La Littorale #7 «Chambre(s) d’Amour» Biennale internationale d’art contemporain | Anglet

La Littorale #7 Biennale internationale d’art contemporain Anglet-Côte basque

«Chambre(s) d’Amour»

Du 24 août au 4 novembre 2018 – Vernissage vendredi 24 aout à 18h30

à L’Espace Océan pour le parcours du vernissage

http://www.lalittorale.anglet.fr/

La Littorale #7 Biennale internationale d’art contemporain Anglet-Côte basquePour cette septième édition de La Littorale, baptisée « Chambres d’Amour », Richard Leydier, son nouveau commissaire, invite onze artistes de différentes nationalités. Il entend pérenniser les points forts de l’identité de la Biennale, à savoir un regard sur la diversité de la création contemporaine et la réalisation, in situ, d’oeuvres inédites éphémères en écho avec le littoral.

Onze artistes internationaux pour La littorale #7

Madeleine Berkhemer (Pays‐Bas) ǀ Jérémy Demester (France) ǀ Tadashi Kawamata (Japon) ǀ Grout/Mazéas (France) ǀ Bernhard Martin (Allemagne) ǀ Laure Mary‐Couégnias (France) ǀ Jay Nelson & Rachel Kaye (États‐Unis) ǀ Stéphane Pencréac’h (France) ǀ Remed (France) ǀ Lionel Scoccimaro (France) ǀ Anne Wenzel (Allemagne et Pays‐Bas)

Vernissage La LittoraleBiennale de plein air, La Littorale confronte tous les deux ans des artistes à l’Océan Atlantique et à un site naturel d’exception. Richard Leydier propose ainsi un parcours constitué d’oeuvres monumentales installées sur le site emblématique du littoral basque, La Chambre d’Amour, connu pour ses spots de surf, sa grotte et sa légende.

Une légende et un lieu qui ont inspiré à Richard Leydier le thème de cette édition, l’amour. « La Chambre d’amour… je ne connais pas de plus beau nom de lieu. Il donne son titre à la Biennale ». Mêlant art et paysage, les oeuvres dévoilent ainsi la poésie du lieu.

À travers un parcours recentré autour de la Chambre d’Amour, celles‐ci mettent en lumière « le large spectre de l’amour, qui peut être grave ou joyeux, cosmique lorsque l’océan rencontre la côte, ou encore léger comme une amourette sur une plage estivale » comme l’explique Richard Leydier.*

« Au 19e siècle, l’ère romantique invente la légende de Saubade et Laorens. Elle, fille de bonne famille, lui simple berger, se retrouvent en cachette dans une grotte tout près de l’océan. La forte houle aura raison de leur amour, la grande vague verte devenant leur linceul. L’amour, le sentiment amoureux… Aucun « sujet » n’a suscité autant d’oeuvres, qu’elles soient littéraires, musicales, cinématographiques ou plastiques. De la tragédie grecque au roman contemporain, des motets de la Renaissance à la musique pop » poursuit le commissaire

Galerie Georges Pompidou, 12, Rue Albert Le Barillier  64600 Anglet. Tél : 05 59 58 35 60
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h. Entrée libre.

Vous aimerez aussi...