Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

Contemporanéités de l'art soutient la jeune photographie

Lieux d’exposition

Le + Récents

Festival Portrait(S)

Du 23 juin au 1er octobre 2023 – Inauguration vendredi 23 juin à 18h00 au grand établissement thermal

18h45 : Déambulation sur l’esplanade du lac d’Allier

Pour cette nouvelle édition, le rendez-vous photographique Portrait(s) investit le grand établissement thermal de Vichy, magnifique bâtiment inauguré en 1903, oeuvre de l’architecte Charles Lecoeur, ainsi que le Hall des Sources, et accueille en extérieur une grande rétrospective du photographe néerlandais Erwin Olaf.

La mécanique des corps est présente au fil des neuf expositions du programme.

Lorsque l’on découvre un artiste, comme le photographe belge Jacques Sonck et ses incroyables portraits noir et blanc de street photographie, on se réjouit d’accueillir sa première exposition en France. « En quoi suis-je un original ? » pourrait-être le sous-titre de sa série Archetypes. Sonck s’intéresse à ces personnes extraordinaires, charismatiques et qui, par leur physique, leur accoutrement ou leur présence attirent l’oeil dans une Comédie humaine revisitée.

Fils et petit-fils de militaires, Stéphane Lavoué est allé pour sa part saisir les visages de l’engagement dans les grandes écoles militaires. Allons enfants ! nous emmène de la vie de caserne jusque sur le terrain, dans le quotidien et la préparation au combat de ces jeunes dont la vie pourra potentiellement basculer sur un théâtre d’opérations.

Gilles Leimdorfer est allé lui à la rencontre d’anciennes Miss France des années 1965 à 1985 et a construit un kaléidoscope d’objets de mémoire. Avec la complicité de ces anciennes reines de beauté, il recompose ce que fut leur notoriété, un moment de leur vie brièvement mais intensément placé sous la lumière. Stéphane Lavoué et Gilles Leimdorfer font tous deux partie des photographes de la grande commande nationale « Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire » financée par le ministère de la Culture et pilotée par la BnF.

Cette année, ce sont aussi les métiers de l’image qui sont à l’honneur. En coulisses, ils oeuvrent à la mise en lumière, participent à la création. Après avoir invité une galerie, un collectionneur et une agence de presse, deux autres métiers sont présentés : celui d’agent de photographes à la faveur d’une imposante exposition collective, et celui de producteur pour la résidence. Qu’y-a-t-il derrière une image ? L’oeil du photographe, bien sûr, mais aussi les métiers de l’ombre auxquels deux expositions rendent ici hommage : la production et le métier d’agent.

Nous percevons une image, elle nous raconte une histoire. Pour définir l’importance de ce premier métier, la production photographique, nous nous sommes appuyés sur le savoir-faire de Cinq Étoiles Productions. Le métier de producteur consiste à mettre au service du photographe les éléments et les moyens nécessaires qui lui permettront de réaliser une image : un décor, une équipe de coiffeur, maquilleur, styliste, des assistants, de la lumière… et tant d’autres métiers essentiels pour réaliser un projet visuel telle qu’une photographie ou un film. C’est Letizia Le Fur qui signe la résidence portée par

Cinq Étoiles Productions et propose une mise en scène tendre et décalée. Avec sa chromie si particulière, la photographe met en scène un casting d’une vingtaine de Vichyssois, seniors actifs de la ville.

Pour incarner le second métier, celui d’agent de photographes, c’est l’histoire d’une femme, Carole Lambert. Il y a trente ans, elle monte sa propre agence : Lambert Lambert. Entre contrats et confessions intimes, un agent découvre des nouveaux talents, les défend, les porte et les vend au service d’une création majoritairement commerciale. Il accompagne chacun de ses artistes dans sa production de commande ou plus personnelle parfois. L’exposition Étoiles d’agent présente une traversée artistique multidisciplinaire grâce à laquelle l’agence nous fait découvrir la richesse de cette profession à travers une sélection de douze de ses artistes les plus créatifs, photographes, vidéastes et set designers, conjuguant travaux personnels et de commande. Avec Charlotte Krieger, Benni Valsson, Laura Pelissier, Eva Wang, Valentin Abad, Charles Negre, Korner Union, Sophie Van der Perre, Lilian Hardouineau, Kourtney Roy, Marine Armandin, Vincent Fournier.

Transmission

Des mots pour voir. La Fondation d’entreprise Neuflize OBC présente Des mots pour voir, une exposition qui met en valeur les oeuvres de la collection photographique et vidéographique de la collection.

Ce sont les photographies de Mathieu Pernot, extraites de sa série Les Gorgan, qui nous sont prêtées cette année. Les images ont été confiées à notre médiatrice qui les a fait circuler dans la sphère publique de la ville de Vichy. Enregistrées dans une capsule sonore, les réactions du public offrent un point de vue sincère et spontané sur la compréhension de l’image.

La voix du regard. Analyser une photographie à travers un montage sonore et vidéo.

Brigitte Patient nous emmène dans un voyage visuel, décrivant ce qu’elle perçoit, ce qu’elle imagine, ce qu’elle sait du photographe et de sa place dans l’histoire de la photographie. Le spectateur, guidé par sa voix, suit son regard dans une image mouvante qui petit à petit se révèle… Cette année c’est le performer chinois Liu Bolin qui est présenté dans l’espace du Hall des Sources.

Portrait(s) s’invite à l’école se poursuit cette année avec une classe de CE1 de l’école

Sévigné Lafaye et donne lieu à un nouvel atelier consacré au reportage en photographie. Pour cette édition, les enfants délaissent l’image numérique afin de renouer avec la pratique de l’argentique. Un atelier autour du développement et du tirage papier.

Palais des Congrès, 5 rue du Casino à Vichy.

Je partage !

Pour suivre l’actualité du sud de la France tout simplement !

error: Le contenu de ce site est protégé !
×