Exposition « L’Art Liberté » Léo de Faucher | Essar[t]s | – Bram

Du 2 septembre au 12 novembre 2017.

« L'Art Liberté » Léo de Faucherhttps://www.essars.bram.fr

« L’Art Liberté » Léo de Faucher

Les Essar[t]s, espace Arts et Cultures, et le musée archéologique Eburomagus, deux hauts lieux de la culture situés à Bram (11150), ont l’honneur d’exposer les oeuvres de Léo de Faucher, artiste audois de renommée internationale.

Entre des paysages grandioses, une architecture fictionnelle et des créatures fantasmagoriques, Léo de « L'Art Liberté » Léo de FaucherFaucher traduit, en peintures et en sculptures, sa liberté de création. Les limites sont dépassées et le réel est transgressé pour faire place au merveilleux. Ses rêveries visionnaires sont tels des « fragments d’un autre monde » à explorer pour mieux s’échapper.

Mais le spectacle enchanteur qu’offre l’artiste semble parfois rejoindre la réalité tant la précision des traits et la finesse chromatique sont méticuleuses et délicates. Le visiteur voyage donc dans un imaginé détaillé, soigné, et réfléchi.

L’onirisme se mêle ici au figuratif, au symbolisme et à l’abstrait dans une belle harmonie romantique.
« L'Art Liberté » Léo de FaucherToutefois, « Léo de Faucher demeure un artiste inclassable et unique », comme le souligne André
Hanouille, le commissaire de l’exposition. « Toute tentative de comparaison ou de catégorisation serait réductrice tant l’oeuvre de Léo de Faucher est sophistiquée et résolument libre », ajoute-t-il.

La sélection d’oeuvre présentée aux Essarts et à Eburomagus comprend des toiles de sa peinture imaginaire, des tableaux de sa peinture gestuelle et des sculptures, principalement issues de son récup’art.

La peinture imaginaire de Léo de Faucher semble tout droit sortie d’un monde fabuleux.
L’atmosphère est surnaturelle, les paysages majestueux et les ensembles architecturaux futuristes. Les

« L'Art Liberté » Léo de Faucher

personnages voguent sous des ciels brumeux mais éclairés par une lumière puissante, comme un guide des chemins de la vie. La légende médiévale côtoie la fiction pour un résultat pictural hors du temps.
Le souci du détail et le travail des couleurs captivent et participent à cette impression d’irréel. Très souvent, le décor s’élève et se dirige vers le haut, comme pour signifier l’atteinte d’un idéal.
Ses toiles grouillent d’individus, tantôt bien visibles, tantôt à chercher comme la fameuse « dame au landau » qui se retrouve dans nombre de ses peintures imaginaires et qui, au gré de son occurrence dans l’oeuvre de Léo, est devenue une sorte de signature intemporelle.
L’artiste nous emporte ainsi dans un univers poétique où l’onirisme se conjugue parfaitement au symbolisme et à l’art figuratif. Ces peintures imaginaires sont réalisées en hiver, saison propice à une peinture de concentration, d’équilibre et de réflexion. Mais quand arrive le printemps, Léo éprouve le besoin de changer d’univers et de gagner en légèreté. C’est le temps de la peinture gestuelle.

Aux Essar[t]s, espace arts et cultures – avenue Georges Clemenceau – 11150 Bram . Tel : 04.68.24.40.66
ouvert au public le mercredi de 11h00 à 18h00 et du jeudi au dimanche de 13h00 à 18h00. fermé le lundi et mardi

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

.