Exposition “La cabeza de Goliath” Eduardo Basualdo & Mezzanine Sud 2018 | Les Abattoirs – Toulouse

“La cabeza de Goliath” Eduardo Basualdo

Du  8 novembre 2018 au 10 février 2019 – Vernissage jeudi 8 novembre 2018 à partir de 18h

http://www.lesabattoirs.org

"La cabeza de Goliath" Eduardo BasualdoEduardo Basualdo conçoit pour le sous-sol des Abattoirs une installation inédite, sculpturale et sonore autour de la réinterprétation de Teoría (La cabeza de Goliath) (2014), série réalisée initialement pour le Palais de Tokyo et acquise en 2017 par les Abattoirs. Une masse mystérieuse et démesurée flotte dans l’espace.

Venu du monde du théâtre, marqué par la psychanalyse, Eduardo T. Basualdo (né en 1977 à Buenos Aires, Argentine) imagine des paysages ou des objets de l’étrange qu’il conçoit comme une expérience de perception pour le spectateur. Il s’appuie sur le cycle universel et naturel du monde qu’il déconstruit pour lui rendre une force propre et autonome, sur laquelle l’humain ne semble pas avoir de prise. Recréation des formes naturelles, ambiguïté de la représentation de la nature, impact physique de l’œuvre sur l’espace sont les grands enjeux de sa recherche.

En 2011, Le Silence des sirènes, création remarquée de la 11ème Biennale de Lyon, consistait en un paysage aquatique grandeur nature qui réunissait déjà les grands enjeux de son art, l’ambiguïté des formes naturelles et l’impact physique de l’œuvre sur l’espace.
En 2015, le travail sur la corde et le fil sur le point de se déchirer, ou encore celui de la libération de l’enfermement, entamé en 2013, est présenté sous forme de dessins et d’installation dans l’Arsenal de la Biennale de Venise. Cette même année, il participe à la Biennale de la Havane.

Pour son installation aux Abattoirs, une masse mystérieuse et démesurée flotte dans l’espace. Futuriste et minérale à la fois, cette œuvre gigantesque garde le mystère de son origine, suscitant fascination comme peur. Elle encourage à la contemplation autant que le doute, son équilibre fragile pourrait être aisément brisé, et elle pourrait alors s’abîmer sur les hommes, irrémédiablement soumis aux lois de la gravité

Mezzanine Sud 2018Vinçent Betbèze, "Requiem for HC", Installation, dimensions variables, 2015

Du 4 novembre 2016 au 26 mars 2017

Ce prix, qui distingue chaque année quatre artistes par le biais d’une exposition et d’une aide à la production, a pour objectif de promouvoir et de soutenir la création contemporaine dans le sud-ouest de la France, des scènes artistiques 

gravitant autour de Montpellier, Toulouse et Bordeaux.

Initialement organisé par le CIC Sud-Ouest, le CIC’Art est un prix attribué à un artiste contemporain émergent du grand 

Lou-Andréa Lassalle, Sécu-Surface I, (Arthur, ses cousines et ses tantes), 2016

Sud-Ouest. A l’occasion de sa sixième année 

d’existence, le CIC’Art évolue et prend un nouvel engagement pour deux ans consécutifs en s’unissant aux Abattoirs de Toulouse afin de créer ensemble le prix MEZZANINE SUD.

Dans la droite ligne du prix CIC’Art, l’objectif de MEZZANINE SUD est de participer au rayonnement de la création artistique contemporaine. Cette association originale de deux institutions initie une nouvelle dynamique par la promotion de jeunes artistes en devenir.

Sons et visions – 100 disques

Collection de disques de la Bibliothèque des Abattoirs
Du 8 novembre 2018 au 10 février 2019

Ces dernières années, le retour d’un goût pour le vinyle a gagné les artistes. Cette présentation de la collection en rend compte, depuis les illustrations des pochettes, en passant par l’artiste musicien ou compositeur, ou encore les détournements sculpturaux du disque ou de la platine eux-mêmes.

Depuis le tout début des années 1960, le livre d’artiste a accompagné les transformations de l’art contemporain. Complémentaire de la collection d’œuvres des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse, la collection de livres d’artiste de la Bibliothèque, aujourd’hui riche de plus de 3 500 ouvrages, rend compte de ces transformations et souligne la place primordiale de l’écrit, du document et du livre dans l’art d’aujourd’hui. Parmi ces ouvrages, la Bibliothèque conserve près d’une centaine de disques exposés pour la première fois.

Si la musique a toujours inspiré les peintres, les modernités artistiques et musicales ont noué au tournant du siècle des liens étroits, qui ont accompagnés les transformations artistiques, de l’abstraction jusqu’à la performance. Les disques rendent compte de cette riche interaction avec par exemple d’étonnantes conférences enregistrées d’Yves Klein et par la bien connue pochette à la banane imaginée par Andy Warhol pour le Velvet Underground.

les Abattoirs, 76 allées Charles-de-Fitte 31300 Toulouse . Tél : 05 34 51 10 60 (accueil musée).
Du mercredi au vendredi 10h-18h, samedi et dimanche 11h-19h. Nocturnes jusqu’à 20h les jeudis

Vous aimerez aussi...