Exposition « J’habite un long silence » Raphaël Barontini – Lattes

Exposition "J'habite un long silence" Raphaël Barontini - Lattes

“J’habite un long silence” Raphaël Barontin

Du 7 octobre 2021 au 7 mars 2022 – Vernissage mercredi 6 octobre 2021 à 18h30.

« J’habite un long silence » de Raphaël Barontini, une exposition d’art contemporain en dialogue avec la collection permanente du site archéologique Lattara-musée Henri Prades

Archéologie et œuvres contemporaines

Ouvrir les portes des collections archéologiques à la création contemporaine constitue une des spécificités du site archéologique Lattara-musée Henri Prades qui invite, chaque année, un artiste à s’immerger dans le parcours permanent du musée. L’exposition qui en résulte instaure un dialogue fécond entre les œuvres d’art contemporain, pour la plupart produites à cette occasion, et celles découvertes lors des fouilles archéologiques.

Pour cette édition 2021, Raphaël Barontini pose son regard singulier sur les objets de l’antique Lattara. Usant des techniques de la peinture traditionnelle, de la sérigraphie, de l’impression numérique et de la photographie, il crée des « collages digitaux » destinés à reconfigurer et déhiérarchiser l’histoire du monde. L’artiste confère à ses œuvres des influences diverses, tant par son rapport à l’histoire de l’art, aux poèmes d’Aimé Césaire que par le lien qu’il tisse avec les écrits d’Édouard Glissant et sa notion de créolisation. Dans son travail aux références multiples, les époques se confondent, se mélangent et s’additionnent à travers une superposition temporelle et plastique.

Telle une Atlantide ensevelie, l’exposition « J’habite un long silence » offre une plongée historique et poétique au cœur d’une cité imaginaire. À travers des œuvres disséminées au sein des collections archéologiques du site de Lattara, un nouveau récit vient se créer, celui des odyssées humaines faites de brassages culturels et d’hybridation. En faisant émerger des figures héroïques croisées, Raphaël Barontini réinterroge les mythes et remet au centre la question des porosités des civilisations et des traditions au fil du temps.

« Son engagement est celui de la mémoire des hommes qui ne saurait nier à certains leur histoire, pour montrer combien nos cultures sont croisées et combien elles s’enrichissent les unes des autres, combien nous sommes interdépendants. » (Jean-Marc Avrilla).

Raphaël Barontini

Raphaël Barontini vit et travaille à Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris. Il est diplômé du Hunter College of Art de New-York et de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il a récemment passé plusieurs mois à Singapour dans le cadre du programme des résidences artistiques LVMH Métiers d’Art et a bénéficié d’une exposition personnelle au SCAD Museum of Art à Savannah (États-Unis).  

Une exposition produite en partenariat avec le MO.CO  Montpellier Contemporain.

Site archéologique Lattara – musée Henri Prades, 390, Route de Pérols 34 970 Lattes

Tél : 04 67 99 77 20