« Des fleurs pour les audacieux » Gregory Forstner – Montpellier

"Des fleurs pour les audacieux" Gregory Forstner - Montpellier

Des fleurs pour les audacieux – Gregory Forstner

Du 4 juin au 8 septembre 2021 – Ouverture jeudi 3 juin 2021 à partir de 16h00

Le Frac Occitanie Montpellier invite Gregory Forstner pour une exposition monographique, la seconde en région Occitanie (après Cahors en 2020) depuis son retour des États-Unis en 2018.

Après dix années passées à New York, l’artiste a fait le choix de s’installer à Montpellier, un « sud de la France » qui n’est pas celui d’où il était parti puisqu’il vivait alors à Nice, où il a obtenu son DNSEP à la Villa Arson en 1999. (…) « Flowers for the Bold » dit Forstner en anglais :

Aux audacieux de plonger dans ces fleurs qui ne sont ni des bouquets impressionnistes, ni des figures de rhétorique postmodernes (les variations ironiques de Gasiorowski), ni des concepts déguisés en Cheval de Troie de la séduction marchande : simplement des « vagues » où chacun, tombant le masque, retrouvera comme une sensation de sel à même la peau.
Extrait du texte d’Emmanuel Latreille, directeur du Frac OM

La peinture de Gregory Forstner est de celles qui ont la réputation d’être « dérangeante ».

Même si plusieurs institutions françaises (le MAMAC de Nice en 2007, le musée de Grenoble en 2009, la Fondation FernetBranca à Saint-Louis en 2019) lui ont consacré des expositions personnelles, et si de nombreux collectionneurs publics ou privés le suivent avec fidélité, ses tableaux qui font souvent écho à l’histoire de l’art, classique ou moderne, paraissent assumer un décalage avec les pratiques formalistes de la scène française et européenne.

 D’origine autrichienne, Forstner fait souvent référence aux pratiques picturales expressionnistes (Otto Dix, Richard Gerstl…) dont la place dans une histoire de l’art révolue est une évidence pour beaucoup.

Mais ces pratiques, précisément, conservent ceci de dérangeant qu’elles étaient portées par une conception critique, non de l’art et de ses moyens propres, mais de la société dans laquelle elles s’exerçaient. Le véritable artiste expressionniste (si l’on considère que Forstner fait partie d’une telle « famille ») questionne par ses œuvres autant les autres que lui-même : son propre regard s’applique à décoder les travers d’une communauté,

Gregory Forstner est né en 1975 à Douala (Cameroun), il vit et travaille à Montpellier depuis 2018.
Formé à l’Académie des arts appliqués à Vienne en Autriche (1993-94), à l’École nationale supérieure des beaux-arts – Villa Arson à Nice (1994-99) et à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (1999-2000).
G. Forstner est représenté par la Galerie Eva Vautier à Nice et la Galerie Zink à Seubersdorf in der Oberpfalz (Allemagne).

FRAC Occitanie Montpellier 4, rue Rambaud  – 34006 Montpellier  Tél. 04 99 74 20 35/36

Horaires d’été du 15 juillet au 19 septembre : du mardi au samedi de 15 h 00 à 19 h 00

À partir du 22 septembre : du mardi au samedi de 14 h 00 à 18 h 00