Soyez bien informé !

Abonnez-vous à La Lettre du mois & L’Hebdo du dimanche

Les Incontournables

          blank

La colombe de la paix Pablo Picasso

Lieux d’exposition

Le + Récents

Coline Casse & Camille Doumé – Variations Urbaines

Avril 2023 – Vernissage samedi 8 avril de 17h à 20h

Coline Casse

Sensible aux arts, Coline Casse s’engage dans un double-cursus en peinture aux Beaux-arts de Marseille et en cinéma à la Sorbonne. Elle obtient ses diplômes en 2010 ; sa licence de cinéma, et le DNSEP avec félicitations. Elle poursuit ses recherches à Bruxelles durant trois ans, au sein de l’INSAS, une école de cinéma, et termine son cursus avec les distinctions du jury.

Sa lecture particulière du monde qui l’entoure, surmontée par ses formations et ses influences, donne une touche singulière à ses peintures. Devant ses oeuvres, le spectateur ressent la tension du temps prochain ; comme si elle avait saisi dans sa toile le paroxysme de la scène précédant la catastrophe, celui où le spectateur retient son souffle jusqu’à pouvoir reprendre sa respiration.

Le Caravage, Zurbaran, Edward Hopper ; Coline Casse a su déceler, comprendre et intégrer les apports de ces grands maîtres de la peinture, jusqu’à les fondre dans son art à elle, tout en y apportant un cadrage et une lumière cinématographique.

La peinture cinématographique de Coline Casse a conquis les espaces culturels ; entre expositions personnelles et biennale (Champigny-sur-Marne en 2020), l’univers mélancolique de l’artiste s’offre au monde. En 2021, son exposition Basses Lumières au Fond d’Art Moderne et Contemporain de Montluçon est très remarquée, les critiques élogieuses. La sensibilité contemporaine de Coline Casse touche, transporte, et nous amène alors à porter un regard différent sur notre époque. Les images touchent plus que les mots selon l’artiste ; effectivement, les siennes raisonnent en nous pour en laisser un souvenir marquant.

« Dans une touche et une esthétique différente, qui tient malgré tout à une forme d’abstraction dans le rapport du sujet à son environnement alors réduit à un décor de cinéma, c’est le portrait ou la généalogie de la sensibilité moderne qui se dessine, entre mélancolie, sidération, catatonie, attentisme et flottement incertain face à une inquiétude sourde qu’insinuent ces espaces infinis auxquels s’effrayait Pascal », Jérémy Liron.

Camilla Doumé

Passionnée par l’art et la peinture, Camilla Doumé suit son DNSEP aux Beaux-arts de Marseille, où elle développe son univers psychédélique aux couleurs enivrantes.

En explorant les expressions glaçantes des gueules cassées de la Première Guerre Mondiale, la condition féminine et la transformation d’un corps qui porte la vie, Camilla Doumé nous convie à une plus ample réflexion sur notre propre existence, et sur la condition humaine. Elle nous invite dans

un autre monde fait d’une multitude de couleurs, nous confronte à nos émotions et grave en nous une empreinte particulière.

Son inspiration lui provient d’artistes incontournables aux oeuvres et à la vie impactantes : Frida Khalo, Basquiat, Egon Schiele ou encore Hundertwasser ; elle tire d’eux cette sensation forte qui nous parcourt en observant ses toiles. A cela s’ajoute les éléments qui constituent son environnement, et une recherche de matériaux, comme le textile.

« Je veux provoquer à travers mon art des sentiments forts qu’on ne vit qu’une seule fois et dont on se souvient toujours », Camilla Doumé.

Passionate about art and painting, Camilla Doumé completed her DNSEP at the Beaux-arts de Marseille, where she developed her psychedelic universe with heady colors. By exploring the chilling expressions of the broken faces of the First World War, the female condition and the transformation of a body that carries life, Camilla Doumé invites us to a wider reflection on our own existence, and on the human condition. She invites us into another world made of a multitude of colors, confronts us with our emotions and leaves a particular imprint on us.

Her inspiration comes from artists whose works and lives had an impact on her: Frida Khalo, Basquiat, Egon Schiele or Hundertwasser; she draws from them this strong feeling that runs through us when observing her paintings. To this is added the elements that constitute her environment, and a search for materials, such as textiles.

« I want to provoke through my art strong feelings, those we live only once and we always remember »,

Camilla Doumé.

Galerie Ars Longa 2 Rue Jaubert, 13100 Aix-en-Provence Tél : +33 (0) 6 07 60 60 69

Ouverture ; mardi au samedi 11h00 – 19h00

error: Le contenu de ce site est protégé !
×