festival accès)s( # 21 la CHOSE mentale – Pau

festival accès)s( # 21 la CHOSE mentale - Pau

festival accès)s( La CHOSE mentale, des NFT à l’œuvre

Du 6 octobre au 27 novembre 2021 – Vernissage mercredi 6 octobre à partir de 19h

Les artistes de l’exposition

À travers une dizaine d’œuvres émergentes et historiques, la CHOSE mentale propose sa vision des NFT appliquées à un spectateur quantique, acteur d’une prise de risque artistique chaque fois renouvelée. Ainsi, de Marcel Duchamp à Matt Mullican, cette exposition propulse l’artiste contemporain en valeur refuge d’un savoir : comme valeur des valeurs.

White Cube, l’essence de l’art contemporain
Maurice Benayoun FR parfum – 2015 / 2016

En cherchant le dénominateur commun de toutes les oeuvres d’art contemporain, en dépit de leur incroyable diversité, M.Benayoun parvint à la conclusion que ce devrait être le parfum même de la galerie d’art fraichement repeinte en blanc avant le vernissage. White Cube révèle la complexité et la richesse de cette fragrance ainsi que sa puissance symbolique. De la note de tête à la note de fond, cette oeuvre olfactive nous raconte l’histoire de l’addiction esthétique. La reconnaissance est la base de l’acceptation par le milieu, elle passe donc par la production des signes minima de respect de la norme implicite… Il importe alors d’identifier les propriétés limites de ces signes extérieurs de contemporanéité qui font qu’immédiatement un critique, un commissaire ou un collectionneur se sente en terrain connu avec juste ce qu’il faut de frisson pour entrevoir un danger possible, certes existant mais qui ne saurait atteindre ni le corps ni l’esprit de celui qui le pressent… Dans un autre registre, l’usage en agroalimentaire des arômes, qui conforte le consommateur dans l’idée que ce qu’il mange contient de la fraise authentique, fraichement cueille avec cet indéniable gout de terroir qui caractérise le produit de culture biologique de bon aloi, est de cet ordre. Je propose de rechercher l’équivalent artistique et d’en faire oeuvre, d’atteindre ainsi l’essence de l’art contemporain.

Cogito Ergo Sum  Scenocosme FR
sculpture, ordinateur et casque audio – 2017

Ce crâne de sel est parcouru de zones interactives et offre un paysage sonore qui évolue en fonction des contacts électrostatiques. En créant un miroir symbolique entre le crâne de sel et le crâne du spectateur, cette oeuvre propose une exploration méditative, intuitive et sonore de ce lieu géographique et inconnu qui contient notre pensée. Le crâne est constitué ici de sel, matière à la fois dure, précieuse, irritante, fragile et poreuse. Le sel est non seulement un élément de notre paysage biologique intérieur (os, sang, cellules) mais aussi des paysages qui nous entourent : sous sa forme solide et rocailleuse, ou liquide, dilué dans la mer. Contenant et contenu sont ainsi mis en miroir dans ce crâne de sel. Le casque audio permet d’explorer distinctement les différentes parties du crâne de sel avec ses mains dont les positions reflètent la spatialisation sonore. La conception sonore s’appuie sur la méthode binaurale. Chaque partie du crâne (zones frontales, pariétales, temporales et occipitale) influe sur la texture sonore en fonction de la qualité du toucher électrostatique. Cette mise en scène s’inspire du tableau d’Albrecht Dürer intitulé « Saint Jérôme », où le Saint pose une main sur le crâne mort (l’objet de sa pensée) et son crâne vivant (lieu de la pensée) (cf Georges didi Hubermann, « Etre crâne », 2000). Le lieu de la pensée (celui du spectateur matérialisé par le casque) et objet de la pensée (le crâne) se rejoignent par le bais de cette interaction tactile.

Agenda du Festival festival accès)s(

Bel Ordinaire, espace d’art contemporain, les Abattoirs, allée Montesquieu, 64140 Billère Tél : 05 59 72 25 85

Ouvert du mercredi au samedi de 1(h à 19h