Expositions J.Riera & K.Joannet, Michaël Duperrin, Philippe Fourcadier, Jean-Pierre Angei – Céret

Expositions J.Riera & K.Joannet, Michaël Duperrin, Philippe Fourcadier, Jean-Pierre Angei - Céret

J.Riera & K.Joannet, Michaël Duperrin, Philippe Fourcadier, Jean-Pierre Angei

Du 6 au 30 novembre 2021

J.Riera & K.Joannet   Juste une respiration

du 30/10/21 au 13/11/21

Juste une respiration est une exposition de photographies
de Karine Joannet et Joan Riera sur le thème des nuages :
deux points de vues différents pour une diversité d’interprétations.
Des photographies couleur et noir et blanc se répondent
et vous invitent, au cœur d’une installation, à une pause, une respiration.

Ce sont deux sensibilités qui s’expriment et ces deux approches différentes entrent
en résonance pour que la poésie et la nonchalance des nuages touchent le spectateur.
Les deux séries de photos s’entremêlent et se répondent dans une scénographie où tout les lie.
Pour permettre à chaque visiteur de se construire sa propre expérience sensible, son imaginaire est favorisé par une mise en espace de nuages adaptés au lieu, avec une installation légère et aérienne et par une invitation à la méditation avec une projection vidéo.
C’est aussi et surtout par un état d’esprit particulier que chaque image, par ce qu’elle suggère, nous entraîne au-delà du reconnaissable pour nous conduire vers l’impalpable.

Capelleta
14 Rue Pierre Rameil – 66400 Céret
ouvert du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h

Michaël Duperrin – Nov 2021 Odyssée

du 6/11/21 au 30/11/21

Michaël Duperrin mène une singulière entreprise : refaire l’Odyssée. Depuis près de 10 ans, il se rend dans les lieux supposés des errances d’Ulysse en Méditerranée et réactive l’épopée homérique en la faisant résonner avec la réalité présente. « Odysseus », est le récit de cette expérience du monde, de l’autre et de soi. Un récit en photos, vidéos et textes, qui nous emmène dans un troublant voyage où l’on ne cesse de franchir toutes sortes de frontières, dont celles entre l’intime, le réel et la fiction.

Médiathèque Ludovic Massé
2 rue du Commerce – 66400 Céret
Ouvert de 9h à 11h30 le mardi, jeudi , vendredi de 14h à 17h le mercredi, et de 9h à 13h le samedi.

Philippe Fourcadier  CHRISTOPHE, L’homme de Tanger
 
Du 6 au 30 novembre 2021

C’était il y a deux ans.
 Je pérégrinais dans la médina de Tanger sans aucun but précis sinon à la recherche
 perpétuelle des ombres, des lumières éblouissantes, des odeurs fortes omniprésentes, qui enveloppent ce quartier aux mille ruelles.
 Peu de temps après, j’appris par une connaissance que Christophe possédait une maison
 quelque part dans cet enchevêtrement de maisons contiguës où la blancheur s’oppose aux graffitis abstraits, où les chats règnent en maitre des lieux.
Si nous nous étions rencontrés peut-être aurions-nous pu prendre un thé, un café sur sa 
terrasse et évoquer le temps qui passe, les projets à venir….

Quand j’ai appris la nouvelle de son décès j’ai imaginé le ressac de la mer que l’on perçoit de la médina, l’appel au petit matin du muezzin pour la prière, un coq solitaire qui s’éveille au petit jour, la permanence du scintillement du détroit, les côtes espagnoles dans la brume, et la musique qui s’instille peu à peu…
 J’avais les matériaux, les visions diffractées de ces moments hors temps, comme suspendus.

Restait maintenant à me souvenir, à rendre hommage à cet homme que je n’ai pas connu.
 Cette exposition lui est dédiée.

 Art Saint-Roch
4 Boulevard Lafayette – 66400 Céret

Jean-Pierre Angei – Ephéméride

du 30/10/21 au 08/01/22

«Mes réflexions à travers mes photos ont toujours été emprunt à ce flux, ce va et vient entre le passé et le présent et vis et versa. Mes recherches sont  similaires à un autre domaine qui interroge la mémoire, celui de l’archéologie, avec un travail de collectage et d’accumulation des données, de bribes d’informations.

Ce qui me fascine dans la photographie de paysage, ce sont les traces qui sont les signes matériels et tangibles d’une intersection entre passé et avenir, c’est l’effet du temps exprimé par la vie des êtres et des choses.

Sur le projet photographique Ephéméride j’utilise la montagne en hiver comme un territoire de recherche. Les photographies sont prises depuis des télécabines, le seul moyen pour moi ne sachant pas skier de me déplacer, de survoler ces territoires. Ce point de vue m’apporte une distance qui se joue de l’échelle, sur les êtres et les infrastructures, révélant leur fragilité, et celle aussi du paysage traversé.

La photographie est le seul moyen de garder en mémoire ces empreintes laissées sur cette neige éphémère. La neige est ici la trame matérielle de notre propre présent.

Ces territoires qui semblent immuables, sont ici modulés par l’homme, et le temps, les processus de changement produisent des traces qui pour moi réinterrogent les formes de permanences du passé. Le passé, tapi, immobile, dans les plis du présent que je retrouve sur une pente enneigée recouverte de lignes courbes et ces mêmes lignes qui seront effacés par une neige fraiche tel un palimpsestes . Cette neige est comme une page blanche sur laquelle on écrit notre passage en ce monde. Comme un cycle de vie ou l’échelle du temps  nous est propre. Comme des rides et cicatrices que ce même temps nous laisse.»

Lumière d’Encre, 47 rue de la République – 66400 Céret. Tél : 09 30 36 29 20

Du mercredi au samedi de 10h à 18h et sur rendez-vous Tél : 06 09 46 15 62