Exposition «Érotiques…à dessein» Regards de Femmes – Sète

Exposition «Érotiques...à dessein» Regards de Femmes - Sète

«Érotiques…à dessein» Regards de Femmes

Du 30 octobre  au 28 novembre 2021 – Vernissage samedi 30 octobre à 18h30

Donner corps et matière au désir, laisser la part belle à l’imaginaire et à l’intime.

parler de l’art qui ne défait pas l’intime, qui n’assassine pas le secret, le caché, le dedans, le silence des corps et de l’origine, celui qui nous ramène aux viscères du monde.

montrer des œuvres qui parle de beauté, parfois crue.

mettre en dialogue dans une expo collective des regards personnels sur la chair, montrer des images sensibles, construites pour et par le désir et non ces images immédiates, ce flot innombrable d’images à l’attirance rapide, effet aimant…que nous offre la pornographie sur la toile.

on parle d’érotisme……………………………d’un geste d’artiste, de son regard, de ce que le dessin par exemple produit lorsqu’il nous échappe au moment de l’action

8 femmes artistes

Julie Dalmon (dessin sur objets). 43 ans. artiste

Julie Dalmon utilise un répertoire de matières singulières : colophane, graphite, lignite, os et savon. Ses oeuvres résistent aux apparences, opposent à la pensée standardisée leur résonance humaniste.

« Ma recherche artistique est construite en écho au passé lointain, celui à partir duquel une civilisation s’est bâtie, ou au passé proche, voire intime quand il revêt un caractère universel. Les dynamiques de défense et de survie sont mon vocabulaire. Les matières sont mon point de départ. Je choisis celles qui sont chargées d’un pouvoir ou d’une symbolique qui vient contrarier, renforcer ou infléchir la forme. Par le dessin ou la peinture, je les réactive, qu’elles soient artificielles comme les bouées de plastique usées par la mer, ou naturelles, préservées et anoblies comme les os d’animaux, les coquilles d’huîtres oubliées qui ont trop grandi. »

http://www.juliedalmon.com/

Lauren G.Camps (photographies). 31 ans. artiste

 » Avec comme sujets le corps humain, la science, l’observation et l’anticipation, je génère une décadence des chairs, des féminins, des états d’âmes et des métamorphoses à travers la photographie, le dessin, le photo-collage, et l’installation. 

Je joue, je critique, je choque et je dérange. 

 L’humain est une source de matière infinie dans laquelle je puise mon langage. Je le vois comme objet, l’observe comme un enfant et l’expérimente comme une science. Nous vivons une époque absurde où les dualités fusionnent. La femme est libre mais pas tout à fait, le corps est scientifique mais toujours pur et sacré, le mensonge se déguise en vérité et nous rêvons d’immortalité tout en réduisant chaque jour sa possibilité. Pour autant la beauté est partout et c’est dans ce qui vous dérange que je me plais à la rencontrer. « 

https://www.laurengcamps.com/

Maé Ferron (dessins et céramiques). 24 ans. étudiante aux Arts Déco. Paris

Je suis dessinatrice et céramiste et m’intéresse à la sexualité sous toutes ses formes. Nourrie de ma double nationalité Américaine et Française, je mêle culture pop USA à la finesse inspirée des céramiques de la Manufacture de Sèvres.

Ma pratique du tatouage influe son style iconographique et son désir de peindre sur des volumes. J’étudie depuis quatre ans à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris dans le secteur image imprimée, ou son travail, a cause de son iconographie phallique et ses sujets sur la sexualité, s’est fait censurer aux portes ouvertes.
 
 Dans une idée de dé-construction des normes patriarcales et hétéronormatives, je me réapproprie la forme phallique et l’objet qui pénètre le corps. À travers les images qui varient entre illustration, gravure et sérigraphie se dégage une volonté de critique du système patriarcal où chimères des genres et des espèces s’entremêlent.

https://www.instagram.com/mae.likethemonth/

Frédérique Lesschaeve-Grimaldi (dessins). 61 ans. artiste

il s’agit d’une danse, il s’agit d’un sexe gorgé de semence qui fait naître un autre sexe, celui qui reçoit.

cendre de figuier tout d’abord…les autres outils entrent dans la danse,

pointe sèche, crayon graphite, pierre noire

ils relèvent d’un tout autre désir et révèlent un autre état du dessin.

dessiner, un acte organique, une nécessité et un geste originel, la chair est chaude, le corps de l’homme comme celui de la femme sont une découverte……..

se laisser aller au silence de l’érotisme.

https://frederique-lesschaeve.fr/

Nathalie Mauffroy (photographies et vidéos). 38 ans. artiste

https://www.nathaliemaufroy.com/

Rita Renoir (dessins). 47 ans. artiste

https://ritarenoir.bigcartel.com/

Nina Scceletton (collages). 36 ans. artiste

https://www.ninascceletton.com/

Jola Zauscinska (dessins grand format). 37 ans. artiste

https://www.instagram.com/jola.zauscinska/?hl=fr

Galerie Open Space – 8 rue Garenne 34200 Sète – Tél : 06.73.18.23.09

Du lundi au samedi 10-12 et 14-18h, dimanche 14-17h.