Exposition Milléniales & Désoleil – Bordeaux

Milléniales Peintures 2000 – 2020 

Milléniales Peintures 2000 – 2020  Désoleil Anne Charlotte Finel

Du 25 septembre 2020 au 3 janvier 2021 – Ouverture le 24 septembre de 17 à 21h

www.fracnouvelleaquitaine-meca.fr

Milléniales Peintures 2000 – 2020 Milléniales Peintures 2000 – 2020 

« Milléniales. Peintures 2000-2020 » est une exposition présentant un ensemble d’oeuvres qui, sans prétendre à l’exhaustivité, est représentatif des évolutions les plus significatives de la peinture depuis ces vingt dernières années. Les oeuvres exposées sont le fait d’artistes de toutes les générations confondues. Les « millenials » dont il est question ici sont les peintures exposées, toutes réalisées depuis le passage à l’an 2000.

 Le développement fulgurant des nouveaux médias numériques depuis cette échéance symbolique a conduit à qualifier ceux qui les ont précédés comme les « anciens », à commencer par la peinture. Celle-ci se comprend moins, Milléniales Peintures 2000 – 2020 aujourd’hui, dans une logique de médiums, chacun (peinture, photographie, sculpture, etc.) affirmant sa spécificité vis-à-vis des autres, que dans sa relation à notre nouvel environnement digital, qu’elle nous aide à percevoir et à appréhender. Certaines des œuvres présentées ne sont pas à proprement parler des peintures au sens traditionnel, du fait de leur intégration de techniques comme la sérigraphie, l’impression numérique ou les esquisses sur ordinateur, mais elles se comprennent néanmoins par rapport à son histoire, ses formats et ses fonctions.

La peinture contemporaine inclut son environnement numérique dans son scénario de production, en assumant aussi le fait d’être une forme obsolète par rapport aux évolutions techniques récentes. À l’obsolescence programmée, qui est la règle générale de la production industrielle, mais qui reste un vice caché, elle oppose sa propre obsolescence manifeste. Dans la mesure où le nouveau est devenu le critère essentiel de l’univers de la consommation, il cesse inversement de l’être en peinture, ce qui explique aussi en partie la prédilection de l’art d’aujourd’hui, sensible dans cette exposition, pour le recyclage des images, des formes et des techniques.

Désoleil Anne Charlotte FinelDésoleil Anne Charlotte Finel

En parallèle de l’exposition « Milléniales. Peintures 2000 -2020 », le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA présente « Désoleil », une exposition d’Anne-Charlotte Finel qui fait état de ses dernières recherches mêlant vidéos, installation sonore et images fixes.

L’installation sonore Ressaut* (2019, 10’) occupe une place à part dans la production d’Anne-Charlotte Finel, la vidéo étant absente. Cette œuvre immersive plonge le visiteur dans le phénomène naturel de ressaut de marée : un train de vagues mystérieuses, généré par la marée, se formant dans beaucoup d’estuaires à travers le monde, et présent dans la Garonne. Lorsque le phénomène est très énergétique, il est appelé « mascaret ». La composition musicale multidirectionnelle, en collaboration avec le musicien Luc Kheradmand*, enveloppe le visiteur, dans un climat dont la perception varie selon sa place dans l’espace. Milléniales Peintures 2000 – 2020  Désoleil Anne Charlotte FinelD’abord naturaliste, on entend le clapotis, les oiseaux, les cloches sonner à deux reprises, le son devient graduellement synthétique, gagnant en intensité et en dramaturgie.

Mais avant d’atteindre ce point névralgique et ultime de l’exposition, dont le parcours progresse entre deux extrémités (comme deux pôles) au sein des espaces du Frac, il faut s’attarder un peu au crépuscule ou à l’aube, parfois dans la nuit noire. Anne-Charlotte Finel filme des espaces incertains, voire indéterminés, qu’on pourrait croire sans qualités (et pourtant)…

L’artiste s’intéresse au caractère transitoire des choses et des lieux qu’elle sait saisir et révéler de façon paradoxale. Le grain exagéré de l’image, l’altération des couleurs et une lumière malmenée à laquelle elle fait souvent endosser le rôle de motif, contribuent à la dissolution des repères, à générer des « non-vus », et à tramer sens plastique, poétique et dramaturgique.

La bande-son, réalisée par Luc Kheradmand, a ici encore un rôle important dans la force hypnotique des images. Ses vidéos lèvent le voile sur d’autres réalités. L’être humain ni figure plus, mais sa présence est remarquable à travers des traces, des activités, ou des architectures (château en ruine, champignonnière, carrière, ciel d’aéroport, proximité d’une base militaire, centrale nucléaire abandonnée, etc.).

Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA 5, Parvis Corto Maltese 33 800 Bordeaux Tel. 05 56 24 71 36