Expositions “Past forward” Vincent Fournier «Higher ground» Hillerbrand + Magsamen | Château d’Eau

“Past forward” Vincent Fournier &  «Higher ground» Hillerbrand + Magsamen

Du 18 janvier au 1er avril 2018 – Vernissage mercredi 17 janvier.à partir de 18 h 00

www.galeriechateaudeau.org

Vincent Fournier, NASA LEH Space Shuttle Pressure Helmet (Launch-Entry), used by Charlie Bolden, Johnson Space Center, Houston [NASA], U.S.A., 2017“Past forward” Vincent Fournier

Le Château d‘Eau présente en ce début d’année 2018, l’exposition de Vincent Fournier « Past forward » qui rassemble les deux séries Space project et The Man Machine.
Dans la première, Vincent Fournier propose une exploration spatiale très personnelle au cours de laquelle il a photographié et mis en scène les lieux mythiques de la conquête de l’espace tels que la Cité des Etoiles en Russie, les différents centres de la NASA … Et dans l’autre, un monde où les robots auraient pris une place importante dans notre quotidien.

Vincent Fournier, General Boris V., Yuri Gargarin Cosmonaut Training Center [GCTC], Star city, Zvyozdny Gorodok, Russia, 2017Fasciné depuis toujours par la science et la technologie, Vincent Fournier construit son univers artistique autour de questionnements scientifiques.
La plupart de ses images sont des mises en scène où, en imaginant des histoires, il cherche toujours comment cadrer, composer, résumer tout en en rendant la complexité, créer une tension qui va dynamiser et associer des couples de choses opposées: le documentaire et la fiction, le sens et le non-sens, le vivant et l’artificiel.
Le résultat de cette démarche crée des images tableaux, des microfictions travaillées dans une intention esthétique et picturale.Ce travail a commencé avec le domaine spatial et s’accompagne maintenant de nouvelles recherches scientifiques sur la robotique.Vincent Fournier, Moon Valley, Atacama Desert, Lunar Robotic Research [NASA], Chile, 2007C’est cet univers utopique qu’il nous fait découvrir avec des photographies de décors lunaires, de cosmonautes, d’installations spatiales et d’ instantanés de tous les jours où le robot apparaît au même titre qu’un humain au travail, à la maison, dans la rue, pendant des loisirs….
Il essaie de ne jamais figer le sens de ses photographies et de laisser l’interprétation ouverte tout en invitant le spectateur à réfléchir à l’évolution du monde et à se demander comment la science façonne l’avenir.Vincent Fournier, Johnny 5, Darmstadt, 2016

 

« J’aime les machines, celles qui volent, parlent, comptent, observent…
Je suis fasciné par l’aspect magique de la science qui semble résumer la
complexité du monde à quelques formules mathématiques.
Il y a une certaine ironie à donner une image visible et compréhensible
des mystères de l’univers : les ondes , le temps, l’espace, les étoiles, la lumière »…
V. Fournier

Ivan Mickhaylov«Higher ground» Hillerbrand + Magsamen – Espace 2 

En contrepoint de l’exposition «Past forward» de Vincent Fournier, le Château d‘Eau présente toujours sur le thème de l’exploration spatiale, le travail très personnel et nostalgique du jeune artiste russe Ivan Mikhaylov ainsi le film du couple américain Hillerbrand + Magsamen.Hillerbrand + Magsamen

Hillerbrand + Magsamen «Higher ground»
HIGHER GROUND est une oeuvre interdisciplinaire composée de vidéo, sculpture et photographie commandée par le Houston Airport System, programme d’art civique de la ville de Houston. Dans l’esprit du film phare de George Ivan Mickhaylov Playground_12Méliès, «A Trip to the Moon», les artistes Hillerband + Magsamen et leurs enfants se lancent dans une aventure de construction et de vol d’une fusée vers la Lune en démontant leur maison de banlieue de Houston. Cette tâche bizarre et apparemment impossible créée à partir de divans découpés, de ruban adhésif, de boîtes Amazon et de casseroles et poêles s’avère non seulement réalisable, mais aussi crédible. Alors que l’artiste et leurs enfants se démènent et fouillent autour de leur maison pour construire un vaisseau spatial, cette odyssée cinématographique fait référence à la fois à la créativité et à la futilité de l’expérience «américaine». De la lutte à l’arrière-cour à l’évasion du grand magasin, l’oeuvre crée un thème Beckettien faisant écho à l’expression «ne peut pas continuer … doit continuer».

Le Château d’Eau 1, Place Laganne 31300 Toulouse. Tél: 05 61 77 09 40 

Vous aimerez aussi...