Exposition Phase II — Imagining Architecture | École des Beaux Arts Toulouse

Phase II— Imagining Architecture

Du 9 février au 10 mars 2018 – Vernissage jeudi 8 février à 18h30, en présence des artistes

www.isdat.fr

Artistes: Emmanuelle Castellan, David Coste, Valérie du Chéné, Andrew Grassie, Laurent Proux, Tim Renshaw, David Ryan, Anna Salamon, Katharina Schmidt & Benet Spencer

Phase II— Imagining ArchitecturePhase II — Imagining Architecture est une exposition internationale organisée par Cambridge School of Art— Anglia Ruskin University (Cambridge, GB) et l’institut supérieur des arts de Toulouse (Toulouse, FR). Phase IIprend comme point de départ des travaux relatifs à l’architecture issus de la collection de l’isdaT, et vise à établir un dialogue entre peinture, dessins et installations contemporains en les présentant aux côtés de travaux de la collection existante.

Afin de porter un regard nouveau sur des œuvres des XVIIIe, XIXe et XXe siècles issues du fonds ancien et du fonds d’œuvres de l’isdaT et en lien avec le vaste projet Phase I dédié aux relations entre art et architecture, des artistes contemporains ont été choisis et invités pour réagir par leurs propres interventions. Les installations ou les nouvelles créations qu’ils proposent établissent un dialogue particulier avec celles, plus anciennes, empruntées aux archives et sélectionnées dans des domaines variés. L’exposition comprend des toiles, des dessins ainsi que des plans et de la documentation photographique de motifs architecturaux. Les œuvres-clés du fonds comprennent une série de dessins réalisés entre 1872 et 1877 par Pierre Esquié, architecte de la façade de l’École des Beaux-Arts de Toulouse et des reproductions de travaux de Le Corbusier tirées deL’Architecture vivante, publiée entre 1923 et 1933 (collection isdaT).

Dans chaque discipline, le support utilisé et le mode de représentation sont interrogés. Les peintures de pure abstraction géométrique côtoient les plans d’un bâtiment du XIXe siècle, ou encore la photographie en noir et blanc d’un détail architectural est mise en regard avec une œuvre contemporaine représentant un espace architectonique.

Ainsi, le langage descriptif du dessin architectural linéaire peut être compris dans son rapport au dialogue formaliste observé dans l’abstraction contemporaine. Cela attire également l’attention sur diverses problématiques autour du temps, du contemporain et de l’archive. Une approche topologique du temps sera utilisée dans l’exposition. Par ce biais, des travaux de diverses périodes deviendront des points dans un domaine, capables de se toucher, de résonner et de se façonner les uns les autres.

commissaires de l’exposition : David Ryan & Benet Spencer

Institut supérieur des arts de Toulouse, isdaT beaux-arts 5 quai de la daurade, Toulouse
Entrée libre  du mercredi au samedi de 13h à 18h

Vous aimerez aussi...