Exposition “Les dessous de la vie” Catherine Ursin et Philippe Azéma | Galerie Polysémie – Marseille

Du 4 mars au 1er avril 2017  – Vernissage le 4 mars à partir de 18h

http://polysemie.com/

Catherine Ursin - Le corps ne sait pas mentirCatherine Ursin – Le corps ne sait pas mentir

« Je vis comme une énorme machine qui mouline en continu, absorbant sans relâche, des tas de nourritures extérieures qui se bousculent, s’impatientent et s’enragent pour pénétrer à l’intérieur. A un rythme effréné, elles se plantent dans mon coeur, se logent dans mon ventre, m’envahissent et m’empêchent de respirer.
Corps et âme je me bats. Je les secoue, les retourne, les torture pour mieux les digérer, les apprivoiser, les faire miennes. épuisée par cette lutte acharnée, rougie de rage et de sang, remplie comme une outre, débordante et dégoulinante, j’attends. J’attends fiévreusement, la rencontre magique du porteur de clé qui déclenchera l’ouverture des portes, les expulsant avec furie vers l’extérieur, les rendant à leur propre liberté. »
(Catherine URSIN)

Philippe Azéma – L’ombre dans la lumière ensanglantéePhilippe Azéma – L’ombre dans la lumière ensanglantée

« Probable ascendance Ostrogothe.
Enfance près de la Méditerranée.
Scolarité n’importe quoi (de type non – Ostrogothe).
Dés le plus jeune âge, fort goût pour les images et les lettres, grand intérêt pour Maciste, Zembla ainsi que pour la chasse aux larves d’éphémères, les fourmilières, les fermes à l’abandon.
Goûts qui s’affineront plus tard dans d’autres directions. Vit actuellement dans le Tarn. OEuvre en tant qu’ouvrier outre ses ouvrages de peintures. Artiste apparemment peu pourvu de Sémitycholine Acéthylolidrique. A signaler, le cas échéant… »
(Philippe AZEMA)

Galerie Polysémie, 12 rue de la Cathédrale 13002 Marseille. Tél 04 91 19 80 52 : http://polysemie.com/
Du mardi au samedi de 10h-12h30/14h-18h30

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
-

Vous aimerez aussi...