Exposition “Peinture sympathique” Marion Lebbe | Galerie du Philosophe – Carla Bayle

Du 30 septembre au 19 novembre 2017,  – Vernissage samedi 30 septembre 2017 à 17 h 30 

“Peinture sympathique” Marion Lebbe

https://la-rue-des-arts.blogspot.fr

"Peinture sympathique" Marion Lebbe Marion Lebbe, fraîchement diplômée des Beaux-Arts de Toulouse, s’intéresse aux matériaux pauvres, à la discrétion dans l’art et au contexte de monstration. Son travail se développe autour de question de peinture, de couleur, de qualité de surfaces d’images et de lumière, en ayant recours à divers médium comme la sérigraphie, la photographie, la peinture murale, la vidéo-projection et l’installation.
L’artiste travaille à partir d’images collectées, gribouillis, dessins récoltés, empruntés ou déjà vus. Telle une copiste, une archiviste méticuleuse, elle cherche à traduire leurs formes pour qu’elles discutent avec leur environnement. Ainsi, son travail, s’il s’ancre dans la reproduction, fait renaître sur différents médiums et supports -tels que du tissu transparent, du tulle, de la bâche plastique, du calque- des formes qui l’habitent.

“Peinture sympathique”

Le titre de l’exposition réfère à l’encre sympathique -ou encre invisible-, une substance qui noircit sous l’effet "Peinture sympathique" Marion Lebbe Gouache sur papier 110cm x 250cm, 2014 Copie d’une lettre provenant de Shanghai, sans ses écritures.de la chaleur ou d’un procédé chimique. Cette méthode de stéganographie a été utilisée dans l’espionnage, l’action contre la censure, la contrefaçon…
Marion Lebbe travaille l’exploration de la trame, de la texture d’un dessin , mais aussi le support de l’oeuvre et sa matérialité.
A ce titre, son travail peut se réfèrer aux théoriciens et acteurs du mouvement Supports/ Surfaces, né à la fin des années soixante, qui exploite des pistes de réflexions d’une part autour du support de la toile (le châssis), et d’autre part la surface (la toile). Il remet en question les moyens picturaux traditionnels et le support lui-même, en montrant ce qui a toujours été caché dans le travail du peintre, à savoir: le traitement de la toile, la réaction de la couleur, les recherches préparatoires nécessaires…

"Peinture sympathique" Marion Lebbe Planche d’herbier #3 Dessin mural, crayon pastel aquarellable, 180cm x 240cm, 2014D’autre part, Marion Lebbe évoque la partie aléatoire de son travail: la trouvaille d’un papier, d’un post-it, d’une forme sur un mur sera le point de départ d’une oeuvre.
«C’est lorsqu’une forme et une couleur m’apparaissent à répétition, que l’urgence naît de comprendre ce qui m’attire en elles et de faire, de produire à partir d’elles.»

 
Ouvert week-end et semaine (du lundi au dimanche), de 14h à 19h
Association Rue des Arts, Galerie du Philosophe 09130 Carla Bayle
http://contactruedesarts.wix.com/rue-des-arts
https://www.facebook.com/ruedesarts
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

.