Exposition « Telle est l’étoffe dont les rêves sont faits » – Montpellier

Exposition "Telle est l'étoffe dont les rêves sont faits" - Montpellier

Telle est l’étoffe dont les rêves sont faits 

Du 26 février au  03 avril 2021

Accrochage de la réserve sur une proposition de Yaël Chardet

Tjeerd ALKEMA, Jean-Marc ANDRIEU, Georges AUTARD, Jean AZEMARD, Dominique De BEIR, François BOUILLON, Max CHARVOLEN, Didier DEMOZAY, Agnès FORNELLS, Patrick Des GACHONS, Eve GRAMATZKI, Suzy LELIÈVRE, Moon-Pil SHIM, Arnaud VASSEUX 

Telle est l’étoffe dont les rêves sont faits présente une sélection éclectique, large, et représentative de la programmation d’AL/MA.

Cet accrochage, construit sur la base d’une exploration libre de sa réserve, met en lumière pour chacun·e des artistes exposé·e·s une pièce, une série d’œuvres. Certaines, conservées à la suite d’expositions monographiques, retrouvent les murs de la galerie après un temps de stockage plus ou moins long. D’autres sont proposées au public pour la première fois.

En cette période de fermeture prolongée des institutions culturelles, le montage d’une exposition collective répond ainsi à l’urgence dans laquelle le monde de l’art se trouve.

Ce projet permet de donner de la visibilité à un grand nombre d’artistes, qui subissent actuellement les conséquences de la crise sanitaire. Par ailleurs, ce choix laisse également place, en un même lieu, à la multiplication de confrontations au sein d’un ensemble hétéroclite. C’est précisément l’enjeu de cette proposition.

Telle est l’étoffe dont les rêves sont faits(1). Cette phrase, chez David Bowie, décrit bien l’étendue et la diversité du matériel artistique qu’il s’apprête à déployer. En des termes empruntés à Shakespeare(2).

Celui-ci précise que le tissu en question constitue tout autant les êtres que leurs songes, et que nos vies en sont plus proches que de la réalité à laquelle chacun de nous s’accroche.

Station to Station. Un chemin évident est tracé de Shakespeare à David Bowie.

Un autre, presque aussi accessible, connecte le travail de chacun·e des artistes présenté·e·s à celui des autres. Ici, il ne s’agit pas d’indiquer avec exactitude le trajet qui mène d’une œuvre, d’une démarche à l’autre, mais plutôt d’observer de quoi le fil qui les relie se compose.

Yaël Chardet

(1)« Such is the stuff from where dreams are woven », David Bowie, Station to Station, 1976.
(2)« We are such stuff as dreams are made on, and our little life is rounded with a sleep » :
« Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil », William Shakespeare, La tempête, 1623.

Yaël Chardet est étudiant en première année de Master Conservation, Gestion, Diffusion des Oeuvres d’Art des XXe et XXIe siècles à l’université Paul Valéry Montpellier III, et stagiaire à la galerie.

Galerie AL/MA, 5 rue du Plan du Palais 34000 Montpellier Tél : 0951302701 – 0663271563
Du mardi au samedi,de 15h à 19h