Exposition “L’art provoque l’avenir” Benjamin Carbonne & Marc Gaillet – Montpellier

L'art provoque l'avenir Benjamin Carbonne

L’art provoque l’avenir Benjamin Carbonne & Marc Gaillet

Du 11 au 22 décembre 2020

www.enlazar.fr

L'art provoque l'avenir Benjamin CarbonneLeurs œuvres nous rendent expressément présents par leur puissance visuelle.

Benjamin Carbonne combine l’énergie du mouvement avec une précision immédiate de l’anatomie : corps inachevés d’une humanité en apnée.

ils captent et s’emparent de moments de liberté pour mettre en scène leurs œuvres au 13 rue du Faubourg St Jaumes Montpellier, créer une atmosphère grisante pour se plonger dans une imminente rencontre artistique et humaine

Benjamin Carbonne vit et travaille à Montpellier.

Il peint l’histoire de ses personnages sans compromis. Ses recherches sur la relation entre peinture, dessin et photographie l’ont mené vers l’étude de la condition humaine.

Le visage et ses différentes expressions, tout d’abord, sa topographie, ses origines. Un travail sur le portrait comme une interprétation d’un contexte de vie, d’un univers, d’un paysage. Autre sujet d’étude, celui du corps humain, dans son anatomie, ses transformations, son mouvement.

Prendre le corps dans l’instant d’une course ou dans un moment de son existence et, par la seule représentation, entrevoir une vie dans son ensemble.

Chaque oeuvre marque un état de transition ; immobile ou en marche, le corps évolue sur l’axe du temps. « Il me semble que la fonction même de la connaissance à comme devoir de nous provoquer et de nous atteindre d’une manière qui parfois doit-être violente. Rien n’est plus réel et plus présent que l’accident. »

Marc Gaillet engage chacune de ses pièces dans un manifeste. Ses œuvres transgressent les codes de la pop culture et du sacré.

Marc GailletMarc Gaillet vit et travaille à Montpellier. 

Il est enfant de la Pop Culture, qui a formaté notre interprétation visuelle des symboles, et qui a nourri pendant des décennies le marketing. Elle est devenue son terrain de jeu. A cette influence fondatrice se mélange sa passion pour des artistes Flamands et de la Renaissance, en particulier,*

Jérôme Bosch et Botticelli. Il admire chez eux la représentation presque photographique, la mise en volume du réel par l’utilisation de la lumière et de l’obscurité, les perspectives tronquées qui obligent l’oeil à s’attarder et surtout leur sens du détail.

Chacune de ses pièces est un manifeste qui transgresse les codes de la pop culture et du sacré.

www.marcgaillet.com

13 rue du Faubourg St Jaumes 34000 Montpellier entrée libre de 14h à 19h