Exposition Prison Miroir | Friche belle de mai – Marseille

Prison Miroir

Du 25 octobre 2019 au 20 février 2020 – Week-end d’ouverture du 25 au 27 octobre 2019

www.lafriche.org/fr

Exposition Prison Miroir Que dire sur la prison que nous ne sachions déjà ? Depuis ce lieu, quelle place l’artiste peut-il occuper ? Prison Miroir est un événement multiple : deux expositions photographiques, une rétrospective de films et deux grands week-ends de rencontres, performances, écoutes sonores, chacun interrogeant la relation entre l’art et la prison.

Prison Miroir est un événement multiple : deux expositions photographiques, une rétrospective de films et deux grands week-ends de rencontres, performances, écoutes sonores, chacun interrogeant la relation entre l’art et la prison.
Direction artistique : Lieux Fictifs

Programme complet

Un œil sur le dos – Arnaud Théval

Un œil sur le dos - Arnaud ThévalLieu : La Tour-Panorama, 3e étage

À travers un travail photographique au long cours au cœur de l’institution pénitentiaire, Arnaud Theval recompose son parcours depuis les fermetures des vieilles prisons jusqu’aux nouvelles structures.

 » Cette œuvre d’immersion dans la culture pénitentiaire se fabrique à partir des histoires vécues, des prisons traversées et des mises en situation du personnel pénitentiaire questionnant sa relation à l’imaginaire carcéral et à la figure de ceux qui l’organisent.

Comme si l’œilleton s’était inversé, le spectateur découvre, en images et en textes, les histoires de ceux qui sont perçus comme des bourreaux, qui apprennent à surveiller tout en étant controÌés de toute part, parfois confrontés à des renversements du regard, à des pleins d’humanités, à leurs propres peurs et doutes. »
Extrait du livre Le tigre et le papillon (début 2019) Éditions Dilecta.

Détenues – Bettina RheimsDétenues - Bettina Rheims

Lieu : La Tour-Panorama, 3e étage

Encouragée par Robert Badinter, la photographe Bettina Rheims a réalisé entre septembre et novembre 2014 Détenues, une série de portraits de femmes incarcérées au sein de quatre établissements pénitentiaires français.

Ce projet, soutenu par l’administration pénitentiaire, confronte l’univers carcéral avec celui de la création artistique ; dans un dialogue complexe, il interroge la construction et la représentation de la féminité dans les espaces de privation de liberté et d’enfermement. De ces rencontres, volontaires, sont nés des portraits saisissants qui nous renvoient au regard que nous portons sur la détention.

La série Détenues offre une fenêtre de conversation avec l’univers sensible et peu connu de la détention. Ces femmes photographiées en prison, dans un studio improvisé, ont pu s’engager avec la photographe dans une démarche de reconstruction de leur identité féminine et amorcer un travail de restauration de leur image.

« Il me fallait aller à la rencontre de femmes qui n’avaient pas fait le choix de vivre entre quatre murs. Nous avons beaucoup parlé. Elles se sont racontées, et j’ai tenté de leur offrir un moment hors de ce temps-là ».
Bettina Rheims, novembre 2016.

 Friche belle de mai, 41 rue Jobin – 13003 Marseille. Tél : 04 95 04 95 95
Du mardi au vendredi de 14h à 19h. Samedi & dimanche de 13h à 19h

.