Exposition « Le motif et la raison » Mika PEREZ, Maxime SANCHEZ

Mika PEREZ  Maxime SANCHEZ et plus car affinités

Du 24 octobre au 7 décembre 2019 – Vernissage jeudi 24 octobre à 18h30

www.vasistas.org

"Le motif et la raison" Mika PEREZ, Maxime SANCHEZLes signes issus de toutes les cultures visuelles, ainsi que le jeu comme appropriation intellectuelle sont le ferment de mes recherches. La manipulation première de l’objet passe par une certaine neutralité de la pensée.

L’enfant essaie de s’approprier un langage abstrait. Par le biais du jeu, il construit et déconstruit la matière qu’il a à portée de main.

Je prendrai pour exemple le design de la manette de jeux Playstation (par Teiyu Goto) qui, via des figures géométriques simples comme le triangle, le rond, le carré et la croix, suggère l’objectivité et la subjectivité.

Les cultures visuelles sont proches de cette schématisation de la pensée. A partir du moment où l’enfant s’est approprié ces objets, il en découle une pensée abstraite de construction de l’intellect qui peut notamment se définir sur ces bases géométriques. Ces dernières se retrouvent et se définissent indéfiniment.

Mes recherches sont guidées par l’idée même de garder en mémoire cette matière première. Elles sont donc intrinsèquement liées à la géométrie, influencées par les mediums populaires que sont la bande dessinée ou le cinéma via la case ou le cadre et se définissent via la discipline qu’apporte l’histoire de l’art.

Mika Perez

Les tipis ont été conçus quand j’ai vu un garagiste réparer, à l’aide d’un décapeur thermique, des bâches de transport routier trouées ; une technique que j’ai ensuite détournée dans la concrétisation une forme et d’une idée.

La bâche de camion qui devient une toile de tipi pourrait être vue comme le trophée d’une attaque indienne contemporaine, s’en prenant directement à la marchandisation.

On sait qu’au 19e siècle certaines bâches de charrettes américaines étaient faites de peaux de bisons, une pratique empruntée aux amérindiens qui utilisaient les peaux pour fabriquer leur habitat.

Maxime Sanchez

Galerie Vasistas, 39 avenue Bouisson Bertrand 34090 Montpellier. du mercredi au samedi de 15h à 18h30 Tél : 06 75 49 19 58

.