Exposition “Mémoires troublées” Blaise Adilon – Lyon

Exposition "Mémoires troublées" Blaise Adilon - Lyon

“Mémoires troublées” Blaise Adilon

Du 19 mai au 19 juin  2021 – Vernissage mercredi et jeudi 19 et 20 mai, 16h-21h,

L’écart

Il y a d’un côté les faits et de l’autre les croyances, ou plutôt, il y a le monde d’une part et la pensée qu’on en a de l’autre. C’est sur cet écart que Blaise Adilon fabrique ses images.

Ce périmètre d’incertitude entre l’un et l’autre, la part d’invisible qui les unit et les désunit, mais qui les tient en otage l’un à l’autre, est ce que Blaise Adilon glisse subrepticement dans l’interstice : la part des anges.

Pixels

Au tout début des années 80, l’apprenti photographe court la campagne. Il a son boîtier bien en main mais celui-ci est vide car la pellicule, en ces temps d’argentique, est précieuse et coûteuse pour un débutant. Alors la lumière n’imprime pas la pellicule mais la rétine de l’apprenti.

Aujourd’hui, boîtier et rétine imprègnent le monde en 70 millions de pixels.

Effacement

« La figure de ce monde passe. » (Paul, 1 Corinthiens 7, 31). La photographie, l’histoire, l’algorithme souvent et la mémoire quelquefois tentent d’en retenir quelque chose. Mais ce sont des bribes qui peu à peu s’effacent car les flux succèdent aux flux et l’actualité à l’actualité… Alors, quand le monde s’estompe que reste t-il : un encombrement et des trous, une mémoire troublée.

L’histoire et sa mémoire

L’histoire a ses Azincourt, ses murs de Berlin, ses Tommie Smith au bras levé poing fermé, ses Nuremberg, ses Misérables, ses Divines Comédies, ses invisibles et ses théâtres d’opérations, ses frontières, ses lignes de démarcation… La mémoire elle, floute l’histoire. Elle n’en conserve que les saillies et il semble dès lors qu’il n’y ait rien entre ni au-delà. C’est dans ce creux, sur cette ligne de crête inversée entre adret et ubac, entre sens et non-sens, visible et invisible, image et intelligibilité que se tient en équilibre l’oeuvre de Blaise Adilon. C’est son interrogation première et son objet photographique.

Mémoires troublées

C’est à la fois le titre de l’exposition et celui de la plus récente des séries de Blaise Adilon (2020- 21). La série est dédiée à la ligne pointillée de l’histoire et à sa mémoire poreuse. C’est un antimonument bâti sur des images des années 37-40 du XXe siècle. La série montre ce qui échappe aux mots comme aux évènements car tout est vu « entre », au plus près, mais sans jamais être fixé : le tragique, l’effacement, la suggestion, le subjectif, l’instant qui s’efface, l’anonyme, les faits qui se troublent et les moments qui restent, charbonneux, et dont nous ignorons tout.

Quel est cette ombre de meunier ? Quels sont ces vagues bagnards qui rament ? Et cet Américain sous la douche ? Que sont-elles ces scènes, ces figures sinon les héroïnes d’une géopolitique oubliée… Elles sont nous, ces figures et, comme nous, elles sont promptes à être englouties.

Le monde relève t-il de la conviction ? De la preuve ? Ou du complot ?

Lire plus

Galerie Henri Chartier, 3 Rue Auguste Comte, Lyon 2ème Tél : 06 70 74 80 92