la gravure, qu’elle contribue à renouveler dès les années 1960 au sein du New York Graphic Workshop, co-fondé avec Luis Camnitzer et José Guillermo Castillo en 1964, est au cœur de son travail. Cette technique redécouverte par les artistes du Pop Art et plébiscité en Amérique latine et du sud pour sa dimension politique, lui permet de porter un regard critique sur la notion d’auteur et de travail collectif, et d’offrir de nouvelles formes de narration.

À partir des années 1970 elle se met à la photographie et intègre des images de son propre corps à des dessins notamment muraux, en écho aux préoccupations des artistes féministes de cette époque.

La première partie de l’exposition retrace ce parcours tout en proposant une relecture du contexte historique, artistique et social de cette période, à l’aune de l’engagement de Liliana Porter et de la communauté d’artistes dans laquelle elle évolue.

La seconde partie de l’exposition présente ses installations, dont deux produites spécialement pour les Abattoirs. Présentes dans son art depuis une vingtaine d’années, ces saynètes sont réalisées à partir de figurines populaires et d’objets du folklore contemporain glanés dans les marchés aux puces et au cours de ses voyages, qui se déclinent aussi en peintures et en vidéos.

Poursuivant son exploration poétique du réel, Liliana Porter bouscule les codes de la représentation et remet sans cesse en question les processus de création et le pouvoir surréaliste de l’image.

Comissariat
Annabelle Ténèze, Conservatrice en chef
Lauriane Gricourt, Conservatrice aux Abattoirs

Tabita Rezaire, Fusion élémen.terre

Pour sa première exposition monographique en France, l’artiste Tabita Rezaire (née en 1989, vit et travaille en Guyane, France) présente un ensemble d’œuvres à la croisée des nouvelles technologies et des rituels ancestraux. 

À la fois artiste, agricultrice, professeure de yoga, doula (personne accompagnant les femmes enceintes), Tabita Rezaire propose de faire l’intercesseur entre nous et d’autres voies d’accès au monde. À travers ses installations vidéo, elle réinvente les technologies contemporaines à l’aune des sciences ancestrales pour repenser notre relation au cosmos, en réinvestissant la mémoire corporelle, séculaire comme digitale.

À l’heure du post-Internet elle imagine de nouvelles technologies du lien en invoquant les éléments naturels que sont l’eau, l’air et la terre nourricière, ainsi que les arts de la guérison. Dans ses œuvres, elle apparaît comme une incarnation digitale d’un être cosmique jouant des codes d’Internet et combinant des réalités numérique, corporelle, scientifique et spirituelle à des savoirs traditionnels dans un contexte postcolonial. Parmi ses projets récents, elle a créé le site d’AMAKABA dans la forêt amazonienne en Guyane, conçu comme un espace pluriel où les énergies de la terre (à travers la culture du cacao), du corps (avec les doula et le yoga) et du ciel (observatoire astronomique) fusionnent et donnent naissance à de nouveaux scénarios d’être-au-monde. L’exposition est ainsi pensée comme un voyage multidimensionnel où chaque installation devient un portail par lequel chacun et chacune est invité à restaurer une connexion à l’Univers.

L’exposition Fusion élémen.terre présente le travail entamé par l’artiste Tabita Rezaire il y a plusieurs années à travers la présentation de trois installations immersives réalisées entre 2017 et 2022. Pensée entre passé et futur, mythes ancestraux et technologies contemporaines, chaque installation est un portail où convergent les mondes du cyberespace, du vivant et des ancêtres, autant de bases de données et de voies d’accès à la connaissance. Chacune est aussi une réflexion sur la coexistence entre la présence humaine et les éléments naturels, grâce à leur exploration successive des pierres, des plantes et de l’eau.

Tabita Rezaire a participé à de nombreuses expositions en France et à l’étranger, notamment à la Serpentine, Londres (2022); la Hayward Gallery, Londres (2022); la Biennale de Sydney (2022) ou celle de Busan (2022); à la Biennale de Shanghai (2021); au Palais de Tokyo, Paris (2022) ou au Museum of Modern Art, New York (2018).

Comissariat
Annabelle Ténèze, Conservatrice en chef
Lauriane Gricourt, Conservatrice aux Abattoirs

En partenariat média avec
logoarte web

les Abattoirs, 76 allées Charles-de-Fitte 31300 Toulouse . Tél : 05 34 51 10 60 (accueil musée).

Du mercredi au vendredi 10h-18h, samedi et dimanche 11h-19h. Nocturnes jusqu’à 20h les jeudis

Je partage !

Pour suivre l’actualité du sud de la France tout simplement !

error: Le contenu de ce site est protégé !
×