Exposition « L’Internationale des Visionnaires » | La Coopérative – Collection Cérès Franco Montolieu

Daniel ABEL Sans titre CF 308 Techniques mixtes 80 x 55 cm

« L’Internationale des Visionnaires »

Du 29 avril au 5 novembre 2017 – Vernissage le samedi 29 avril 2017

http://www.lacooperative-collectionceresfranco.com

Pour sa troisième saison, La Coopérative – Collection Cérès Franco donne carte blanche au commissaire d’exposition Jean-Hubert Martin qui, avec l’exposition « L’Internationale des Visionnaires », a choisi au sein de la collection Cérès Franco près de deux cent quatre-vingts oeuvres complétées par plusieurs pièces provenant de la collection Daniel Cordier. Il nous propose de les découvrir d’une manière ludique grâce à un parcours donnant la primauté à la spontanéité du regard.

René ALLIO Sans titre CF 316 1961 Encre sur papier 64 x 49 cmClin d’oeil facétieux au chant révolutionnaire, le titre de l’exposition rappelle le caractère cosmopolite et éclectique de cette collection constituée par Cérès Franco. En effet, lorsque la collectionneuse brésilienne ouvre sa galerie L’OEil de Boeuf à Paris en 1972, c’est dans un climat de guerre froide que la capitale voit affluer des artistes chassés par les régimes communistes ou les dictatures. Venus d’Europe, d’Asie ou bien encore d’Amérique latine, ils trouvent alors à Paris un lieu où pouvoir s’exprimer en toute liberté. « La galerie de L’OEil de Boeuf était une ruche où se mêlaient des artistes du monde entier. Cérès Franco en était la reine, écrit Jean-Hubert Martin. Des peintres d’origines les plus diverses se retrouvaient là autour de cette infatigable animatrice d’un havre de liberté créative. Là s’élaboraient les idées neuves et audacieuses sur une peinture qui s’attachait à représenter l’homme, ses plaisirs, ses tourments et ses violences. »

Sabhan ADAM Sans titre CF 0001 2004 Technique mixte sur toile de tente 162 x 67 cmLe regard avant toute chose

Partant du principe que le regard a trop longtemps été délaissé au profit de la connaissance historique, jusqu’à oublier les oeuvres elles-mêmes, cette exposition privilégie une approche plus vagabonde, invitant le visiteur à mettre son sens de l’observation en éveil et à se poser la question suivante : « Que voit-on ? ». Avec une méthode qui s’apparente à celle d’un jeu de dominos ou à la structure d’une comptine, l’accrochage se présente comme une longue suite où chaque oeuvre dépend de la précédente et annonce la suivante, par un jeu d’affinités thématiques ou formelles. De petits ensembles monographiques (Chaïbia, Roman Cieslewicz, Manuel Mendive Hoyo…) viendront ponctuer l’exposition. Eloignée d’un ordonnancement muséal classique, cette logique associative et Philippe AÏNI Le cavalier de l'absurde 1988 Acrylique et bourre de matelas 198 x 111 cmdécloisonnante, où les sujets s’enchaînent sans obéir à des critères historiques, se rapprocherait plutôt de celle d’une collection privée, où époques et genres se mêlent bien volontiers, reflet d’un goût pluriel et évolutif. Ici, nul besoin de connaissances en histoire de l’art ; cette exposition, où se côtoient sans hiérarchie, artistes célèbres et parfaits inconnus, se veut ouverte à tous et repose avant tout sur les oeuvres et le regard actif de qui veut bien se prêter au jeu des différences et des ressemblances.

Des oeuvres et des objets de curiosité provenant de la donation Daniel Cordier, galeriste et collectionneur, en dépôt depuis 1999 aux Abattoirs de Toulouse, viendront compléter l’accrochage. Des peintures de Dado, Combas, Chaissac, Schröder Sonnenstern, ou encore des poupées de Nedjar entreront ainsi en résonance avec les oeuvres Edmund ALLEYN Robo-bonne 1965 Acrylique sur toile 130 x 96 cmde la collection de Cérès Franco. Ce prêt permet aussi d’établir des rapprochements intéressants entre ces deux collections désormais implantées sur le territoire régional.

A Montolieu, une étroite collaboration s’est installée entre le Musée des Arts et Métiers du Livre et la Collection Cérès Franco, donnant naissance, en 2017, à un projet partagé autour d’un artiste qui sera présenté au sein des deux lieux : Pierre Bettencourt. Le Musée des Arts et Métiers du Livre invitera le public à découvrir l’oeuvre littéraire et dessiné de Pierre Bettencourt, (1917-2006) écrivain, typographe, imprimeur, éditeur, voyageur, peintre et créateur d’univers singuliers et poétiques, entre magie et songe.

Dans le prolongement de l’exposition, un riche programme d’activités (animations, rencontres, ateliers en présence d’artistes) a été élaboré afin de sensibiliser le public à différents aspects de la collection. Des ateliers et des visites-conférences ciblent plus particulièrement les scolaires et périscolaires de la région Occitanie. Un livret de l’exposition sera publié à l’occasion.

Commissariat : Jean-Hubert Martin

PROGRAMME DES RENCONTRES DE LA COOPÉRATIVE

Cette année, pour les Rencontres de la Coopérative, divers invités interviendront autour de collections d’art constituées par des particuliers, de la passion du collectionneur aux enjeux posés par le partage et la diffusion auprès du public.

10 juin 2017
De la passion d’un « amateur » à la donation
: itinéraire de collection Daniel Cordier par Valentin Rodriguez, conservateur, directeur des collections du Musée des Abattoirs, Toulouse

8 juillet 2017
Présentation de L’Internationale des Visionnaires par Jean-Hubert Martin, commissaire de l’exposition

5 août 2017
Une collection en héritage
par Sophie Bourbonnais, directrice de la Fabuloserie de Dicy (Yonne).

30 septembre 2017
L’expérience de la Maison Rouge,
Fondation Antoine de Galbert, dédiée à la création actuelle par Antoine de Galbert

7 octobre 2017
La constitution et la transmission de la collection d’art brut de l’Aracine au LAM, Villeneuve d’Ascq
par Michel Nedjar, artiste

Découvrez l’exposition

La Coopérative-Collection Cérès Franco Route d’Alzonne  11170 Montolieu Tél :  + 33 (0)4 68 76 12 54
Du mardi au dimanche 14 h – 19 h

Vous aimerez aussi...