Exposition “Impact/Bunker” Sandrine LE MAGUER – Durban-Corbières

Impact/Bunker Sandrine LE MAGUER

Impact/Bunker Sandrine LE MAGUER

 Du 25 juillet au 22 août 2020 – Vernissage samedi 25 juillet à partir de 18h00

Impact/Bunker Sandrine LE MAGUER

www.galerie-remp-arts.com

Sandrine LE MAGUER

Présentée sous forme d’installation dans la galerie, « Impact/Bunker » envahira l’espace du sol au plafond pour communiquer, sous quatre formes différentes, une recherche de vérités à partir d’éléments disparates : un cahier de recherches composé d’images collectées ou personnelles, associées, pouvant défiler sous forme de video ou pouvant être feuilleté (40 photos) ;

des architectures vues du ciel, posées sur socles dans la galerie ; des photos issues de reportage sur des vestiges de guerre, telle Impact/Bunker Sandrine LE MAGUERune empreinte d’obus, moulée en 3 D ; quatre photos qui, sous l’intitulé de « Joujou », portent témoignage métamorphosé par la photographie.

Sandrine LE MAGUER, née à Lorient, a travaillé la photographie entre Bretagne et Belgique. Elle réside présentement en Occitanie à Sète.

Delphine GATINOIS du 29 août au 26 septembre (Rain Drum),

artiste champenoise, diplômée de l’École de l’image d’Epinal, passée par l’École Supérieure d’Art de Metz Métropole, puis par l’ESADS de Strasbourg.

Delphine Gatinois, née en 1985 à Reims, fonde sa création par des immersions dans de nouveaux contextes. Une approche anthropologique est au cœur de ses recherches. L’expérience y est primordiale. Depuis son projet de diplôme, elle travaille fréquemment en Afrique de l’Ouest, où elle a récemment imaginée La Marchandise du Vide. Ce projet transversal, entre vidéo, photographie et danse, observe et transforme la nature des liens et des marchandises échangées entre l’Europe et le
Mali. Elle invite trois danseurs Maliens à la rejoindre dans ce projet afin de travailler une pièce chorégraphique et un cycle de performances.

Depuis 2016, elle développe en parallèle Omerta, un corpus photographique mené dans différentes zones agricoles où elle aborde les liens entre les trois sens du mot culture. En découlent deux chapitres: La chauve moisson mené en France et où elle rentre dans des espaces agricoles comme dans des ateliers. Elle rejoue des indices, des parallèles, des assemblages entre des matériaux ou des textiles usés, utilisés ou obsolètes. Pour Tres Surcos, elle travaille au Mexique où elle a mené en 2016 et 2019 deux phases de recherches. En 2018, elle crée la première phase en Italie de The Arena in the Arena, un ensemble d’objets et une performance avec les migrants d’un camp dans un pays en plein durcissement migratoire.

Galerie REMP-ARTS, 14 rue des remparts, 11360 – Durban-Corbières.
Ouverte du jeudi au dimanche de 17h à 20h ou sur rendez-vous. Tél: 06 87 03 66 55

Le site est mis à jour chaque fin de semaine pour les événements ou expositions qui ont lieu la semaine suivante, donc ne seront publiées que les informations arrivées le vendredi avant la date de l’exposition. Il est donc nécessaire d’envoyer les informations par mail pour qu’un article soit publié.

Pour une parution, il est fortement conseillé de joindre un texte de présentation de l'exposition, la démarche de l'artiste et des visuels.

Vous pouvez laisser vos coordonnées via le formulaire ci-dessous pour annoncer un événement. Merci de votre compréhension !

Le fait de m’envoyer par mail l’annonce d’une exposition n’implique pas qu’elle sera publiée.