Mont de Marsan Sculptures Une 11e édition mythique !

Mont de Marsan Sculptures

www.montdemarsan.fr

Du 5 octobre au 3 novembre 2019

Mont de Marsan SculpturesMont de Marsan Sculptures met à la fois en avant les oeuvres d’artistes contemporains et celles d’artistes plus anciens, puisant alors dans les collections du musée, mais aussi dans celles d’autres institutions comme le Musée Rodin cette année.

Le parcours est construit autour du thème des mythes. Ce choix a tout d’abord été motivé par la très grande variété des représentations et modes de représentation des mythes dans l’art à toute époque, mais aussi par le champ de recherche extrêmement large que ce vaste thème ouvre.

Pour rendre ces recherches lisibles tout en restant le plus exhaustif possible, quatre axes ont été définis : les mythes classiques, les mythes fantastiques, les mythes populaires, pour finir par ouvrir sur le mythe de l’artiste.

TRAVIS DURDEN Yoda Angel 2015 Mont de Marsan SculpturesAinsi, par mythes classiques on entend ceux relatant des faits imaginaires, non consignés par l’histoire, transmis par la tradition, l’oralité, et mettant en scène des êtres représentant symboliquement des forces physiques, des généralités d’ordre philosophique, métaphysique ou social.

Ceux de ce type qui nous sont le plus proche et le mieux connu en notre partie du monde sont les mythes grecs, ceux issus de la culture judéo-chrétienne, et les mythes celtiques, que nous avons alors choisi de présenter.

Les mythes fantastiques font quant à eux référence aux évocations légendaires à l’origine de multiples bestiaires. Cela permet de porter notre attention sur toutes les créatures dont les formes abandonnent la réalité pour offrir des synthèses irrationnelles CHRISTOPHE CHARBONNEL Persée tenant la tête de Méduse 2016éloquentes d’imagination et de force. Elles ont alors un rapport à l’homme très intime, explorant le plus souvent ses angoisses.

Les mythes populaires sont les mythes actuels, construits consciemment ou inconsciemment, ceux qui sont politiques, commerciaux, littéraires,
sociaux, religieux, etc. Ils naissent de personnages réels ou imaginaires et, au contraire des précédents thèmes qui interrogent nos origines ou notre universalité, permettent de porter un regard objectif et enrichi d’un recul précieux sur notre propre société.

Nous avons pour finir décidé d’ouvrir la réflexion portée par l’édition 2019 de Mont de Marsan Sculptures sur le mythe de l’artiste. Cette dernière partie fait figure d’ouverture, en ce qu’elle s’extrait de la logique énumérative animée par notre recherche d’exhaustivité des trois premières parties.

PARVINE CURIE Grand Personnage Babel 1989En effet, portant un regard plus global sur la forme artistique et plus particulièrement sur le processus de création, il s’agit ici de confronter le « mythe de l’artiste », c’est-à-dire la représentation commune que l’on peut se faire de cette figure lointaine et mystérieuse, avec la réalité et la tangibilité du processus de création, et de ses composantes aussi bien matérielles que conceptuelles.

Un panorama artistique très large

Sculptures, installations, photographies, dessins, films : plusieurs dizaines d’oeuvres sont proposées dans le musée Despiau-Wlérick, le Centre d’art contemporain des Landes, ou dans la ville, sur les places ou dans les rues.

Les jeunes créateurs y côtoient de nombreux grands noms comme Christian Boltanski, Xavier Veilhan, Bruno Peinado, Gilles Barbier, Alexander Kosolapov, Alain Séchas ou Auguste Rodin.

­Certains artistes s’inscrivent dans une tradition figurative classique quand d’autres utilisent des matériaux contemporains ou des techniques industrielles pour créer des œuvres d’art qui jouent avec nos références, nos modes de vies, évoquant tantôt un récit mythologique classique, tantôt nos croyances actuelles.

C’est ce panorama artistique très large qui fait de « Mont de Marsan Sculptures – Les Mythes » un manifestation culturelle où chacun pourra trouver son plaisir, des inconditionnels de la sculpture classique aux amateurs de création contemporaine.

L’art contemporain, ici comme ailleurs, se donne pour mission de susciter la curiosité de public.

 

.