Appel à candidature « Résidence de territoire Rêver un lieu » & à la ressourcerie Récobrada Cazères

Appel à candidature "Résidence de territoire Rêver un lieu" & à la ressourcerie Récobrada Cazères

« Résidence de territoire Rêver un lieu » & à la ressourcerie Récobrada Cazères

« Résidence de territoire Rêver un lieu  » – Date butoir au plus tard le 02 janvier 2023

Ressourcerie Récobrada Cazères – Date butoir avant le 4 février 2023

« Résidence de territoire Rêver un lieu »

Un comité de projet jeunesse a été mis en place dont les premiers travaux font ressortir le souhait des jeunes de plus de 15 ans de disposer d’espaces de rencontres conçus et gérés par et pour eux autour de centres d’intérêt communs. Quatre thématiques ont ainsi été identifiées à ce stade : le sport et la détente ; la nature ; la récupération et le bricolage ; l’art et la pratique artistique.

C’est ce dernier thème que viendra explorer la résidence de territoire afin d’accompagner, via la démarche artistique, les jeunes dans l’émergence d’un lieu rêvé de rencontre, de création et de pratique autour des arts.

Public cible

Groupe flexible d’une dizaine de personnes environ.

Jeunes de + 15 ans et jeunes adultes jusqu’à 25 ans sans prérequis artistiques, identifiés au travers de diverses structures : espaces jeunes (https://www.leolagrange.org/animation-education/jeunesse/, https://centresocialauterive.fr/espace-jeunes/), lycées (Pamiers et de Pins-Justaret), EMILA, Mission locale (https://www.missionlocale31.org/remojeunes/).

 

Télécharger l’appel à candidature « Résidence de territoire Rêver un lieu »

 

Projet

Le projet consiste à co-construire avec un groupe de jeunes une préfiguration d’espaces rêvés pour une rencontre et un engagement des jeunes du territoire autour des pratiques artistiques.

La démarche proposée visera ainsi à favoriser la découverte, l’expérimentation, l’initiative et la création. En se plaçant dans une approche participative ouverte sur le territoire, en lien avec les partenaires locaux et les habitants, elle pourra inclure des ateliers, des visites, des échanges de savoir-faire, des temps de transmission ainsi que des moments de convivialité.

Avec l’appui des partenaires mobilisés dans le projet, le groupe pourra également recenser et interroger des espaces qui pourraient accueillir le projet rêvé : bâtiments publics, lieux privés, espaces publics, espaces naturels…

L’artiste ou le collectif devra être à l’écoute des histoires des jeunes et des lieux, dans l’observation et la recherche des qualités humaines, culturelles, patrimoniales et des aspects insolites et atypiques du territoire. Il devra faire des propositions originales en accord et dans le prolongement de sa démarche artistique, qui s’inscriront dans ce cadre et seront adaptées au contexte et public visés. Il devra tenir compte de projets locaux éventuellement déjà existants et des énergies potentielles. Il devra développer ses projets en lien avec les partenaires et pourra aussi se rapprocher des différents opérateurs locaux qu’ils soient culturels, académiques, institutionnels, publics ou privés.

 

Résidence à la ressourcerie Récobrada Cazères

Télécharger l’appel à Candidature à la ressourcerie

 

Appel à candidature pour une résidence d’artiste à la ressourcerie Récobrada à Cazères sur Garonne. Haute-Garonne, Occitanie.

1 mois, du 1 mars au 1 avril 2023

« Porter l’objet »

Le vêtement et autres accessoires artéfactuels.

PAHLM, Pratiques Artistiques Hors Les Murs est une structure associative qui propose que les pratiques artistiques s’installent là où on ne les attend pas.

En proposant des résidences dans des lieux atypiques, populaires, patrimoniaux, au cœur des territoires, PAHLM cherche à démocratiser les pratiques plastiques contemporaines.

PAHLM veut y associer les notions de patrimoine historique et culturel, d’incongruité, d’iconoclasme et surtout de sensibilité à l’humain qui habite ou fait vivre les lieux. PAHLM veut s’appuyer sur les réseaux culturels et solidaires et le contexte des lieux et structures choisis pour ses résidences.

PAHLM et la ressourcerie Récobrada s’associent pour proposer une résidence d’un mois à un(e) artiste. Toutes les pratiques sont acceptées.

Récobrada, chantier d’insertion (20 salariés sous contrat et 5 salariés permanents), est un lieu de tri, de valorisation, de revente, de transformation créative, de réemploi et de recyclage.

Au XXe siècle, l’objet, passé de la fabrication artisanale à la manufacture, devient production de masse. Des catalogues de vente par correspondance à partir de la fin du XIXe siècle jusqu’à la vente en ligne, l’objet ne cesse d’envahir notre quotidien jusqu’au surplus, au gaspillage et à l’impossibilité de traiter nos déchets ménagers et industriels. L’empreinte écologique de l’homme, déjà irréversible par essence, confine au suicide collectif avec la disparition systémique d’espèces et le réchauffement climatique. L’apparition d’une nouvelle géographie, d’une écologie fragilisée, les ruptures dans les écosystèmes (infrastructures routières, gravières, mines, villes en expansion, imperméabilisation des sols, collines et creusement des zones d’enfouissement de déchets, 7ième continent de déchets plastiques dans le pacifique, disparition de certaines ressources, …) préoccupent et menacent.

Une rudologie contemporaine en dirait beaucoup sur nos habitudes de consommateurs et notre aveuglement collectif.

Mais de nombreuses initiatives citoyennes, sociales et solidaires s’impliquent dans le traitement, la valorisation et le réemploi des déchets. Cette nouvelle économie militante, engagement social et écologique, vient proposer des solutions immédiates et appropriables tout en activant du lien social.

À partir de ces initiatives, une filière du réemploi se construit, diffusant à nouveau ces objets dans l’esprit d’une économie circulaire.

Une clientèle diverse achète dans les ressourceries, les Emmaüs, les glaneries, rassemblant à la fois, chineurs, consommateurs militants et collectionneurs. Quel nouveau rapport à l’objet s’instaure lorsque qu’il a eu plusieurs vies, accumulé plusieurs usages, a déjà subi des transformations ? De quoi l’investissons nous ? Le faible coût de ces objets ne conduit-il pas à de nouveaux comportements d’accumulation ?

Dans les ressourceries, des secteurs sont définis, dédiés à des familles d’objets qui sont eux-mêmes classés, rangés, empilés par catégories, pour des raisons d’agencement, d’optimisation d’espace et de rentabilisation des surfaces disponibles. La gestion des stocks, les flux d’objets, impliquent une organisation. Ce sont des accumulations, mises en scène de tas, déjà possiblement vocabulaire plastique.

Restitution, vernissage et événements associés selon les lieux à partir du samedi 1 avril.

Honoraires 2500 € interventions comprises.

Hébergement chez l’habitant.

Matériel et matériaux de production mis à disposition par la ressourcerie

Aide technique, installation, prises en charge par les structures organisatrices.

Allers-retours pris en charge à hauteur de 500 €.

L’artiste devra être inscrit à l’URSSAF en tant qu’artiste-auteur.

Les repas du midi ne sont pas pris en charge.

Une présélection est effectuée par le jury de PAHLM sur la cohérence entre la note d’intention, le parcours artistique et le contexte.

La sélection finale sera effectuée par l’équipe de la ressourcerie.

Les travaux déjà réalisés ne seront pas acceptés, il s’agit bien d’une production contextuelle.

Dossier à envoyer au format PDF obligatoirement en un seul fichier mentionnant le nom de l’artiste – Résidence Récobrada avant le 4 février.

contact.pahlm@gmail.com

Le dossier devra comprendre :

– Note d’intention

– CV

– Textes biographiques

– Travaux récents réalisés et commentés

– Liens vers site, vidéos, photos, Facebook, instagram, etc.

– N° URSSAF

https://www.pahlm.org/

https://www.recobrada.org/

www.pahlm.org

Renseignements et précisions au 06 35 28 42 17

Aller au contenu principal