Exposition « En quête de Graal » Jean-Marie MARTIN | La Coopérative – Collection Cérès Franco Montolieu

En quête de Graal

Du 31 mars au 4 novembre 2018 – Vernissage le samedi 31 avril 2018 à 12 h

http://www.lacooperative-collectionceresfranco.com

Les Rencontres de la Coopérative

Samedi 25 Août à 15h

Avec François Salmeron

La quête du Graal, une question de méthode pour bien déterminer et réaliser son but par François Salmeron, philosophe, critique d’art, journaliste, enseignant.

La quête du Graal, c’est se lancer à la recherche d’un objet considéré non seulement comme la fin de cette quête, mais comme un absolu. Or, quelle peut être la nature de cet objet tant convoité ? La vérité, si l’on se réfère à la théorie de la connaissance, ou la sagesse et le bonheur si l’on se place d’un point de vue éthique ? Mais surtout, quel aiguillon suivre pour bien mener sa recherche et ne pas se tromper de but ? Dès lors, la quête du Graal n’est-elle pas avant tout une affaire de méthode ?

Jean-Marie MARTIN, L’armorial du VerdonCette quatrième exposition présente des œuvres de près de 80 artistes de la collection Cérès Franco autour d’une installation spectaculaire, celle de Jean-Marie Martin (1922-2012), un des artistes les plus surprenants de cette collection.

Dans le décor lumineux et magique du Verdon, ce breton d’origine va créer, dans la dernière partie de sa vie, ses œuvres majeures  La quête du Saint Graal et La mort du Roi Arthur. L’installation présentée, La quête du Saint Graal, est une œuvre mystique, composée de 32 pièces, écrite avec des matériaux rudimentaires, le bois et le plexiglass, et damassée de milliers de clous de tapissier. Elle  recompose  un  théâtre  avec  tous  les  éléments  de  la  légende du Roi  Arthur  dont,  bien évidemment, le Saint Graal.

Jean-Marie MARTIN, La création du mondeLa grande  diversité  d’expression  artistique  des  autres  œuvres  présentées  dans  l’exposition En Quête de Graal illustre la force de cette quête et trace un parcours pour faire de chaque visiteur un Ulysse en puissance, confronté à un chemin qui le mène jusque vers le Graal, en passant du songe au rêve, du jeu au désir et enfin du voyage à l’épreuve.

En complément de ce parcours, les alcôves du premier étage seront dédiées à des expositions monographiques avec Abraham  Hadad et l’amour ; Lou Laurin Lam et la révolution  ; Eli Malvina Heil et ses visions  fantasmagoriques,  Christine  Sefolosha  et ses bateaux  magiques  et François Polad aux prises avec les inquiétudes de l’adolescence.  Enfin, une alcôve complète l’exposition avec les pastels de Jean-Marie Martin.

"En quête de Graal" Jean-Marie MARTIN vue de l'exposition photographie ©Philippe CaduPour conclure, un espace est consacré au travail mené par les élèves du lycée Paul Sabatier de Carcassonne sur le thème de l’enchantement du monde, dans le cadre d’un partenariat avec la Coopérative-Collection  Cérès Franco et qui concerne l’ensemble de la section Arts plastiques de l’établissement.

Présentation par Dominique Polad-Hardouin, Commissaire de l’exposition

 

« Cette nouvelle exposition En Quête de Graal est sans aucun doute, la plus métaphysique. Son point de départ est "En quête de Graal" Jean-Marie MARTIN vue de l'exposition photographie ©Philippe Cadul’oeuvre monumentale et incroyable réalisée par Jean-Marie Martin pendant près de 15  ans (1984-1998). Cet homme simple et fabulateur est en état de choc lorsque qu’il découvre l’intensité de la lumière, les eaux transparentes et mystérieuses du Verdon dans les Alpes de Haute Provence.
Venu se soigner après avoir quitté d’abord sa Bretagne natale puis Paris, la ville de ses débuts artistiques, il s’installe dans ce pays qui lui permet de donner libre cours à toute l’intensité de ses visions. Tel un chaman, il va ressusciter un grand mythe médiéval, la Quête du Graal, avec son vocabulaire d’artiste et en introduisant à la fois toute la complexité et la simplicité de son rapport au monde. Il n’y cherche pas la métaphore de la conquête, mais il recrée pour nos yeux émerveillés l’histoire d’un passage d’un monde à l’autre. Cette quête de la liberté ou du désir est le fil qui est développé dans le parcours de l’exposition en marquant les grandes étapes "En quête de Graal" Jean-Marie MARTIN vue de l'exposition photographie ©Philippe Cadude ce voyage.

Après le choc de la découverte de la proposition de Jean-Marie Martin et en puisant dans la collection Cérès Franco, les artistes ont été sollicités. Leurs oeuvres permettent de refaire le chemin et nous invitent à découvrir leur propre vision. Comment évoquer l’imaginaire du désir, le désir lui-même, les épreuves à traverser dans le voyage initiatique qu’il suppose et enfin les multiples facettes de ce que l’on pourrait aujourd’hui évoquer notre Graal intérieur ? Ces questions ne cessent de tarauder chaque être humain, il n’y a évidemment pas de réponses, juste un voyage. »

"En quête de Graal" Jean-Marie MARTIN vue de l'exposition photographie ©Philippe Cadu

Dominique Polad-Hardouin est historienne d’art, galeriste, commissaire d’exposition. Fille de Cérès Franco, elle grandit à Paris, rue Quincampoix, dans un appartement situé au-dessus de la galerie l’OEil de Boeuf. Après avoir travaillé plusieurs années dans le domaine de l’urbanisme, elle change d’orientation et obtient un diplôme en histoire de l’art à la Sorbonne sous la direction de Philippe Dagen. Elle assure également le co-commissariat de l’exposition Les heures chaudes de Montparnasse avec Jean-Marie Drot à l’espace Electra à Paris en 1995 et cosigne un ouvrage du même titre aux éditions Hazan en 1995. Elle crée une galerie d’art en 2001 défendant une peinture contemporaine internationale s’inscrivant dans le sillage de la nouvelle figuration. Sa première exposition sera consacrée au peintre et dessinateur Stani Nitkowski, quelques mois après sa mort."En quête de Graal" Jean-Marie MARTIN vue de l'exposition photographie ©Philippe Cadu Après quinze années d’exercice de son métier de galeriste, en ayant lancé avec succès une nouvelle génération d’artistes internationaux, Dominique Polad-Hardouin prend en charge la gestion, la promotion et la mise en valeur de la collection de Cérès Franco. Depuis 2015, elle assure la présidence du musée « La Coopérative-Collection Cérès Franco », et se consacre également à la transmission de la collection familiale à la future structure publique qui recevra la donation de la collection Cérès Franco.

Vue de l’exposition en images.

La Coopérative-Collection Cérès Franco Route d’Alzonne  11170 Montolieu Tél :  + 33 (0)4 68 76 12 54
Du mardi au dimanche 14 h – 19 h

Vous aimerez aussi...