Exposition « Hollow / Lowlands » Martin Bogren

Martin Bogren"Hollow / Lowlands" Martin Bogren

Du 6 septembre au 13 novembre – Vernissage samedi 14 septembre à 18h30

« Avec ses séries Lowlands et Hollow, réalisées à plusieurs années d’intervalle, le photographe suédois Martin Bogren expose des images en noir et blanc d’une grande sensualité, à la fois oniriques et inquiétantes, complètement hors du temps. Elles montrent l’évolution de l’écriture photographique d’un auteur dont les déambulations tiennent moins du voyage que du parcours mental et émotionnel : ses récits intimistes et poétiques deviennent l’affirmation sensible des visions subjectives de l’auteur. »

"Hollow / Lowlands" Martin BogrenCaroline Bénichou, Galerie Vu’ Paris.

« Lowlands » (2008-2010)

« Lowlands » est un voyage réel et intérieur, à la fois vers une destination et une émotion. Martin Bogren est retourné dans le village où il a grandi, dans le sud de la province de Skåne, pour faire connaître ses habitants et ses lieux. Il livre une histoire forte et personnelle de souvenirs d’enfance, de jeunesse, et le désir de partir afin de poursuivre le rêve de quelque chose de plus grand.

Quelques bâtiments ont été démolis et de nouveaux ont été construits, mais tout est familier. Une rue, une porte, une fissure dans "Hollow / Lowlands" Martin Bogrenun escalier en pierre et des buissons près du parc… « Les fragments me rappellent le passé, la mémoire remplit les blancs, rendant tout vivant et réel à nouveau. Je ferme les yeux et tout devient clair ».

« Hollow » (2008-2018)

« La ville semble saisie par un hiver insurmontable. A moins qu’il ne se soit saisi de lui, qui dérive seul, comme étranger de lui-même. Piégé dans l’absurdité d’être au monde quand tout horizon ressemble à une impasse.

Ici tout est froid, il est empli d’apparitions sourdes et blanches et déambule en cherchant un point d’ancrage, peut-être une "Hollow / Lowlands" Martin Bogrenrédemption par la lumière aveuglante, un peu de chaleur sûrement. Celle d’un autre – une tendresse humaine –, qui toujours lui échappe et lui tourne le dos, plus inquiétant que consolateur. Celle d’une autre, qui s’offre ou se refuse mais demeure irrémédiablement une île déserte, comme un miroir à sa solitude.

Sa quête pourrait être une défaite.

Comme si chaque fois il entrevoyait une issue, il cherche à saisir des visions troubles contre lesquelles il semble buter – et nous qui regardons ses images butons avec lui, bouleversés –, puis, à nouveau il s’égare, dans le monde comme en lui-même, pour encore révéler des fulgurances.

"Hollow / Lowlands" Martin BogrenSes photographies sont des vertiges, elles ont la beauté des vaincus qui retrouvent la lumière, elles disent la solitude de celui qui s’est perdu, qui se sent dérisoire, mais affronte la peur du vide et celle de ne pas pouvoir exister. Alors, elles saisissent autant d’illuminations que de désespoirs et laissent deviner que l’hiver n’est, finalement, pas insurmontable. »

Caroline Bénichou

* « 2 lieux, 2 parcours » : VISITES COMMENTÉES de l’exposition de M. Bogren et de l’exposition de Lilie Pinot – « ne me fais pas croire que tout va bien » et Laurent Meirieu – « Love inc. » (centre culturel H. Desbals) le 3/10 à 9h30

"Hollow / Lowlands" Martin Bogrenwww.facebook.com/Espace-Saint-Cyprien

Espace Saint-Cyprien , 56 allées Charles de Fitte 31300 Toulouse  Tél :05 61 22 27 77
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30.
.