Exposition «Retour sur Mulholland Drive. Le minimalisme fantastique» | La Panacée – Montpellier

Du 28 janvier au 23 avril 2017 – Vernissage vendredi 27 janvier à 18h30 .  La Panacée

http://lapanacee.org/fr

Saelia APARICIO / Alisa BAREMBOYM / Hicham Berrada / Huma BHABHA / Jonathas DE ANDRADE / Rodrigo GARCIA / Yohann GOZARD / Lothar HEMPEL / Lisa HOLZER / Max HOOPER SCHNEIDER / Wendy JACOB / Ajay KURIAN / Elad LASSRY / Maria LOBODA / Adrien MISSIKA / David NOONAN / Ylva OGLAND / Kaz OSHIRO / Joyce
PENSATO / Emilie PITOISET / Torbjørn Rødland / Ugo RONDINONE / Jennifer TEE / Morgane TSCHIEMBER

image du film Mulholland Drive de David LynchSi l’on devait l’affilier à un genre, Retour sur Mulholland Drive pourrait se définir comme une exposition‐essai, ou une rêverie librement inspirée d’une oeuvre cinématographique. Elle tente de traduire le film de David Lynch dans un espace d’exposition, au moment où il revient derrière la caméra pour tourner la suite de la série Twin Peaks.

Mais si cette exposition prend comme matière première et réservoir de motifs le film‐culte du réalisateur américain, Mulholland Drive (2001), c’est aussi afin de révéler une tendance émergente de l’art contemporain : le “minimalisme fantastique” : comment créer une “inquiétante étrangeté”, une atmosphère angoissante ou féérique, à partir de formes minimalistes. Retour sur Mulholland Drive forme ainsi un parcours constitué Yohann Gozard © / production : La Panacéed’œuvres qui explorent le potentiel énigmatique de choses apparemment lisses ou dérisoires.

C’est ainsi un simple cube bleu, tombé d’un sac à mains, qui cristallise le mystère de Mulholland Drive. Cette apparition subite, et inexpliquée, fait basculer le récit dans une sorte de réalité parallèle : la seconde partie représente‐t‐elle la réalité, et la première le rêve? S’agit‐il de deux versions d’une même histoire ? Lire la suite…

TALA MADANI – Solo show
La Panacée présente la première exposition personnelle en France de Tala Madani, née en 1981 en Iran et vivant actuellement à Los Angeles.
Elle créé un univers grotesque et inquiétant, centré sur la représentation de la figure masculine : à travers ses peintures et ses films d’animation, dans lesquels s’agitent des hommes décervelés, humiliés ou pathétiques, Madani semble décrire une société patriarcale et totalitaire. Ces personnages mâles sont souvent liés à des jeux évoquant l’imaginaire féminin, ou engagés dans d’étranges rites homo-sociaux. Humoristique et grinçante, flirtant avec la caricature et multipliant les références à l’art abstrait, l’univers pictural de Madani questionne à la fois le statut de l’image à l’ère d’internet et nos identités sexuelles ou culturelles.

INTÉRIMS – Art contre emploi
Intérims (Art Contre emploi) présente neuf artistes qui prennent le monde du travail comme matériau, des années 1970 jusqu’à aujourd’hui. A travers des interventions vécues dans le monde de l’entreprise ou la création d’étranges objets administratifs, avec humour ou avec un cynisme glacial, militantes ou ironiques, les œuvres réunies dans cette exposition explorent les mécanismes du salariat.

Curator : Nicolas Bourriaud

La Panacée 14, rue de l’école de pharmacie 34000 Montpellier Tél: 04 34 88 79 79

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
-

Vous aimerez aussi...