Exposition Patrick LOSTE | Galerie Clémence Boisanté – Montpellier

Patrick LOSTE

Patrick LOSTEDu 10 mars au 7 avril 2018  – Vernissage  samedi 10 mars de 11H30 À 13H..

http://www.galerieboisante.com

Peintre, né en 1955 à Perpignan, Patrick Loste s’est fait connaître dès les années 80. Il travaille sur des grandes toiles libres ou papiers faits main : il créé des « oeuvres physiques, puissantes, sans cadre ni châssis » (Télérama 3319 du 21/08/13).
« Bien que traitée avec des encres, des pigments et des liants acryliques très fluides, [sa] peinture aqueuse a un corps très présent (…). » (Parcours des Arts n°26)
Patrick LOSTE King Kong technique mixte sur papier, 40 cm x 30 cm« A partir de thématiques intemporelles : Vénus, loups, tauromachie, paysages et arbres, Patrick Loste transcrit des lambeaux d’impression sans égard à la véracité des représentations. (…) « je ne fabrique pas des concepts mais du « percept » . En un mot, je suis plus près de la grotte Chauvet que de la philosophie. » « C’est plus une démarche viscérale où je ne me pose pas de questions, où je suis le pinceau… » Il se
situe en cela dans la lignée de la peinture catalane qui utilise la matière autant qu’elle l’affronte pour donner corps aux idées. »

« C’est aux frontières que l’on trouve le plus souvent Patrick Loste. Entre la France et l’Espagne, bien sûr. Entre la représentation et
Patrick LOSTE - Pigments et liant acrylique sur toile libre, 200 cm x 164 cml’abstraction, toujours. Dans une sorte d’écotone où se cotoient la plupart du temps végétaux, hommes et animaux. Echappant à la simplicité
et à la rigidité des catégories, il donne à voir le monde non pas comme il le conçoit mais tel qu’il le vit, le reçoit et le perçoit. Pour nous livrer
cette perception, sa peinture n’a nul besoin de tricher car ce monde, c’est le sien : la Serre del Cadì, des arbres, un paysage des Corbières, des
cavaliers… Ce qu’il peint est d’autant plus vrai qu’il n’enlève ni ajoute rien à ce qu’il voit ; d’autant plus riche qu’il se garde bien de choisir et
embrasse la réalité dans tout ce qu’elle offre, dans toute sa complexité et s’il faut avec ses contradictions.
Patrick LOSTEPatrick Loste vit et peint aux lisières, aux frontières en ce sens qu’elles ne séparent pas mais rassemblent, n’excluent pas mais comprennent
ce qui les environne. Nous laissant aucun autre choix que celui de dépasser les frontières exclusives et oppositions stériles, il nous aide à
mieux comprendre ce qui nous entoure.» Jordi Pere Cerdà in Patrick Loste, Maison des Arts de Bages / méridianes collection catalogues – 2016

Galerie Clémence Boisanté 10, bd Ledru Rollin 34000 Montpellier. Tél : 04 99 61 75 67  –  06 10 03 86 82