ImageSingulières 2019 | Sète

ImageSingulières 2019 11e rendez-vous de la photographie documentaire 

ImageSingulières 2019Du 29 mai au 16 juin 2019 – Week-end d’ouverture  du 29 mai au 2 juin

www.imagesingulieres.com

Expositions

Vanessa Winship – Chapelle du Quartier-Haut
Nina Berman – Maison de l’Image Documentaire
Adriana Lestido – Salle Tarbouriech
Nicola Lo Calzo – Espace SNCF Gares & Connexions
Jon Lowenstein / Yan Ming – Ancien Collège Victor Hugo
John Trotter / Nick Hannes – Le Réservoir
Mathias Depardon – THE MARCEL – Le Rio
Ronan Guillou – Gare SNCF
Nouvelles écritures documentaires – Entrepôt Larosa 2

NO AGUA, NO VIDA JOHN TROTTEROnzième festival ImageSingulières, quelques fondamentaux mais toujours aussi peu de certitudes tant le monde de l’image, et particulièrement celui de la photographie, est immergé dans le magma des réseaux sociaux oublieux du droit d’auteur, des « fake » photos et autres photomontages simplistes… Comprendre ce que l’on nous donne à voir, analyser, faire le tri, se faire une opinion : les enjeux sont là pour nous. Ainsi nous ne regrettons pas le choix fait il y a dix ans d’une photographie documentaire certes moins spectaculaire mais qui laisse plus de temps à la réflexion face à ces flux omniprésents.

2019 sera l’année du changement structurel pour ImageSingulières. Le festival prend ses quartiers au centre-ville à la recherche de nouveaux publics et investit le magnifique écrin du Théâtre de la Mer pour des soirées de REGLA NICOLA LO CALZOprojections.

Cette année la résidence est confiée à Vanessa Winship, photographe anglaise et seule femme à avoir obtenu le prestigieux prix Cartier-Bresson en 2011. De novembre à janvier, elle a exploré Sète, et même un peu plus car nous étendons désormais la résidence au pourtour de l’étang de Thau. Son travail investira la Chapelle du Quartier-Haut et sera aussi l’objet du douzième livre de la collection « ImageSingulières ».

En 2018, nous avions remis à John Trotter, photographe new-yorkais de l’agence MAPS, le 1er prix ImageSingulières / ETPA / Mediapart. Ce prix de 8000 euros était destiné à terminer un travail de plus de dix ans autour des problématiques liées à la surexploitation de la ressource en eau, tout au long de la rivière OLD RIVERS - TALES FROM THE LAND IN BETWEEN MATHIAS DEPARDONColorado. Le projet final sera présenté au Réservoir, un des nouveaux hauts lieux de la culture sétoise.
Mathias Depardon a quant à lui suivi le cours du Tigre et de l’Euphrate en Irak et son travail est au Rio, un ancien cinéma bien connu des Sétois, qui réouvrira pour l’occasion.
Nous reviendrons aux États-Unis, avec deux projets sensibles, ceux de Jon Lowenstein et Nina Berman, de l’agence NOOR. L’un explore le « South Side » de Chicago, en s’impliquant totalement dans sa communauté. L’autre mène un travail au long cours dans la plus pure veine documentaire : la chronique empathique d’une jeune survivante du trafic sexuel.
A la salle Tarbouriech,« Algunas chicas », une rétrospective de la grande photographe argentine Adriana Lestido, pasionaria féministe.
GARDEN OF DELIGHT NICK HANNES« Garden of delight », une fresque hallucinante de Dubaï, dans laquelle Nick Hannes pose la question de l’absurdité de la mondialisation et du capitalisme.
Avec « Country of Ambition », Yan Ming se désole de la disparition des gènes culturels chinois et de la spiritualité. Ses images classiques, en noir et blanc, sont pleines d’une poésie surannée qui lutte contre le développement à marche forcée de la Chine.
Nicola Lo Calzo, documente depuis près de dix ans la traite négrière et l’esclavage. « Regla », le volet cubain de ce travail sera à la gare de Sète.
Quant à Ronan Guillou, il déjouera les clichés que nous avons sur l’Alaska

Nous laisserons également une place aux nouvelles écritures documentaires qui mêlent photographie, anthropologie, journalisme et archives. Trois projets : l’un à l’Est présenté par les LA GUERRE FROIDE EN AMÉRIQUE LATINE IS THIS TOMORROW    UN PROJET DE ZAHARA GÓMEZ (ARGENTINE), JUAN ORRANTIA (COLOMBIE), MAURICIO PALOS (MÉXIQUE).éditions ESSARTER « Les Utopies rouges », les deux autres en Amérique latine ; « Is this tomorrow » un projet collectif sur les conséquences de la guerre froide et « A Study of Assassination » de George Selley sur l’influence déstabilisatrice de la CIA au Guatemala.

L’agence NOOR, basée à Amsterdam, sera l’invitée d’honneur du festival. Deux expositions monographiques, une soirée de projection, des rencontres avec les photographes et un workshop seront organisés pour célébrer cette venue.

Tënk, la plate-forme dédiée au cinéma documentaire, sera à nouveau partenaire de la programmation des films et nous continuerons nos rencontres avec les acteurs de la scène photographique lors de nos agoras singulières.

Pour finir nous remettrons les Prix ImageSingulières / ETPA / Mediapart de la photographie documentaire 2019 et la toute nouvelle bourse Laurent Troude en souvenir du photographe de Libération.

Gilles FAVIER, co-fondateur et directeur artistique  & Valérie LAQUITTANT, cofondatrice et directrice

 

Maison de l’image documentaire, 17 Rue Lacan, 34200 Sète

Ouverte en période d’exposition  du mardi au vendredi 15h à 18h  le samedi de 15h à 19h 

Vous aimerez aussi...

Le site est mis à jour chaque fin de semaine pour les événements ou expositions qui ont lieu la semaine suivante, donc ne seront publiées que les informations arrivées le vendredi avant la date de l'expsoition. Il est donc nécessaire d’envoyer les informations par mail pour qu’un article soit publié.

Pour une parution, il est fortement conseillé de joindre un texte de présention de l'exposition, la démarche de l'artiste et des visuels.

Vous pouvez laisser vos coordonnées via le formulaire ci-dessous pour annoncer un événement. Merci de votre compréhension !

Le fait de m’envoyer par mail l’annonce d’une exposition n’implique pas qu’elle sera publiée.