Exposition Graziano Arici & Dorothea Lange – Arles

Graziano Arici, série Le Grand Tour, Rome,  © Graziano Arici  — Design graphique : Patrick Poisson / me@pat.fish Exposition Graziano Arici & Dorothea Lange - Arles

Graziano Arici & Dorothea Lange

Du 12 juin au 3 octobre 2021

Graziano Arici, Now is the Winter of our Discontent

Le musée Réattu accueille l’oeuvre du photographe Graziano Arici, né à Venise en 1949 et installé à Arles depuis 2012.
Dès le début de sa carrière en 1979, en parallèle des commandes de reportages reçues pour de nombreuses agences photographiques et institutions vénitiennes, il a développé une production personnelle, exposée aujourd’hui pour la première fois.
Revendiquant la démarche du photographe américain Walker Evans (1903-1975), photographie instantanée, sujets « pauvres », photographie sociale, « vernaculaire », il se rattache à cette photographie historique avec les moyens techniques du 21e siècle (téléphone portable, scanner, reflex numérique) en particulier dans ses séries en noir et blanc. Il produit des oeuvres d’une très haute qualité esthétique et technique, chargées d’émotions.
 
L’artiste porte un regard parfois ironique (série Caarnival), souvent acerbe voire inquiet, sur l’état du monde (The State of Things, Lost Objects, Heart of Darkness), sans complaisance (Le Grand Tour), plastique (Angels, Polaroids, The Winter of our Discontent). Il revisite le passé, le sien propre (Als das Kind Kind war), mais également sa production, puisant dans ses propres images parfois réalisées plusieurs dizaines d’années auparavant pour leur donner un nouveau sens au sein d’une série. Il pratique le « repêchage », menant un travail de collecte d’images (plaques de verre, négatifs anciens, images diffusées à la télévision) qu’il s’approprie (Angels, The Winter of our Discontent, Heart of Darkness).
 
Le photographe privilégie le format carré depuis ses recherches avec les polaroids dans les années 80 et ses travaux en moyen format. C’est aussi une démarche systématique depuis 2012, d’expérimenter quasi-immédiatement sur les réseaux sociaux ses travaux photographiques, sans recadrage automatique, qui le guide. Les prises de vue, que ce soit au téléphone portable ou au reflex numérique, sont ainsi faites directement dans ce format exigeant.
 
L’exposition intitulée Now is the Winter of our Discontent, « Voici l’hiver de notre colère », (première phrase du monologue du Richard III de Shakespeare, Acte I, scène 1), présente en une sélection de plus de 400 images appartenant à 9 séries, réalisées entre 1979 et 2020, une archive du monde (Albanie, Allemagne, Angleterre, Bosnie-Herzégovine, Espagne, Etats-Unis, France, Géorgie, Italie, Kazakhstan, Russie, Slovaquie, Suisse) un « état des choses».
 
Commissariat :
Daniel Rouvier, Conservateur en chef, Directeur du musée Réattu 
Ariane-Esther Carmignac, commissaire associée

Dorothea Lange

Les raisins de la colère La donation Sam Stourdzé

En 1998, l’Hôtel Sully à Paris accueillait l’exposition Dorothea Lange, composée de 170 photographies de la célèbre photographe américaine. Le commissariat était alors assuré par Sam Stourdzé, qui avait fait réaliser pour l’occasion 36 tirages argentiques d’après les négatifs conservés par le Oakland Museum of California.
 
Particulièrement attaché à Arles, que ce soit à titre personnel ou en tant qu’ancien directeur des Rencontres de la Photographie, Sam Stourdzé a proposé de faire don de ces tirages au musée Réattu. Ils couvrent la période 1933-1940, des premières photographies de rue réalisées par Dorothea Lange à San Francisco jusqu’aux ensembles correspondant aux missions qu’elle remplit à partir de 1935 pour la Resettlement Administration, devenue en 1937 le Farm Security Act.
 
Avec Paul Taylor, son mari, ils vont courir les routes, visiter des camps de cueilleurs de petits pois, de ramasseurs de melons, d’exploités, de sans-emploi. En 1939, ils publieront le mythique ouvrage American exodus, dont une édition commentée par Sam Stourdzé sera rééditée en 1999.
 
Dorothea Lange était jusqu’à présent absente des collections du musée. Cette exposition-dossier célèbre donc l’événement, en présentant une première sélection d’images.

Musée Réattu, 10, rue du Grand Prieuré 13200 Arles  Tél : 04 90 49 37 58 

Ouvert du mardi au dimanche. 10h-18h du 1er mars au 31 octobre