Exposition .”Only the Lonely, 1955-1984″ William Gedney | Pavillon Populaire – Montpellier

Du 28 juin au 17 septembre 2017 – Vernissage mardi 27 juin 2017 à 18h30

https://www.montpellier.fr/les-expos-du-pavillon-populaire

William Gedney : rétrospective d’un photographe solitaire, observateur de son temps

William Gedney Kentucky 1964 Johnny Cornett, Big Rock Holler Photographie de William Gedney avec l’accord de la bibliothèque David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library at Duke UniversityWilliam Gedney est sans doute le photographe le plus mystérieux et le moins connu de la génération américaine parvenue à maturité dans les années 1960 à 1980. Sans doute que son absence volontaire d’autopromotion, sa discrétion rare, expliquent cette situation, mais également l’incompréhension tenace dont a fait preuve à son égard, le directeur du Museum of Modern Art – MOMA, à cette époque le très influent John Szarkowski. Gedney n’eut droit, de son vivant, qu’à une seule exposition réduite (42 tirages) dans ce musée prestigieux. Aucune publication significative de ses images n’a accompagné sa carrière. Ses archives complètes, déposées par Lee et William Gedney Kentucky August 1972 Photographie de William Gedney avec l’accord de la bibliothèque David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library at Duke UniversityMaria Friedlander, ses plus proches amis à l’Université de Durham (Caroline du Nord), permettent enfin de montrer pour la première fois – au Pavillon Populaire de Montpellier – dans la toute première rétrospective complète jamais réalisée, la beauté d’une oeuvre jusqu’ici très secrète. Cette exposition sera, pour la première fois, représentative de l’esprit photographique exigeant qu’a toujours souhaité William Gedney.Sans titre connu 1966-1967 Photographie de William Gedney avec l’accord de la bibliothèque David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library at Duke University

Une inspiration tirée de la rue, de la nuit et de l’adolescence
Autodidacte, persuadé que la photographie constituait un moyen d’expression aussi efficace que la littérature et

 William GEDNEY Benares, India 1969-1971 Photographie de William Gedney avec l’accord de la bibliothèque David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library at Duke University

accompagnant d’ailleurs son oeuvre de multiples écrits, journaux, critiques, aphorismes, etc, Gedney constitue

l’exemple d’un magnifique photographe de rue, aussi bien porté vers les sujets ruraux – son travail sur le Kentucky, à la fin des années 1950, est exemplaire – qu’urbains : New York, où il vit le plus souvent, offre un champ d’action unique, comme à beaucoup de photographes de sa génération.

Tenté par la photographie de nuit (bien avant Robert Adams), s’attachant à la sensualité diffuse qu’il trouve dans ses sujets adolescents, Gedney se construit un style à mille lieux de tout effet spectaculaire, souvent marqué par son rapport intime au monde, et dirige de plus en plus son homosexualité cachée qui ne se révèlera qu’à sa mort : il fut l’une des premières victimes du SIDA.William Gedney Gay Rally, (Marche homosexuelle), San Francisco December 1975 Photographie de William Gedney avec l’accord de la bibliothèque David M. Rubenstein Rare Book & Manuscript Library at Duke University

Son travail dans le Kentucky, ses photographies prises en Inde, ses reportages des parades gays dans les années 1980, constituent avec sa documentation sur les mouvements hippies de San Francisco à la fin des années 1960, la partie la plus riche de son oeuvre. Gedney instaure une oeuvre photographique dont l’influence souterraine se fait de plus en plus sentir après sa mort.

Commissariat : Gilles Mora

Pavillon Populaire, Esplanade Charles de Gaulle — 34000 Montpellier T +33 (0)4 67 66 13 46
Du mardi au dimanche (sauf 25 décembre, 1er janvier et 1er mai)
Hiver : 10h – 13h et de 14h – 18h / Eté : 11h – 13h et 14h – 19h
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

.