Exposition Julien Blaine Le Grand Dépotoir – Marseille 2020

Le Grand Dépotoir Julien Blaine

Julien Blaine

Du  14 mars au 10 mai 2020 – Vernissage le 13 mars à partir de 18h –

Performance de Julien Blaine à 19h dans l’espace d’exposition

www.lafriche.org/fr

 Le Grand Dépotoir Julien Blaine Bon débarras / Fin d’un artiste. Après toute une carrière passée à contre-courant du marché de l’art, Julien Blaine, poète, performeur et l’un des créateurs de la poésie-action, a décidé de liquider sa vie d’artiste.

Tout doit disparaître ! « Le public pourra venir choisir les œuvres qu’il désire emporter gratuitement. »

” Évidemment ce serait plus pertinent, plus exemplaire, si j’étais Christofer Wool, Peter Doig,
Damien Hirst, Richard Prince, Anselm Kiefer, Adrian Ghenie, Marc Grotjhan, Rudolf Stingel, Zeng Fanzhi, Yoshitomo Nara, Jeff Koons, Ai Weiwei…

Si j’étais un artiste issu de l’impérialisme américain made in United State of America ou asiatique made in République Populaire de Chine!

Je ne suis que Blaine, Julien Blaine, et je ne suis pas dans le marché de l’art à part quelques rares collections italiennes, suisses, floridiennes et françaises que je puis compter sur les doigts de mes 2 pieds.

Le but de cette exposition : Le Grand Dépotoir est donc le suivant : Montrer tout ce qui me reste dans mes ateliers : Absolument tout! Les choses seront déposées dans les pièces et sur les cimaises de l’expo de-ci, de-là à l’emporte-pièce (le mot composé est doublement juste).

L’exposition durera un mois, durant ce mois le public pourra venir choisir les œuvres qu’il désire emporter gratuitement. Et à la fin, le mois étant écoulé, ce qui reste de l’expo composera un beau feu de joie à moins que tel musée les récupère dans ses réserves…!

Et je ne produirai plus que du texte dans des livres ou des revues.

Plus aucune toile, dessin, sculpture, installation, plus rien pour les collectionneurs, les galeries et les musées. Et pas loin de passer au stade octogénaire, je cesserai aussi de me produire en chair et en os et en public. “

Julien Blaine

Signal Espace(s) réciproque(s)Signal Espace(s) réciproque(s)

Exposition collective – scène contemporaine bruxelloise
Lieu : La Tour-Panorama, au Panorama

L’exposition présente les œuvres et processus artistiques de 16 artistes belges et internationaux basé·e·s à Bruxelles, donnant à voir toute la vitalité d’une rencontre entre Marseille et Bruxelles.
Une proposition du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris, sous le commissariat d’Aurélie Faure et Lola Meotti, dans le cadre de leur Saison Parallèle.

Signal _ Espace(s) réciproque(s) est une exposition dédiée à la scène contemporaine bruxelloise qui réunit 16 artistes belges et internationaux basé·e·s à Bruxelles.

Son titre tient de la nature de la collaboration entre les commissaires – Aurélie Faure et Lola Meotti – et la directrice du Centre Wallonie-Bruxelles – Stéphanie Pécourt, puisque la notion de communication est apparue très vite comme un des enjeux de leur collaboration, dessinant le fil rouge de la recherche curatoriale. Le titre tient aussi de ce que toute œuvre d’art est un signal, une “adresse à”, qu’un signal est là pour avertir, pour faire réagir, et sa trajectoire est pensée comme un voyage complexe, sinusoïdal, rythmé de détours, de distorsions, de rebonds voire de spirales. Avec cette idée, “l’espace réciproque” est l’endroit de la rencontre entre Marseille et Bruxelles. L’exposition devient alors une sorte de laboratoire où les matières se rencontrent et se transforment.

Les commissaires Aurélie Faure et Lola Meotti font ressortir trois “catégories” de ces “signaux” et “espaces réciproques” et ont ainsi identifié :
– les œuvres qui s’imposent comme des monuments, qui se jouent du lieu et de son espace
– les œuvres qui interrogent la vision augmentée, celles qui font appel aux nouvelles technologies pour peindre un monde qu’on ne peut voir à l’œil nu.
– les œuvres qui apparaissent comme des clés de lecture, des gestes qui proposent un voyage, une projection du spectateur dans un contexte historique, politique, social ou temporel précis.

Les artistes : Younes Baba-Ali, Justine Bougerol, Brognon Rollin, Marc Buchy, Claude Cattelain, Edith Dekyndt, Benoit Jacquemin, Lucie Lanzini, Eva L’Hoest, Julien Maire, Armand Morin, Mountaincutters, Anna Raimondo, Emmanuel Van der Auwera, Claire Williams.

 Friche belle de mai, 41 rue Jobin – 13003 Marseille. Tél : 04 95 04 95 95
Du mardi au vendredi de 14h à 19h. Samedi & dimanche de 13h à 19h