Exposition Lourdes Castro Ulla von Brandenburg | MRAC – Sérignan

Ombres & Compagnie Lourdes Castro L’hier de demain Ulla von Brandenburg

Du 17 février au 2 juin 2019 – Vernissage Samedi 16 février 2019 à 18h30

http://mrac.laregion.fr

Lourdes Castro, Grand Herbier d’Ombres, 1972 - Vue de l’exposition Construire une Collection − NMNM Villa Sauber - Collection NMNM − Crédit Photo NMNM/Andrea Rossetti, 2015.Lourdes Castro, La Vie des Ombres

Commissariat : Anne Bonnin

Première exposition monographique de Lourdes Castro en France, l’exposition La Vie des Ombres constitue un événement qui permettra de découvrir l’une des grandes figures de l’art portugais contemporain. L’exposition retracera le parcours étonnant, singulier, de la fin des années 1950 jusqu’aux années 1990, d’une artiste femme qui participe pleinement de l’esprit du temps, effervescent et cosmopolite, et des avant-gardes pour lesquelles l’art, la vie, et l’amitié sont intimement liés. Lourdes Castro s’installe à Paris en 1958 où elle vivra 25 ans. Après une première période picturale, elle réalise des Objets, assemblages d’éléments du quotidien inspirés du Surréalisme et des Nouveaux Réalistes. Associant objet et impression sérigraphique, elle réalise ses premiers Contours en 1959. Dès lors, elle capture les ombres projetées de personnes, d’ami.e.s, qu’elle peint tout d’abord sur des tableaux avant d’adopter le plexiglas à partir de 1964. Thème principal de son œuvre, l’Ombre oriente sa recherche vers une dématérialisation de l’objet, dans une quête de la présence et d’un contact sans médiation avec la vie. Parallèlement, depuis les années 1950, elle réalise des livres d’artistes uniques et multiples, qui mélangent les genres, art savant et populaire, avec une liberté d’invention formidable, recourant à l’écriture, au découpage, au collage, à la couture, à la broderie. L’art de Lourdes Castro est ainsi ancré dans le quotidien, et ses œuvres sont toujours la matérialisation d’un faire, d’une présence tangible, même lorsqu’elles captent l’invisible et l’immatériel.

Lourdes Castro est née en 1930 à Funchal, sur l’archipel portugais de Madère, où elle vit et travaille depuis 1983. Elle effectue des études de peinture à l’École des Beaux-arts de Lisbonne puis, fuyant la dictature de Salazar, elle quitte le Portugal pour Munich et Paris où elle crée avec son mari, le peintre René Bertholo, la revue expérimentale KWY (1958-1963) et le mouvement du même nom auquel s’associe notamment l’artiste bulgare Christo. Associée à l’abstraction lyrique puis se rapprochant des Nouveaux Réalistes, et longtemps méconnue, elle obtient en 2000 le Grande Prémio EDP Arte, Portugal (2000), l’équivalent du Prix Marcel Duchamp. Ses travaux ont également fait l’objet d’importantes expositions au Centre culturel Calouste Gulbenkian, Paris (2009) et la Fondation Serralves à Porto.

Ulla von Brandenburg, C, Ü, I, T, H, E, A, K, O, G, N, B, D, F, R, M, P, L, 2017 (still) film super 16 mm, couleur, son, 10 minutes. Courtesy de l’artiste et Art : Concept, Paris ; Meyer Riegger, Berlin/Karlsruhe ; Pilar Corrias Gallery, London ; Produzentengalerie Hamburg.Ulla von Brandenburg, L’hier de demain

Commissariat : Sandra Patron

Nourri de littérature, de psychanalyse et de théâtre, mais aussi d’hypnose, de jeux, de magie et de spiritisme, le travail d’Ulla von Brandenburg use de tous ces champs dans une forme d’art total. Revisitant certains aspects de l’histoire culturelle du XIXe siècle et s’inspirant de formes historiques de représentation, l’artiste questionne la dimension illusionniste des images et interroge les rapports entre illusion et réalité, public et acteurs. La diversité des médiums (installations, films, aquarelles, peintures murales, découpages, performances, wall drawings…) que l’artiste explore lui permet d’imaginer des mises en scène qui s’élaborent en fonction des espaces d’exposition, basées sur l’exploration du théâtre comme une construction. Ulla von Brandenburg investira l’étage du Mrac pour une présentation réalisée sous le commissariat de Sandra Patron, avant son exposition personnelle au Palais de Tokyo en 2020.

Ulla von Brandenburg est une artiste allemande, née en 1974 à Karlsruhe et installée à Paris depuis 2005. Reconnue internationalement, son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles, comme récemment à la Whitechapel Gallery à Londres (2018), au Kunstmuseum de Bonn (2018), au Pérez Art Museum de Miami (2016), au Contemporary Art Museum de Saint Louis (2016). Son travail fait partie de collections prestigieuses comme celle de la Tate Modern à Londres, du Mamco à Genève, du Centre Pompidou à Paris ou du Mudam à Luxembourg. En 2020, le Palais de Tokyo lui consacrera une exposition personnelle d’envergure.

MRAC, 146, avenue de la plage – BP 4 – 34 410 Sérignan. Tél : 04 67 32 33 05

 

Vous aimerez aussi...

Le site est mis à jour chaque fin de semaine pour les événements ou expositions qui ont lieu la semaine suivante, donc ne seront publiées que les informations arrivées le vendredi avant la date de l'expsoition. Il est donc nécessaire d’envoyer les informations par mail pour qu’un article soit publié.

Pour une parution, il est fortement conseillé de joindre un texte de présention de l'exposition, la démarche de l'artiste et des visuels.

Vous pouvez laisser vos coordonnées via le formulaire ci-dessous pour annoncer un événement. Merci de votre compréhension !

Le fait de m’envoyer par mail l’annonce d’une exposition n’implique pas qu’elle sera publiée.