Jonathan Hindson – Skins – Périgueux

Jonathan Hindson – Skins

Du 20 avril au 17 mai 2023

«Oh ! si quelque puissance pouvait nous accorder la faveur De nous voir comme nous voient les autres !» Robert Burns – A un pou – 1786

«Skins» est une série de 20 portraits, grandeur nature, de personnes posant nues, dans une attitude identique (détendue, debout de face, les yeux fermés), réalisés à partir de photographies que je prends moi-même. Les photographies sont travaillées dans un premier temps sur ordinateur et ensuite transférées sur un support où elles sont retravaillées avec de la peinture acrylique puis en superposant des couches de transferts et de peinture.

 Fin 2020, je fus contacté par le dramaturge Jean-Philippe Raymond pour travailler ensemble sur un projet combinant le spectacle vivant et les arts plastiques, sur le thème du sentiment individuel d’invisibilité. Le projet initial ne survécut pas à la crise du Covid, mais la double impossibilité de sa proposition (traduire en termes plastiques un sentiment individuel d’une part, et l’invisibilité d’autre part) avait piqué ma curiosité.

De questionnement en questionnement, j’en suis arrivé à m’interroger sur les enjeux de la perception d’une présence et par quel interface on devenait perceptible à autrui. Dans une société où la vision est le sens dominant, la peau est ce qui permet d’identifier instantanément son porteur.

Or, ce que notre corps dit de nous change quand ce que le corps donne à voir, change. Se pour-rait-il qu’ en altérant la peau, en essayant de maîtriser la narration de son corps, on essaie de rendre invisible une part intime de soi ? Cela m’a amené à me poser la question : «Peut-on se faire tatouer pour se rendre invisible ?»

C’est ainsi qu’a commencé la série «Skins».

Galerie 66, 4 rue St. Front Périgueux. Tél : 06 31 71 41 60

error: Le contenu de ce site est protégé !
Aller au contenu principal