Festival Cahors Juin Jardins 2019 « Naturalités, le retour à l’artifice ! »

Naturalités, le retour à l’artifice ! Cahors Juin Jardins 2019

 31 mai, 1e et 2 juin 2019 à Cahors et les 7, 8 et 9 juin sur le territoire dans le cadre du parcours des jardins paysage.

Vernissage Vendredi 31 mai 2019 de 19:00 à 23:00 Village Cahors Juin Jardins sur les Allées Fénelon

http://cahorsjuinjardins.blogspot.frKarine Bonneval Manger la terre rituel de dégustation

Karine Bonneval, Manger la terre / Adrien Fricheteau & Cédric Simon, New Deal / Lucie Laflorentie, Paysage de pierres/ Anaïs Lelièvre, Pinnaculum #2 / MoonwalkLocal, Collectif d’architectes, A bout de courses ! / Maryse Vaugarny, Le jardin englouti / Gaëlle Villedary, Invasion Rhizomatique

Anaïs Lelièvre Pinnaculum installation, volumes, dessinLe jardin n’a eu de cesse de se préserver de la nature, du vent, des prédateurs, des plantes invasives… Il est bel et bien une artificialisation du milieu naturel. Cahors Juin Jardins propose d’interroger cette naturalité (faut-il avoir peur des plantes sauvages et invasives, des forêts sombres, des dérèglements, des mutations, etc. ?) et de passer par l’artifice pour nous interpeller sur l’impact de nos comportements sur la nature.

Cette 14e édition affiche une volonté affirmée d’inscrire son propos (Naturalités, le retour à l’artifice), dans le contexte environnemental, politique, socialet culturel, fragile et intranquille de notre époque. L’artifice est un des outils de l’artiste, lanceur d’alerte d’une certaine manière.

Gaëlle Villedary Invasion rhizomatique résidence de créationQuand à la nature, nous lui devons tout simplement d’être vivants.

C’est pourquoi Cahors Juin Jardins propose cette année une programmation soucieuse d’écologie ; des artistes engagés dans des recherches biologiques, botaniques, sociologiques, agro-paysagères et esthétiques ; des intervenants oeuvrant chacun à leur matière et avec leur discipline à une transition environnementale juste et équilibrée ; des initiatives éco-responsables pour ré enchanter le futur et des citoyens agissants sur leur territoire

Il ne s’agit pas de fermer les yeux sur les excès d’un système à bout de souffle et d’idées, mais plutôt de les nympheas Gaëlle Villedaryouvrir bien grands sur les initiatives qui donnent le sentiment de se sentir utile et vivant.

https://www.facebook.com/CJJ46/