Exposition SMITH – CAMILLE CARBONARO – PRUNE PHI Résidence 2+1 | Galerie Barrès Rivet – Toulouse

SMITH – CAMILLE CARBONARO – PRUNE PHISMITH

Du13 octobre au 30 novembre 2018 – Vernissage vendredi 12 octobre à 18h30

http://www.galeriebarresrivet.com

Dans le cadre de Résidence 2+1 2018

Colloque SAMEDI 13 OCTOBRE DE 9h À 18h aux Abattoirs

SMITH Astroblème (Opéra)

en collaboration avec Lucien Raphmaj, et avec le concours de l’IRAP, de la Cité de l’Espace, du Museum (Toulouse), du Pic du Midi de Bigorre et du Musée d’Histoire Naturelle de Montauban.
SMITH travaille depuis 2017 sur le projet «Désidération» en collaboration avec l’astrophysicien Jean-Philippe Uzan ; le duo explore les liens qui unissent l’humanité à son origine stellaire. Comment peut-on définir, observer, et nous réapproprier la dimension cosmique de notre généalogie ? Il s’agit de mettre en lumière les zones de jonction entre la recherche artistique et la recherche scientifique, en créant de SMITHnouvelles formes à même de modifier notre rapport à la conception de nos origines, et notre nostalgie des étoiles.
Dans la continuité de ce programme, SMITH a réalisé «Astroblème», opéra photographique co-écrit avec l’écrivain Lucien Raphmaj, dans le cadre de la Résidence 1+2. Réalisé avec le concours de partenaires du domaine spatial implantés à Toulouse et sa métropole ainsi qu’en Occitanie (la Cité de l’Espace, l’IRAP, le Pic du Midi de Bigorre, les Museums de Toulouse et Montauban). «Astroblème» (mot composé de ástron (« astre ») et de blêma (« coup »), qui désigne l’ensemble des traces laissées par l’impact d’une météorite ou d’un astéroïde sur Terre) réunit textes et images pour relater les péripéties croisées d’un humain désidéré, interprété par Heriman Avy, et d’une météorite martienne, NWA 10170, en transit entre deux mondes.

PRUNE PHICAMILLE CARBONARO Appelez-moi Victoria

Le projet de Camille Carbonaro est une archéologie visuelle qui explore les notions de mémoire, de généalogie et d’exil : un questionnement lié aux conséquences de l’immigration et de l’intégration italiennes en France. Elle aborde la construction de soi, la recherche de ses racines et l’exploration de ses traces et névroses mémorielles. Entre réalité et fiction, c’est à la fois une enquête et une quête personnelle : psychique et mystique sur ses origines lointaines, évaporées, disparues. C’est à travers la psychogénéalogie et la psychomagie théorisées par Alexandro Jodorowsky qu’elle interroge les zones floues de sa mémoire familiale.

CAMILLE CARBONAROPourquoi délaisser ses racines à la frontière ?

PRUNE PHI APPEL MANQUÉ

La quête identitaire de Prune Phi l’amène aujourd’hui à faire dialoguer les témoignages de la troisième génération franco-vietnamienne installée à Toulouse, face au savoir des scientifiques sur la transmission de la mémoire, son oubli, voire son déni. Cette démarche se construit sur la ré-appropriation d’histoires familiales pour tenter de révéler les marques mnésiques qui participent à la construction et l’invention de chacun.

Retrouvez le programme en entier

 

Galerie Barrès Rivet, 1 Place Saintes Scarbes 31000 Toulouse. Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous)

Vous aimerez aussi...