Exposition « Back to Nature » Claude Lévêque | FRAC – PACA

« Back to Nature » Claude Lévêque

www.fracpaca.org

"Back to Nature" Claude LévêqueLe Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur et les Musées de Marseille invitent Claude Lévêque, figure majeure de la scène artistique française et internationale, à investir les espaces d’exposition du Frac ainsi que la Chapelle du Centre de la Vieille Charité. Cette double invitation imaginée comme un parcours entre le quartier du Panier et de la Joliette signe le grand retour de Claude Lévêque à Marseille, avec des installations inédites conçues à l’échelle de ces architectures remarquables et emblématiques du patrimoine marseillais d’hier et d’aujourd’hui. D’une grande force émotionnelle, Life on the Line et Back to Nature immergent les visiteurs dans des atmosphères chargées – des expériences sensorielles totales qui bouleversent la perception des espaces et ne peuvent laisser indemne.

Les visiteurs sont invités à circuler d’un lieu à l’autre pour expérimenter ces deux propositions. De part et d’autre resurgissent au plus profond de nous-mêmes, des souvenirs, des histoires personnelles et collectives, qui persistent et forgent notre imaginaire dans les silences et les interstices fragiles du temps. Nous sommes habités par des histoires et Claude Lévêque a cette qualité rare de nous les donner à voir avec force et poésie, sans concession mais toujours avec justesse. Chez Claude Lévêque, la pensée passe par une sensibilité spécifique qui n’est pas uniquement de l’ordre de la connaissance et du savoir. C’est un autre discours qui a sa parfaite évidence par la maîtrise et la capacité de l’artiste à métamorphoser les espaces, par les références musicales qu’il introduit, les ambiances sonores qu’il élabore, les souvenirs et expériences personnelles qu’il convoque et qui prennent dès lors une valeur universelle.

Dans la lignée des grandes installations d’art contemporain présentées dans le merveilleux écrin de la Chapelle du Centre de la Vieille Charité (Christian Boltanski, 1986 ; Claudio Parmiggiani, 1995 ; Gabriel Orozco, 1996 ; Javier Peréz, 2001 ; Chiharu Shiota, 2014), Claude Lévêque présente une installation inédite Life on the Line, en dialogue avec la monumentale architecture classique de Pierre Puget. Avec économie et contre tout superflu, Claude Lévêque transforme les lieux qu’il investit en modifiant la perception que nous avons de leur espace et de leur lumière. La verticalité de cette œuvre ambivalente, à la fois violente et légère, suspendue sous le dôme hélicoïdal de la chapelle crée une ligne de vie ascensionnelle, vertigineuse, perçant l’ovale baroque édifié au XVIIe siècle.

Au Frac, les visiteurs sont invités à pénétrer dans un univers plongé dans la pénombre. Claude Lévêque, dont les œuvres sont présentes dans la collection du Fonds régional d’art contemporain depuis 1999, métamorphose les deux grands plateaux du bâtiment conçu par Kengo Kuma et imagine une installation intitulée Back to Nature. Notre présence dans cette œuvre devient partie prenante d’un dispositif qui ébranle nos souvenirs, nos perceptions, et nous propose de participer à une expérience sensible, sonore et physique particulière. Tout est là dans l’expérience d’un moment solitaire, face à soi-même, à ses souvenirs qui resurgissent d’un passé plus ou moins lointain.

Ces deux installations ne cherchent pas à trahir ou à travestir les bruissements et les égarements de notre monde mais elles résonnent bien au contraire auprès du plus grand nombre par leur acuité, leur très grande sincérité et leur intégrité. Claude Lévêque nous rappelle avec ces deux expositions qu’il est aujourd’hui vital, de l’ordre de l’instinct de survie d’être à l’écoute du monde, de s’interroger sur la place de l’homme dans l’univers d’aujourd’hui au regard d’un environnement quotidien qui ne cesse de se dégrader et de courir à sa perte. Le monde existe à travers nos sens avant d’exister de façon ordonnée dans notre pensée et il nous faut tout faire pour conserver au fil de l’existence cette faculté, instinctive, créatrice de sens : voir, écouter, observer, entendre, toucher, humer, rester sensible aux autres, au monde, à la vie, pour la vie. 

Xavier Rey, Guillaume Theulière et Pascal Neveux, commissaires des expositions

Bruno Serralongue, De CalaisBruno Serralongue, De Calais

Le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Frac Grand Large – Haut-de-France initient en 2018 dans le cadre du Grand Arles Express un partenariat autour de la photographie, mettant en résonance leurs collections réciproques à l’occasion d’expositions monographiques ou collectives. Interrogeant la notion d’objectivité dans une veine proche du documentaire, Bruno Serralongue, qui inaugure cette collaboration, photographie depuis 1993 des événements politiques ou médiatiques. Réalisées en séries, ses images sont présentées de manières autonomes ou par ensembles.

 » Le 5 novembre 2002, le camp de réfugiés de Sangatte dans le Pas-de-Calais était fermé sur l’ordre du ministre de l’Intérieur français, Nicolas Sarkozy. Cette fermeture fut annoncée par les gouvernements français et anglais comme une grande victoire sur l’immigration clandestine et sur l’insécurité sensée en découler. Ouvert en septembre 1999, le centre, géré par la Croix Rouge (et situé dans un hangar qui servit à abriter les engins de percement du tunnel sous la Manche), a accueilli jusqu’à mille deux cents migrants simultanément, principalement afghans, kosovars, irakiens et iraniens, qui voulaient passer en Angleterre. Ni la fermeture du camp ni la répression policière accrue n’ont interrompu le flot de migrants : Calais reste la ville française la plus proche de l’Angleterre et la zone portuaire ne cesse d’être aménagée pour augmenter la capacité d’accueil et de transit des camions. Entre 2008 et 2014, le nombre de migrants est resté stable. Les associations locales qui leur viennent en aide estiment qu’entre 400 et 600 personnes vivaient à l’année dans les terrains vagues et les zones boisées dans les environs de la ville.  » Bruno Serralongue

Exposition accessible gratuitement sur présentation du forfait des Rencontres d’Arles 201

FRAC – PACA 20, boulevard de Dunkerque 13002 Marseille

Vous aimerez aussi...

Le site est mis à jour chaque fin de semaine pour les événements ou expositions qui ont lieu la semaine suivante, donc ne seront publiées que les informations arrivées le vendredi avant la date de l'expsoition. Il est donc nécessaire d’envoyer les informations par mail pour qu’un article soit publié.

Pour une parution, il est fortement conseillé de joindre un texte de présention de l'exposition, la démarche de l'artiste et des visuels.

Vous pouvez laisser vos coordonnées via le formulaire ci-dessous pour annoncer un événement. Merci de votre compréhension !

Le fait de m’envoyer par mail l’annonce d’une exposition n’implique pas qu’elle sera publiée.