Félix Blume – Dominique Petitgand « L’Écoute essaimée » – Arles

Félix Blume – Dominique Petitgand « L’Écoute essaimée »

Félix Blume – Dominique Petitgand « L’Écoute essaimée »

Du 21 mai au 2 octobre 2022

Depuis 2007, Le musée Réattu, musée municipal des beaux-arts et d’art contemporain de la ville d’Arles,  se consacre à l’art sonore et radiophonique, créant un Département d’Art Sonore (DAS) avec l’ouverture d’une Chambre d’écoute et la constitution du premier fonds d’art sonore dans un musée des beaux-arts.
 
Pour Patrick de Carolis, maire de la ville et Claire de Causans, adjointe à la culture: « L’enjeu, est de traiter les approches contemporaines de l’audiographie sur un pied d’égalité avec la photographie, la peinture ou la sculpture, et d’accueillir, au sein d’une collection en gestation et dans une programmation évolutive, les artistes qui ont accordé et accordent une suprématie au sonore comme véhicule du réel ou support de l’imaginaire, pour permettre au public le plus large d’accoster à ces rivages étonnants où l’oreille se substitue à la fois à l’oeil et au toucher pour aborder le monde autrement. »
 
En 2021-2022, Félix Blume et Dominique Petitgand ont été les artistes invités de la Chambre d’écoute, espace d’exposition permanent d’art sonore dans le musée.
A l’occasion de l’exposition, leur pratique artistique va essaimer dans les salles des  collections permanentes sous la forme d’installations sonores.

Félix Blume

L’atelier de Jacques Réattu accueillera l’installation sonore essaim composée de 250 petits haut-parleurs reproduisant chacun le son d’une abeille en plein vol.
Suspendus dans l’espace d’exposition, ces dispositifs sonores proposent plusieurs expériences d’écoute de l’ensemble à l’individu.
Le visiteur est invité à s’approcher pour écouter ces petits êtres au plus près et faire ainsi partie intégrante de l’essaim.
On peut alors écouter ces voix comme autant de témoignages individuels de ces ouvrières qui ont tendance à passer inaperçues.
On entend leur chant, leur cri ou leur bavardage à la manière d’une chorale aérienne.
 
Collaboration avec l’apiculteur Dominique Hardouin et 250 de ses abeilles.
Design et conception du studio d’enregistrement et des dispositifs sonores : Grégoire Lauvin

Dominique Petitgand

Pour ce second volet, les œuvres de Dominique Petitgand habiteront cette fois-ci les espaces mêmes du musée.

L’artiste, dans le cadre d’une commande du CNAP, va créer trois installations sonores in situ : « Les trois pointillés », deux premières installations dans les salles de la collection permanente (Salle des Grisailles et Salle Simon Vouet) et une installation dans la Chapelle gothique.

Dans un dialogue respectueux avec les œuvres de la collection du musée, les deux premières installations feront entendre des voix en pointillé entrecoupées de longs silences. Quelques éléments à saisir à la volée, découpés, désarticulés parfois mot à mot, syllabe par syllabe.

Diffusés par deux ensembles de plusieurs haut-parleurs discrètement fixés aux murs à différentes hauteurs, pour une écoute éparpillée et mobile, ces deux présences à l’intérieur des salles du musée seront le déclenchement d’une écoute chercheuse et curieuse, agissant comme un appel, un premier indice de l’autre œuvre que le public pourra découvrir à la suite de son parcours.

La troisième installation (Chapelle Gothique) sera un long « paysage sonore » (voix, éléments musicaux, silences) qui articulera deux plans sonores distincts en s’appuyant sur la particularité de l’architecture : un premier plan vocal diffusé par plusieurs haut-parleurs prenant appui sur les murs à différentes hauteurs, et un second plan musical, caché depuis un hors champ.

L’écoute pourra, cette fois, être davantage immersive et protégée (légèrement à l’écart du parcours de visite du musée), dans un espace transformé en lieu d’écoute par un dispositif de diffusion sonore en sept points.

 
BIOGRAPHIES

Félix Blume (France,1984) est artiste sonore et ingénieur du son.
Il vit actuellement entre le Mexique, le Brésil et la France. Il façonne le son comme une matière pour créer ses pièces sonores, ses vidéos, ses actions ou installations. Son travail, centré sur l’écoute, nous invite à transformer notre perception de l’environnement. Il utilise l’espace public tant comme lieu d’expérimentation que comme lieu de présentation de ses projets, effectués souvent en collaboration avec des groupes de personnes. Il est intéressé par les mythes et l’interprétation contemporaine que l’on peut en faire, par le dialogue entre les humains et le contexte – naturel ou urbain – qu’ils habitent, par ce que les voix nous racontent, au-delà des mots.
Ses pièces sonores ont été diffusées par des radios du monde entier. Il a reçu le prix du “Paysage sonore” pour sa pièce vidéo-sonore Curupira, bête des bois (2018) et le prix “Pierre Schaeffer” pour son travail Les Cris de Mexico (2015) au festival Phonurgia Nova Awards. Il a participé à de nombreux festivals et expositions.
https://felixblume.com/
 
 
Dominique Petitgand né en 1965 à Laxou (France) vit et travaille à Nancy et Paris
Représenté par la galerie gb agency (Paris) pour ses installations et par le label Ici, d’ailleurs (Nancy) pour certains de ses disques.

Depuis 1992, Dominique Petitgand crée des œuvres sonores, où les voix, les bruits, les atmosphères musicales et les silences construisent, par le biais du montage, des micro-univers où l’ambiguïté subsiste en permanence entre un principe de réalité et une projection dans une fiction possible, hors contexte et atemporelle. Il diffuse ses œuvres lors d’expositions, sous la forme d’installation sonore dans laquelle le dispositif de diffusion des sons, adapté aussi bien à la particularité des espaces investis qu’au récit lui-même, propose une expérience plurielle et ouverte (installations).

Il présente également ses pièces sur disques ou en livres (éditions), à la radio, en ligne et au cours de séances d’écoute-performances sonores dans des salles de spectacle ou en plein air (diffusions).

Il montre régulièrement son travail en France et à l’étranger dans des musées, des centres d’art, des galeries, des théâtres ou lors de festivals. Plusieurs de ses œuvres sont présentes dans des collections publiques et privées. Il a publié une dizaine de disques et plusieurs ouvrages et monographies autour de sa pratique d’écoute et de création sonore.
http://dominiquepetitgand.art/
 
 
Commissariat :Daniel Rouvier, (musée Réattu), Pascale Cassagnau (CNAP), Marc Jacquin (Phonurgia Nova)

Musée Réattu, 10, rue du Grand Prieuré 13200 Arles  Tél : 04 90 49 37 58 

Ouvert du mardi au dimanche. 10h-18h du 1er mars au 31 octobre