Exposition TransNaturam2 Danielle Chevalier – Montauban

Exposition TransNaturam2 Danielle Chevalier - Montauban

TransNaturam2   Danielle Chevalier 

Du 19 mai au 11 juin 2021

10 ans après l’exposition inaugurale de l’espace des Augustins, Danielle Chevalier revient, avec un nouvel éclairage sur le travail complice qu’elle tresse de longue date avec notre environnement naturel.



« A la croisée des trajectoires existentielles du minéral, du végétal, et de l’humain l’expérience artistique qu’elle poursuit questionne notre inscription et notre relation au monde, par l’acuité d’un regard qui s’attache parfois aux petits riens de la nature. Depuis toujours, elle fait œuvre en foulant le sol. La terre fut le matériau originaire et le support d’un cheminement créatif tracé au fil des promenades et des voyages. Et la marche s’est faite ainsi démarche.

Avec TransNaturam2, cette création sensible, conceptuelle et réflexive est révélée au travers d’une scénographie qui conduit le visiteur à la découverte d’installations et différentes séries qui conjuguent pluralité de sa pratique et cohérence de la mise ensemble :

muséographies d’écorces et de cailloux prélevés in situ, relevés graphiques et annotations, petites représentations de jus de plantes et terres diluées, photographies augmentées de la main experte et mesurée de l’artiste. Trans Naturam 2 : une nouvelle traversée plastique du monde de la nature. »

Eric Tamisier

Danielle Chevalier ne s’intéresse pas à ce qui est “beau” à première vue, mais à ce que, d’ordinaire, on ne remarque pas ou que l’on sous-estime comme non-esthétique : des salissures, moisissures, fissures observées sur de vieux murs deviennent, interprétées et valorisées, des paysages étranges, des forêts mystérieuses, des scènes évoquant un “avant”, annonçant un “après”.

            Des cailloux ou des galets  collectés sur des plages, des bords de rivières, de canaux, lors de voyages plus ou moins lointains, se mettent à raconter “leurs” histoires, étonnés sans doute d’être considérés comme dignes d’écoute et traités comme des objets précieux. Car le travail de cette artiste est souvent narratif, s’organisant en séries comme autant d’épisodes d’un récit, des mots accompagnant les images.

            Les écorces de différentes essences deviennent des peaux, leurs  feuilles des parures,  et la silhouette de chaque arbre révèle un caractère propre, une personnalité. Il ne s’agit pas d’anthropomorphisme mais de marques d’estime délicates, de respect “sacré” pour les représentants d’un monde fragilisé et menacé. Ce sens du « sacré » se manifeste dans des créations évoquant la permanence de rituels magiques ou religieux.
            Une enfance et une adolescence  au contact permanent de la nature sont à l’origine de cette connivence.

            Les formats sont de dimensions très diverses, les techniques maîtrisées et adaptées à chaque type d’oeuvre : dessin, peinture, utilisation de pigments naturels, collages, installations, photos retravaillées, vidéos… Éclectisme ( et non dispersion ! ) au service de l’émotion, de la poésie et de la profondeur.      

            Esprit libre et indépendant, Danielle Chevalier ouvre des chemins où chacun aimera se perdre .

Raoul Denis

 

 Danielle Chevalier sera présente à l’exposition dimanche 23, lundi 24, samedi 29 mai, ainsi que les jeudi 3, samedi 5 et jeudi 10 juin 2021

En écho à la série Pierres d’Écosse, présentation par Geneviève André-Acquier de l’ouvrage de Danielle Chevalier « Le Silence des Pierres » (Éditions Réciproques), mercredi 2 juin et dimanche 6 juin 2021 à 15h
Inscription pour l’une des deux dates dans la limite de la jauge autorisée au 05 63 93 90 8

Espace des Augustins 27 Rue des Augustins – 82000 Montauban

Du lundi au dimanche, de 14h à 17h