Exposition Franck Pourcel et Anne-Marie Filaire – Marseille

 Présentation des numéros 7 (Franck Pourcel) et 8 (Anne-Marie Filaire) de la collection « Cahiers » (Zoème/Filigranes)

Décembre  2019 – Vernissage jeudi 12 décembre à partir de 18h30

www.zoème

Exposition Franck Pourcel et Anne-Marie FilairePrésentation des numéros 7 (Franck Pourcel) et 8 (Anne-Marie Filaire) de la collection « Cahiers » (Zoème/Filigranes), et vernissage d’une exposition éphémère avec des photographies et autres matériaux tirés des archives de Franck Pourcel et Anne-Marie Filaire.

En présence des photographes et de Patrick LeBescont (Filigranes éditions)
 
L’archive de Franck Pourcel, photographe hyperactif, est presque inépuisable. Pour élaborer ce cahier chez Zoème/Filigranes, il a souhaité la revisiter. L’idée était de se servir du cadre d’expérimentation proposé par la collection Cahiers pour faire émerger un autre regard. Certes, il y a une continuité entre les motifs qu’on trouve dans les livres que Franck a publiés par le passé (La petite mer des oubliés,
 
De gré ou de force – Marseille à l’heure de la réhabilitation, Ulysse ou les Constellations parmi les plus remarquables) et ceux autour desquels s’articule ce cahier (usines, travailleurs, déchets : le monde industriel et ses ravages en définitive) ; or le regard est ici beaucoup plus distancé et froid, qui ouvre sur un monde (est-ce bien le nôtre ?) que l’on dirait presque extraterrestre.
 
Depuis plus de trente ans, Anne-Marie Filaire photographie les zones dites frontières (Moyen Orient, Maghreb, Extrême Orient, Afrique de l’Est). Son travail constitue avant tout une chronique des conflits géopolitiques de notre temps.
Or, à côté des images (titre du cahier) qui font la réputation d’Anne-Marie Filaire, d’autres images, d’ordre intime cette fois-ci, apparaissent lorsqu’on plonge dans ses archives et ses planches-contact.
 
À la différence des précédents, le présent cahier ne reproduit pas les pages d’un quelconque carnet, ni d’autres documents en fac-similé. Le souhait d’Anne-Marie Filaire était en effet de puiser dans ses archives, et de rassembler ces images à côté des images, pour esquisser, entre présences et absences, à partir de matériaux hétéroclites (autoportraits, portraits de ses enfants et d’autres, paysages, intérieurs, réalisés au fil de ses voyages entre 1988 et 2013) une sorte de biographie effacée.
 

Zoème, 8 rue Vian 13006 Marseille

.

Le site est mis à jour chaque fin de semaine pour les événements ou expositions qui ont lieu la semaine suivante, donc ne seront publiées que les informations arrivées le vendredi avant la date de l’exposition. Il est donc nécessaire d’envoyer les informations par mail pour qu’un article soit publié.

Pour une parution, il est fortement conseillé de joindre un texte de présentation de l'exposition, la démarche de l'artiste et des visuels.

Vous pouvez laisser vos coordonnées via le formulaire ci-dessous pour annoncer un événement. Merci de votre compréhension !

Le fait de m’envoyer par mail l’annonce d’une exposition n’implique pas qu’elle sera publiée.