Exposition Robin Friend & Igor Tereshkov – Sète

Exposition Robin Friend & Igor Tereshkov - Sète

“Bastard Countryside”  Robin Friend & “Oil and moss”  Igor Tereshkov

Du 13 janvier au 6 mars 2022 –  Vernissage jeudi 13 janvier à 18H30

“Bastard Countryside”  Robin Friend

« Bastard Countryside » explore le paysage britannique comme une série de métaphores. Chaque photographie est une représentation de la façon dont notre mode de vie moderne détruit la planète. La série a été réalisée au Royaume-Uni, mais les sujets et thèmes sont globaux et nous invitent, en tant que spectateurs, à réfléchir aux actions qui façonnent et modifient nos paysages. 

L’ensemble diffuse une tristesse envoûtante et incarne ce que Victor Hugo décrivait comme « cette espèce de campagne un peu bâtarde, assez laide, mais bizarre et composée de deux natures… fin des ornières, commencement des passions… ». Observer la bordure d’une ville « c’est observer un amphibien », disait-il aussi, pensant la périphérie parisienne comme un être vivant, une créature grandissante chamboulant tout sur son passage, estompant la délimitation ville / campagne.

La « campagne bâtarde » n’existe plus seulement en périphérie, elle est partout où on regarde. Au centre, une lutte fratricide oppose l’humanité et la nature, deux forces contradictoires qui se battent pour prendre le contrôle. Mais une partie de la « campagne bâtarde » réside ailleurs, dans un royaume imaginaire qui avance vers l’inconnu, un paysage moins certain. Avec une sensation de ce qui est perdu et de ce qui reste à venir, ces images touchent à notre angoisse culturelle de ce que sera le futur et de ce que nous laisserons de notre planète -abîmée- aux générations futures.

“Oil and moss”  Igor Tereshkov

La principale cause du réchauffement climatique est l’activité humaine qui libère du carbone dans l’atmosphère, et plus particulièrement la combustion des énergies fossiles. La série « Oil and Moss » a été réalisée dans le district autonome des Khantys-Mansis à l’ouest de la Sibérie, où est produit environ 50% du pétrole en Russie. Avec ces photographies, Igor Terechkov veut dénoncer la manière irresponsable dont nous traitons les énergies fossiles.
Le développement de ces énergies touche en premier lieu les personnes les plus vulnérables, celles qui bénéficient le moins de l’utilisation de ces ressources. C’est, selon lui, de la malhonnêteté et de la violation des droits des personnes que naît la crise climatique.

Au cours de l’été 2018, Igor Terechkov est arrivé à Sourgout en tant que volontaire de Greenpeace et de #stopoilspills pour photographier ce que subissent les populations indigènes. En Russie, environ 1,5 million de tonnes de pétrole sont déversées chaque année dans l’environnement, ce qui représente environ deux fois le volume de la marée noire dans le golfe du Mexique en 2010. Souvent, les zones de production de pétrole coïncident avec les lieux de vie et les territoires ancestraux des peuples indigènes.

Antonina Tevlina, du peuple Khanty, vit dans le village de Russkinskaya. Ses parents suivent toujours le mode de vie autochtone. Nomades, ils font paître les rennes sur leur territoire ancestral d’environ 600 hectares. Avec les postes de contrôle routiers installés par les entreprises de production de pétrole, seuls les proches parents inscrits sur les listes sont désormais autorisés à se rendre sur les terres de leurs ancêtres. La pollution de l’eau et la destruction de l’écosystème entraînent la baisse de population des rennes et met en danger le mode de vie traditionnel des populations indigènes.

Igor Tereshkov a utilisé un liquide contenant du pétrole provenant des marées noires lors du développement de ses films 35mm. Le pétrole détruit la pellicule de manière aléatoire, la déforme par des trous et des rayures, tout comme l’environnement se dégrade sous l’effet de la marée noire.

Le procédé utilisé par le photographe pour altérer ses tirages vient renforcer le sentiment nauséeux d’un environnement en cours de destruction.

 

Centre photographique documentaire – ImageSingulières 15 rue Lacan 34200 Sète