Exposition «La Terre des Paysans» Raymond Depardon – Bram

Né de parents agriculteurs, Raymond Depardon a réalisé ses premières photographies dans la ferme familiale du Garet, près de Villefranche-sur-Saône, qu’il quitte dès dix-huit ans pour être photographe à Paris. Pendant des années, il parcourt la planète en quête d’images qui racontent le monde, comme photographe puis comme cinéaste. Pour autant, la ferme de ses parents et le sentiment de l’avoir abandonnée l’obsèdent au point d’apparaître en filigrane dans nombre de ses travaux. Au début des années 1980, une commande de la DATAR (Délégation Interministérielle de l’Aménagement du Territoire et de l’Attractivité Régionale) lui offre l’occasion de retourner sur sa terre natale. En parallèle, différentes commandes pour la presse lui permettent de photographier des paysans d’autres régions. Avec la publication en 1995 du livre La Ferme du Garet, Raymond Depardon explore ce lien originel avec sa terre, ses origines. Il envisage alors de filmer, sur une dizaine d’années, la vie rurale en moyenne montagne dans la France des années 2000. Dès lors, naît la trilogie « Profils Paysans » composée de longs métrages : L’approche (2000), Le quotidien (2005), La vie moderne (2008). Dans le même temps, le photographe continue de capturer à travers son objectif – en noir et blanc puis en couleur – des fragments du monde. L’exposition, produite à partir du livre éponyme paru à l’automne 2008, restitue ce parcours en proposant plusieurs corpus d’images prises entre 1960 et 2007. Elle donne ainsi à voir l’attachement de Raymond Depardon à la terre des paysans.

«La Terre des Paysans» Raymond Depardon

Du 29 mai au 3 octobre 2021 – Vernissage mercredi 9 juin à 18 h 

Cette exposition, produite à partir du livre éponyme paru à l’automne 2008, restitue le parcours rural du photographe en proposant plusieurs corpus d’images prises entre 1960 et 2007.

Elle donne ainsi à voir l’attachement de Raymond Depardon à la terre des paysans.

38 photographies, noir et blanc et couleur seront présentées aux Essar[t]s cet été, le regard du photographe sur la terre des paysans vous fera découvrir sa vision du monde rural.

Né de parents agriculteurs, Raymond Depardon a réalisé ses premières photographies dans la ferme familiale du Garet, près de Villefranche-sur-Saône, qu’il quitte dès dix-huit ans pour être photographe à Paris.

Pendant des années, il parcourt la planète en quête d’images qui racontent le monde, comme photographe puis comme cinéaste.

Pour autant, la ferme de ses parents et le sentiment de l’avoir abandonnée l’obsèdent au point d’apparaître en filigrane dans nombre de ses travaux.

Au début des années 1980, une commande de la DATAR (Délégation Interministérielle de l’Aménagement du Territoire et de l’Attractivité Régionale) lui offre l’occasion de retourner sur sa terre natale.

En parallèle, différentes commandes pour la presse lui permettent de photographier des paysans d’autres régions.

Avec la publication en 1995 du livre La Ferme du Garet, Raymond Depardon explore ce lien originel avec sa terre, ses origines. Il envisage alors de filmer, sur une dizaine d’années, la vie rurale en moyenne montagne dans la France des années 2000.

Dès lors, naît la trilogie « Profils Paysans » composée de longs métrages : L’approche (2000), Le quotidien (2005), La vie moderne (2008). Dans le même temps, le photographe continue de capturer à travers son objectif – en noir et blanc puis en couleur – des fragments du monde.

L’exposition, produite à partir du livre éponyme paru à l’automne 2008, restitue ce parcours en proposant plusieurs corpus d’images prises entre 1960 et 2007. Elle donne ainsi à voir l’attachement de Raymond Depardon à la terre des paysans.

Aux Essar[t]s, espace arts et cultures – avenue Georges Clemenceau – 11150 Bram . Tel : 04.68.24.40.66

Ouvert au public du mercredi au dimanche, de 14h à 18h